Coca-Cola 600

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Coca Cola 600
Logo.
Circuit Charlotte Motor Speedway
Sponsor Coca-Cola
Nombre de tours 400
Distance de course 600 milles (965,61 km)
Première édition 1960
Anciens noms
  • World 600 (1960–1984)
  • Coca-Cola World 600 (1985)
  • Coca-Cola 600 (1986–2001, 2003–présent)
  • Coca-Cola Racing Family 600 (2002)

La Coca Cola 600 (qui s'appelait initialement la World 600) est une course automobile annuelle organisée depuis 1960 par la NASCAR. Elle compte pour le championnat des NASCAR Cup Series et se déroule sur le circuit dénommé Charlotte Motor Speedway situé dans la banlieue de Charlotte (Caroline du Nord).

Présentation[modifier | modifier le code]

Coca-Cola 600 en 2009
Logo de la course

C'est l'épreuve la plus longue de la saison de NASCAR Cup Series, avec 600 milles (965,61 km) à parcourir[1].

Elle se déroule le dernier dimanche du mois de mai soit le weekend du Memorial Day aux États-Unis mais également le même jour que les 500 miles d'Indianapolis. Plusieurs pilotes ont d'ailleurs tenté l'exploit physique et logistique d'enchaîner les deux épreuves (en). Ce défi est dénommé le Double Duty (en). Le dernier en date est Kurt Busch lequel en 2014 a participé aux deux courses, terminant 6e à Indianapolis et 40e à Charlotte (abandon au 275e des 400 tours prévus).

Le circuit est de type quad ovale et la piste longue de 1,5 milles (2,41 km) est en asphalte. Les quatre virages ont une inclinaison de 24 ° tandis que les lignes droites le sont de 5 °

Pour l'édition 1961, deux courses de qualification sont organisées une semaine avant le Coca-Cola 600 pour déterminer la grille de départ. Pour l'édition 1963, une course est également organisée la veille pour fixer l'ordre sur la grille de départ. Pour les autres éditions, ce sont les essais qui sont pris en compte.

Ces dernières saisons, Jimmie Johnson s'est imposé trois fois de suite (de 2003 à 2005) et a terminé second de la course de 2006.

Origine de la course[modifier | modifier le code]

Au printemps 1959, de retour du Daytona International Speedway de Bill France Sr. (en), Curtis Turner (en) revient à Charlotte (Caroline du Nord) avec l'idée d'y construire un circuit automobile. Il pense qu'il sera capable de réunir les 750 000 $ nécessaire à la construction d'un circuit de 45000 places assises sur des terrains dont il est propriétaire dans le Comté de Cabarrus. Peu de temps après, il apprend qu'un groupe dirigé par Bruton Smith (en) serait désireux d'ériger un nouveau circuit automobile dans la région de Pineville[2].

Smith et Turner vont s'associer et signent un contrat avec la NASCAR pour organiser une course de 600 miles le jour du Memorial Day. Dès le début des travaux, une couche de granit est découverte sous la couche arable rendant les travaux beaucoup plus onéreux. Les seuls frais en dynamite se montent à 70 000 $. La facture estimée initialement à 750 000 $ va grimper à presque deux millions de $. Au printemps 1960, une tempête de neige ayant retardé le bétonnage de la piste, Turner demande et obtient que la course soit reportée de six semaines[2].

À deux semaines de la course inaugurale, un sous-traitant menace de quitter le site pour défaut de paiement. Pour résoudre ce problème, Turner et un de ses amis vont jusqu'à le menacer avec un fusil de chasse et un revolver pour s’assurer que la piste serait terminée dans les délais[2]. La première épreuve sur le tout nouveau circuit Charlotte Motor Speedway a finalement lieu le 19 juin 1960[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Au départ, la course fut créée par la NASCAR pour concurrencer la course de monoplace (Indianapolis 500), se déroulant le jour du Memorial Day. Cependant les deux courses ne seront programmées le même jour qu'à partir de la saison 1974[4]. Avant cela, les deux courses se déroulaient bien le même weekend mais lors de jours différents. Quelques pilotes ont tenté de participer aux deux courses sur le même week-end.

Même si la course est programmée le weekend du Memorial Day, la course n'aura lieu ce jour là pour la première fois qu'en 2009 et ce à la suite du report de la course à cause de la pluie.

Dès l'installation de l'éclairage tout autour du circuit en 1992, les fans ont demandé que la course débute plus tard dans la journée afin de diminuer les effets de la chaleur et de l’humidité toujiours très importantes en caroline du Nord. Ils désiraient que la course soit insérée après celle très populaire du The Winston et déplacée pour une arrivée de nuit avec des températures moindres pour les spectateurs. L'heure de départ de la course fut déplacée à plusieurs reprises dans les années 1990 et finalement fixée à 17 h 30 en 2001 pour une fin de course vers 22 heures locales. Avec ce changement d'horaire, les écuries ont du s'adapter et modifier leurs habitudes, les conditions de courses étant complètement différentes le soir qu'en journée. Pour la partie nocturne de la course, le circuit est éclairé à l'aide de réflecteurs paraboliques afin que les pilotes ne soient pas éblouis.

Le déplacement de l'heure du départ a de nouveau permis aux pilotes de tenter de courir au cours du weekend le Cocal Cola 600 et l'Indianapolis 500 par un transfert en avion entre les deux sites. Le fait d'effectuer ces courses est dénommé le Double Duty (en). Les experts se sont montrés opposés à ce doublement pour des raisons de santé et de sécurité, estimant qu'il ne devrait pas être permis de courir une distance de 1100 en un sul jour. Néanmoins, aucune autorité n'a sorti de règlement l'en empechant. de 2005 à 2010, cette question est devenue sans objet lorsque l'état de l'Indiana a décidé de passer à l'heure d'été. L'écart entre la fin de l'Indianapolis 500 et le départ du Coca-Cola 600 n'étant plus que d'une heure, il était matériellement impossible de participer aux deux courses. En 2011, l'heure de départ de l'Indianapolis 500 est avancée à midi repermettant le Double Duty. Néanmoins depuis seul Kurt Busch en 2014 a retenté l'expérience[5].

Jusqu'à de que l'action en justice de Ferko (en) ne prenne ses effets, le Coca-cola 600 était considéré comme la troisième manche du grand chelem et faisait partie intégrante du Winston Million (en) (le gagnant du Daytona 500 en février, du Winston 500 actuellement le Geico 500 en avril, du Coca-Cola 600 et du Southern 500 actuellement le Bojangles' Southern 500 en septembre, remporte le prix). La course est considérée comme l'une des cinq plus grande course annuelle des NASCAR Cup Series[6]

Le nom officiel de la course est modifiée en fonction du nom de la société sponsorisant l'événement. C'est ainsi qu'actuellement le nom de l'événement ayant été acquis par la société Coca Cola, la course est appelée le Coca-Cola 600 [7].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Année Date Pilote Écurie Châssis Distance course Temps course Vitesse moyenne
(mph)
Tours Miles (km)
1960 19 juin Joe Lee Johnson Paul McDuffie Chevrolet 400 600 (965.606) h 34 min 6 s 107.735
1961 28 mai David Pearson John Masoni Pontiac 400 600 (965.606) h 22 min 29 s 111.633
1962 27 mai Nelson Stacy Holman-Moody Ford 400 600 (965.606) h 46 min 44 s 125.552
1963 2 juin Fred Lorenzen Holman-Moody Ford 400 600 (965.606) h 31 min 52 s 132.417
1964 24 mai Jim Paschal Petty Enterprises Plymouth 400 600 (965.606) h 46 min 14 s 125.772
1965 23 mai Fred Lorenzen Holman-Moody Ford 400 600 (965.606) h 55 min 38 s 121.722
1966 22 mai Marvin Panch Petty Enterprises Plymouth 400 600 (965.606) h 26 min 35 s 135.042
1967 28 mai Jim Paschal Frieden Enterprises Plymouth 400 600 (965.606) h 25 min 2 s 135.832
1968 26 mai Buddy Baker Ray Fox Dodge 255[Note 1] 382.5 (615.574) h 4 min 14 s 104.207
1969 25 mai LeeRoy Yarbrough Junior Johnson Mercury 400 600 (965.606) h 27 min 56 s 134.361
1970 24 mai Donnie Allison Banjo Matthews Ford 400 600 (965.606) h 37 min 36 s 129.68
1971 30 mai Bobby Allison Holman-Moody Mercury 400 600 (965.606) h 16 min 20 s 140.422
1972 28 mai Buddy Baker Petty Enterprises Dodge 400 600 (965.606) h 13 min 4 s 142.255
1973 27 mai Buddy Baker Nord Krauskopf Dodge 400 600 (965.606) h 26 min 53 s 134.89
1974 26 mai David Pearson Wood Brothers Racing Mercury 360[Note 2] 540 (869.045) h 58 min 21 s 135.72
1975 25 mai Richard Petty Petty Enterprises Dodge 400 600 (965.606) h 7 min 42 s 145.327
1976 30 mai David Pearson Wood Brothers Racing Mercury 400 600 (965.606) h 22 min 6 s 137.352
1977 29 mai Richard Petty Petty Enterprises Dodge 400 600 (965.606) h 21 min 29 s 137.676
1978 28 mai Darrell Waltrip DiGard Motorsports Chevrolet 400 600 (965.606) h 20 min 12 s 138.355
1979 27 mai Darrell Waltrip DiGard Motorsports Chevrolet 400 600 (965.606) h 23 min 24 s 136.674
1980 25 mai Benny Parsons M. C. Anderson Chevrolet 400 600 (965.606) h 1 min 51 s 119.265
1981 24 mai Bobby Allison Harry Rainer Buick 400 600 (965.606) h 38 min 22 s 129.326
1982 30 mai Neil Bonnett Wood Brothers Racing Ford 400 600 (965.606) h 36 min 48 s 130.058
1983 29 mai Neil Bonnett RahMoc Enterprises Chevrolet 400 600 (965.606) h 15 min 51 s 140.707
1984 27 mai Bobby Allison DiGard Motorsports Buick 400 600 (965.606) h 38 min 34 s 129.233
1985 26 mai Darrell Waltrip Junior Johnson Chevrolet 400 600 (965.606) h 13 min 52 s 141.807
1986 25 mai Dale Earnhardt Richard Childress Racing Chevrolet 400 600 (965.606) h 16 min 24 s 140.406
1987 24 mai Kyle Petty Wood Brothers Racing Ford 400 600 (965.606) h 33 min 48 s 131.483
1988 29 mai Darrell Waltrip Hendrick Motorsports Chevrolet 400 600 (965.606) h 49 min 15 s 124.46
1989 28 mai Darrell Waltrip* Hendrick Motorsports Chevrolet 400 600 (965.606) h 9 min 52 s 144.077
1990 27 mai Rusty Wallace Blue Max Racing Pontiac 400 600 (965.606) h 21 min 32 s 137.65
1991 26 mai Davey Allison Robert Yates Racing Ford 400 600 (965.606) h 19 min 5 s 138.951
1992 24 mai Dale Earnhardt Richard Childress Racing Chevrolet 400 600 (965.606) h 30 min 43 s 132.98
1993 30 mai Dale Earnhardt Richard Childress Racing Chevrolet 400 600 (965.606) h 7 min 25 s 145.504
1994 29 mai Jeff Gordon Hendrick Motorsports Chevrolet 400 600 (965.606) h 18 min 10 s 139.445
1995 28 mai Bobby Labonte Joe Gibbs Racing Chevrolet 400 600 (965.606) h 56 min 55 s 151.952
1996 26 mai Dale Jarrett Robert Yates Racing Ford 400 600 (965.606) h 3 min 56 s 147.581
1997 25 mai Jeff Gordon Hendrick Motorsports Chevrolet 333[Note 3] 499.5 (803.867) h 39 min 10 s 136.745
1998 24 mai Jeff Gordon Hendrick Motorsports Chevrolet 400 600 (965.606) h 23 min 53 s 136.424
1999 30 mai Jeff Burton Roush Racing Ford 400 600 (965.606) h 57 min 50 s 151.367
2000 28 mai Matt Kenseth Roush Racing Ford 400 600 (965.606) h 12 min 23 s 142.64
2001 27 mai Jeff Burton Roush Racing Ford 400 600 (965.606) h 20 min 40 s 138.107
2002 26 mai Mark Martin Roush Racing Ford 400 600 (965.606) h 21 min 23 s 137.729
2003 25 mai Jimmie Johnson Hendrick Motorsports Chevrolet 276[Note 1] 414 (666.268) h 16 min 50 s 126.198
2004 30 mai Jimmie Johnson Hendrick Motorsports Chevrolet 400 600 (965.606) h 12 min 10 s 142.763
2005 29 mai Jimmie Johnson Hendrick Motorsports Chevrolet 400 600 (965.606) h 13 min 52 s 114.698
2006 28 mai Kasey Kahne Evernham Motorsports Dodge 400 600 (965.606) h 39 min 25 s 128.84
2007 27 mai Casey Mears Hendrick Motorsports Chevrolet 400 600 (965.606) h 36 min 27 s 130.222
2008 25 mai Kasey Kahne Gillett Evernham Motorsports Dodge 400 600 (965.606) h 25 min 9 s 135.772
2009 25 mai David Reutimann Michael Waltrip Racing Toyota 227[Note 4] 340.5 (547.981) h 48 min 59 s 120.899
2010 30 mai Kurt Busch Penske Racing Dodge 400 600 (965.606) h 8 min 20 s 144.966
2011 29 mai Kevin Harvick Richard Childress Racing Chevrolet 402[Note 5] 603 (970.434) h 33 min 14 s 132.414
2012 27 mai Kasey Kahne Hendrick Motorsports Chevrolet 400 600 (965.606) h 51 min 14 s 155.687
2013 26 mai Kevin Harvick Richard Childress Racing Chevrolet 400 600 (965.606) h 35 min 49 s 130.521
2014 25 mai Jimmie Johnson Hendrick Motorsports Chevrolet 400 600 (965.606) h 7 min 27 s 145.484
2015 24 mai Carl Edwards Joe Gibbs Racing Toyota 400 600 (965.606) h 3 min 34 s 147.803
2016 29 mai Martin Truex Jr. Furniture Row Racing Toyota 400 600 (965.606) h 44 min 5 s 160.655
2017 28 mai  ?  ?  ? ? ? ?

Notes :

  1. a et b Course raccourcie à cause de la pluie.
  2. Course raccourcie à 360 tours (540 miles) en raison du premier choc pétrolier.
  3. Course arrêtée à 1 heure du matin en raison du retard causés par la pluie.
  4. Course reportée du dimanche au lundi et raccourcie à cause de la pluie.
  5. Course prolongée en raison d'une arrivée Green-white-checker.

Pilotes multiples vainqueurs[modifier | modifier le code]

Vue aérienne du circuit
Nbr. Pilote Saison
5 Darrell Waltrip 1978, 1979, 1985, 1988, 1989
4 Jimmie Johnson 2003, 2004, 2005, 2014
3 Buddy Baker 1968, 1972, 1973
David Pearson (en) 1961, 1974, 1976
Bobby Allison 1971, 1981, 1984
Dale Earnhardt 1986, 1992, 1993
Jeff Gordon 1994, 1997, 1998
Kasey Kahne 2006, 2008, 2012
2 Fred Lorenzen 1963, 1965
Jim Paschal (en) 1964, 1967
Richard Petty 1975, 1977
Jim Paschal (en) 1982, 1983
Jeff Burton 1999, 2001
Kevin Harvick 2011, 2013

Écuries multiples gagnantes[modifier | modifier le code]

Nbr. Écuries Saison
11 Hendrick Motorsports 1988–1989, 1994, 1997–1998, 2003–2005, 2007, 2012, 2014
5 Petty Enterprises 1964, 1966, 1972, 1975, 1977
Richard Childress Racing 1986, 1992–1993, 2011, 2013
4 Holman-Moody (en) 1962–1963, 1965, 1971
Wood Brothers Racing 1974, 1976, 1982, 1987
Roush Racing 1999–2002
3 DiGard Motorsports (en) 1978–1979, 1984
2 Junior Johnson & Associates (en) 1969, 1985
Robert Yates Racing 1991, 1996
Gillett Evernham Motorsports 2006, 2008
Joe Gibbs Racing 1995, 2015

Victoires par manufacturiers[modifier | modifier le code]

Nbr. Marque Saison
23 Chevrolet 1960, 1978–1980, 1983, 1985–1986, 1988–1989, 1992–1995, 1997–1998, 2003–2005, 2007, 2011–2014
12 Ford 1962–1963, 1965, 1970, 1982, 1987, 1991, 1996, 1999–2002
8 Dodge 1968, 1972–1973, 1975, 1977, 2006, 2008, 2010
4 Mercury 1969, 1971, 1974, 1976
3 Plymouth 1964, 1966–1967
Toyota 2009, 2015, 2016
2 Buick 1981, 1984
Pontiac 1961, 1990

Qualification au World 600[modifier | modifier le code]

Saison Date N°. Pilote Écuries Manufacturier Distance de course Temps de course Vitesse moyenne
(en mph)
Tours Miles (km)
1961 21 mai 43 Richard Petty Petty Enterprises Plymouth 67 100.5 (161.739) h 45 min 9 s 133.554
8 Joe Weatherly Bud Moore Engineering (en) Pontiac 67 100.5 (161.739) h 52 min 18 s 115.591
1963 1er juin 30 Bunkie Blackburn (en) Fred Clark Chevrolet 20 30 (48.28) h 17 min 30 s 102.857

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Kevin Harvick Wins Coke Cola 600 – Longest NASCAR Race Ever – Crazy Finish
  2. a, b et c (en) Aumann, Mark, « Turner's dream brings creation of Charlotte track », NASCAR, (consulté le 26 mai 2012)
  3. (en) « 1960 World 600 », sur Racing-Reference.info (consulté le 26 mai 2012)
  4. (en) Jay Hart, « Story lines: Lowe’s », Yahoo! Sports, (consulté le 12 février 2016)
  5. (en) Jeff Gluck, « Kurt Busch to attempt Indianapolis 500, Coke 600 'double' », USA Today, (consulté le 4 mars 2014)
  6. (en)NASCAR's Best Races
  7. (en) « Coca-Cola 600 », TicketsMate, Excite (consulté le 12 février 2016)