Jours de tonnerre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jours de tonnerre
Titre original Days of Thunder
Réalisation Tony Scott
Scénario Robert Towne
Sociétés de production Don Simpson/Jerry Bruckheimer Films
Paramount Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Action
Durée 108 minutes
Sortie 1990

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Jours de tonnerre (Days of Thunder) est un film américain réalisé par Tony Scott, sorti en 1990.

L'action se passe dans le milieu de la compétition automobile NASCAR.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Cole Trickle (Tom Cruise) est un pilote de talent mené par l'impérieux besoin d'être le meilleur. Découvert par Tim Daland (Randy Quaid), Cole va faire équipe avec un entraîneur légendaire, Harry Hogge (Robert Duvall) pour gagner la course de Daytona 500. Mais un terrible accident se produit. Cole, avec sa voiture no 46 percute son meilleur ennemi sur la piste Rowdy Burns (Michael Rooker), voiture no 51, et ils partent tous les deux pour l'hôpital. Ils deviendront par la suite de très bons amis.

Avec l'aide de la belle doctoresse Claire Lewicki (Nicole Kidman), il va ré-apprendre à se concentrer, retrouver le courage nécessaire pour courir ainsi que l'envie de gagner. Mais lorsque Cole revient à la compétition, Tim Daland lui a déjà trouvé un remplaçant, Russ Wheeler (Cary Elwes). Cole ne supporte pas d'être mis au rang de second pilote et il va percuter Russ à la fin d'une course, ce qui va entraîner son licenciement et celui de son entraîneur, Harry Hodge. Par la suite, on apprend que Rowdy Burns ne pourra plus jamais revenir sur la piste, lui qui a été durement blessé dans l'accident et qui souffre d'une hémorragie interne au cerveau. Il demande alors à Cole Trickle de gagner le Daytona 500 sur sa voiture no 51. Cole accepte et réussit à convaincre Harry de revenir sur le circuit avec lui. La voiture est prête à temps, mais avant la course, Harry s'aperçoit qu'il y a une fuite d'huile sur la voiture. Tim Daland, qui n'a pas oublié ce que Cole et Harry ont fait pour son écurie, donne un moteur à Harry pour la voiture no 51. À la suite d'un autre problème pendant la course, Cole est obligé de s'arrêter à son stand alors que la voiture de sécurité est en piste. Il doit absolument repartir devant elle sous peine d'avoir un tour de retard sur les premiers et de perdre ainsi toute chance de victoire. Il repart à temps grâce aux mécaniciens de son écurie et à Tim Daland qui a ordonné à ses mécaniciens d'aller pousser la voiture avec ceux de Harry. Il dit même pour justifier son geste ; « C'est mon moteur qui est là dedans, je lui ai donné ce putain de moteur. C'est pour ça que j'ai poussé la bagnole... ». Cole finira par gagner la course, devançant de justesse Russ Wheeler au dernier virage du dernier tour.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent de la base de données IMDb.

Producteur délégué : Gerald R. Molen
Drapeau des États-Unis États-Unis :
Drapeau de la France France :

Distribution[modifier | modifier le code]

Caméos de personnalités du monde automobile 

Production[modifier | modifier le code]

Genèse et développement[modifier | modifier le code]

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

Robin Wright a été envisagée pour le rôle de Claire Lewicki mais n'était pas disponible pour le tournage[3]. Le rôle aurait par ailleurs été refusé par de nombreuses actrices comme Sarah Jessica Parker, Julia Roberts, Meg Ryan, Brooke Shields, Sharon Stone, Heather Locklear, Sandra Bullock ou encore Jodie Foster[3].

Le rôle de Tim Daland a quant à lui été proposé à Tom Sizemore, avant de revenir à Randy Quaid[3].

L'un des producteurs, Don Simpson, incarne Aldo Bennedetti. Son rôle devait à l'origine être plus conséquent[3].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage a eu lieu en Caroline du Nord (Charlotte, North Wilkesboro Speedway), en Caroline du Sud (Darlington Raceway), en Floride (Daytona International Speedway, DeLand), dans le Tennessee (Bristol Motor Speedway), dans l'Utah (Magna), en Arizona (Phoenix International Raceway)[4].

Musique[modifier | modifier le code]

Music from the Motion Picture[modifier | modifier le code]

Days of Thunder
Music from the Motion Picture
Bande originale de divers artistes
Sortie
Durée 51:05
Genre rock, adult contemporary
Compositeur Hans Zimmer, ...
Label Drapeau : États-Unis Geffen
Monde Epic
Critique

Un album de chansons pop-rock sort en . Il inclut des titres d'artistes comme Elton John, Cher. Le groupe Guns N' Roses y interprète notamment une reprise de Knockin' on Heaven's Door de Bob Dylan, qui figure également sur leur album Use Your Illusion II. En parallèle à cet album, le titre Show Me Heaven de Maria McKee est sorti en single.

Liste des titres
No Titre Auteur(s) Interprètes Durée
1. The Last Note of Freedom Billy Idol, Hans Zimmer David Coverdale 4:45
2. Deal for Life Ron Nevison, Martin Page, Bernie Taupin John Waite 4:35
3. Break Through the Barrier Gardner Cole, André Cymone Tina Turner 4:47
4. Hearts in Trouble Bill Champlin, Kevin Dukes, Dennis Matkosky Chicago 5:16
5. Trail of Broken Hearts Bruce Foster, Richie Sambora Cher 4:33
6. Knockin' on Heaven's Door Bob Dylan Guns N' Roses 5:35
7. You Gotta Love Someone Elton John, Bernie Taupin Elton John 5:01
8. Show Me Heaven Maria McKee, Jay Rifkin Maria McKee 3:56
9. Thunderbox Apollo Smile 3:47
10. Long Live the Night Randy Cantor, Michael Caruso, Joan Jett Joan Jett & The Blackhearts 3:55
11. Gimme Some Lovin' Spencer Davis, Muff Winwood, Steve Winwood The Spencer Davis Group 5:02

Original score[modifier | modifier le code]

Days of Thunder
Music from the Motion Picture
Bande originale de Hans Zimmer
Sortie 2013
Enregistré 1989-1990
Durée 71:14
Genre musique de film
Compositeur Hans Zimmer
Producteur Dan Goldwasser
Label La-La Land Records[6]

La musique originale composée pour le film par Hans Zimmer, épaulé par Jeff Beck à la guitare, sortira d'abord en bootlegs non officiels, avant d'être commercialisée par La-La Land Records en 2013, en édition spéciale limitée à 3 000 exemplaires. L'album est par ailleurs dédié à la mémoire du réalisateur Tony Scott, décédé en 2012[6].

Liste des titres[6]
  1. Days of Thunder (Main Title) (3:08)
  2. Rowdy Drives / Who Is This Driver? (02:06)
  3. Let Me Drive/Cole Drives Rowdy's Car (02:26)
  4. Car Building (02:05)
  5. Darlington - Cole Wins (04:47)
  6. You're Home/Daytona Race/The Crash (03:29)
  7. The Hospital (02:20)
  8. Wheelchair Race (00:37)
  9. Rental Car Race (03:50)
  10. Claire Arrives at her Apartment (01:55)
  11. Physical Kiss (01:05)
  12. Cole Blows His Engine (01:10)
  13. Wheeler / Cole Smashes (02:25)
  14. Cole at the Laundry / Cole Agrees to Drive Rowdy's Car (02:11)
  15. Cole and Harry Fight/Harry Talks to Car (02:52)
  16. Cole in Truck / Pre-Race (03:52)
  17. The Last Race (10:20)
  18. The Last Note of Freedom (04:57) - interprété par David Coverdale
  19. The Hospital (Alternate) (02:21)
  20. Wheelchair Race (Alternate) (00:38)
  21. Claire Arrives at her Apartment (Alternate Ending) (01:53)
  22. Cole Blows His Engine (Alternate) (01:12)
  23. Pre-Race (Alternate Mix) (02:25)
  24. Days of Thunder (Main Title) (Rock Arrangement) (04:59)

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompense[modifier | modifier le code]

Nomination[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]