Martinsville Speedway

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Martinsville Speedway
The Paperclip
Image illustrative de l'article Martinsville Speedway
Martinsville Speedway
Caractéristiques générales
Lieu 1340 Speedway Road
Ridgeway, Virginie 24148
Drapeau des États-Unis États-Unis
Coordonnées 36° 38′ 03″ nord, 79° 51′ 06″ ouest

Géolocalisation sur la carte : Virginie

(Voir situation sur carte : Virginie)
Martinsville Speedway

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
Martinsville Speedway
Construction 1947
Ouverture 4 juillet 1948
Propriétaire International Speedway Corporation
Exploitant International Speedway Corporation
Coût de construction $? million
Architecte H. Clay Earles
Forme Ovale
Capacité 65 000 places assises
Événements
NASCAR Cup Series
NASCAR Xfinity Series
NASCAR Camping World Truck Series
Dimensions
Longueur 0,847 km (0,526 miles)
Inclinaison Virages 12°
Lignes droites 0°
Meilleur tour (1986)
Moyenne 162,57 km/h (101,02 mi/h)
Temps 18,746 s
Pilote Greg Sacks

Le Martinsville Speedway est un circuit automobile de forme ovale de type « short track » utilisé principalement par des voitures de stock-car lors de compétitions organisées par la NASCAR.

Il est situé à Ridgeway (en), ville au sud de Martinsville dans l'état de Virginie.

Le circuit est propriété de l'International Speedway Corporation[1].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

La piste est la plus courte de celles utilisées en NASCAR Cup Series puisqu'elle a une longueur de 0,526 milles (0,85 km). Construit en 1947 par H. Clay Earles, il fut le premier « speedway » à voir le jour en NASCAR, soit un circuit aux extrémités relevées permettant d'atteindre de plus hautes vitesses. La combinaison de ses virages faiblement relevés (inclinaison maximale de 12°) et de ses courtes lignes droites en font un circuit particulier, où s'enchaînent forts freinages et courtes accélérations. Parallèlement à cela, Martinsville est le seul circuit NASCAR actuel à présenter des lignes droites asphaltées avec des virages recouverts de béton.

C'est également le seul circuit a avoir été utilisé sans discontinuer depuis la création des épreuves de NASCAR en 1948.

Le circuit peut accueillir jusqu'à 65 000 spectateurs et, de par sa forme, est surnommé le Trombone (Paperclip).

La piste est asphaltée en 1955 et accueille en 1956 sa première course de 500 miles. Dans les années 70, la combinaison de plusieurs données techniques (fortes tractions, pneus slick, vitesses élevées) provoquaient une usure excessive de la surface asphaltée. En 1976, les virages seront re-surfacés avec du béton, un concept rare dans les années 70[2]. En 2004, le béton âgé de 28 ans, montrait de réels signes d'usure. Le 18 avril 2004, un gros morceau de béton se désolidarise de la surface de la piste et provoque de gros dégâts à la voiture de Jeff Gordon. En réaction à cet incident, la piste est entièrement rénovée avec de l'asphalte dans les lignes droites et du bétons dans les virages[3].

Jusque 1999, Martinsville était réputé pour avoir deux lignes de stands. Les stands situés le long de la ligne droite arrière étaient généralement évités car si une équipe, lors d'un drapeau jaune, devait s'y arrêter, elle était désavantagée par rapport à une équipe qui s'arrêtait dans les stands situés le long de la ligne droite principale. Ces derniers rentraient aux stands bien avant puisqu'ils n'étaient pas bloqués par la pace car dans la ligne droite principale et le virage menant aux stands de la ligne droite arrière. Pour supprimer cet inconvénient, la ligne arrière des stands est élargie, l'entrée se passant au début du 3e virage et la sortie au 2e virage[4]. Cette démarche a permis la construction d'un garage à l’intérieur de la piste. Actuellement, il n'y a plus que le circuit de Bristol à être équipé de deux lignes de stands.

Histoire[modifier | modifier le code]

La première course reconnue par la NASCAR a eu lieu le 4 juillet 1948. En 1951, il n'y au eu que quatre voitures qui ont rallié l'arrivée soit le plus petit nombre jamais enregistré à l'arrivée d'une course sur ce circuit. En 1960, Richard Petty est devenu le plus jeune pilote vainqueur à Martinsville, à 22 ans, 283 jours. C'est lui qui détient à ce jour, le plus de victoire (15) sur ce circuit. En 1991, Harry Gant (en) est devenu le pilote le plus âgé à y gagner, soit à 51 ans, 255 jours. Il s'agissait de sa quatrième victoire consécutive, ce qui lui valut le surnom de Mister September.

La piste était propriété d'une coentreprise réunissant des frères Jim et Bill France Jr. , H. Clay Earles, ses filles Dorothy Campbell et Mary Weatherford et les enfants de Dorothy Campbell, Sarah Fain et Clay Campbell. En 2004, le site est vendu à la famille France pour plus de 200 millions de dollars à la suite du décès de Mary Weatherford et la vente de ses propriétés.

Des plans avaient été réalisés afin d'augmenter de 20 000 places la capacité du circuit et la porter ainsi à 85 000. En 2005-2006 le chemin de fer passant derrière la ligne droite arrière est déplacé de 200 pieds (60,96 m) pour permettre l'installation des nouveaux sièges. Néanmoins, plus rien n'a évolué dès que le circuit fut vendu à ISC (International Speedway Corporation).

De 1982 jusque 1994, et de nouveau en 2006, le circuit accueille les courses des Busch Series. Ces courses se déroulaient initialement sur 200 et 150 tours de circuits (200 tours le weekend des deux courses de Whelen Modifieds, 150 tours le weekend de la course de septembre de Winston/Nextel Cup Series), à partir de 1992 jusqu'en 1994, des courses de 300 tours et 250 tours lors de celle de 2006. Le circuit n'est plus repris dans le calendrier de la Busch Series en 2007.

Actuellement, le Martinsville Speedway accueille deux courses de NASCAR Cup Series : le STP 500 à la fin mars ou début avril et le Goody's Fast Pain Relief 500 (septième course des Playoffs se déroulant après la saison régulière) fin octobre ou début novembre. Le circuit accueille également des courses de Camping World Truck Series, le Whelen Modified Tour (qui se tient le weekend de la fête du Travail le soir), et les courses de Late Model.

Les gagnants des courses de NASCAR Cup Series, des Truck Series, et des Whelen Modified reçoivent comme trophée, une longue horloge, un clin d'œil à la célèbre industrie du meuble de Martinsville. Cette tradition a débuté en 1964, lorsque Earles décida qu'il serait intéressant d'offrir un trophée qui représente la région.

Le 12 octobre 2016, Clay Campbell, président du circuit, avec l'appui de Dale Earnhardt Jr., annonce que 5 millions de $ vont être investis pour équiper le circuit d'un éclairage LED faisant ainsi du Martinsville Speedway la première arène sportive complètement équipée d'éclairage LED. Campbell a également ajouté que les courses de nuit n'étaient pas encore actuellement envisagée sur le circuit, les courses 2017 de NASCAR Cup Series étant programmées à 14 h locales en avril et à 13 h locales en octobre tout en signalant que l'investissement consenti permettrait de la flexibilité en cas de mauvais temps[5].

Pilotes multiples vainqueurs en NASCAR Cup Series[modifier | modifier le code]

M.à.j. fin de saison 2016.

Nb. Pilote STP 500 Goody's Fast Relief 500 (automne)
15 Richard Petty 1960, 1962, 1963, 1967, 1969, 1971, 1972, 1975, 1979 1967, 1968, 1969, 1970, 1972, 1973
11 Darrell Waltrip 1976, 1978, 1980, 1983, 1989 1981, 1982, 1984, 1987, 1988, 1989
9 Jeff Gordon 1997, 2003, 2005 1996, 1999, 2003, 2005, 2013, 2015
Jimmie Johnson 2007, 2009, 2013 2004, 2006, 2007, 2008, 2012, 2016
7 Rusty Wallace 1993, 1994, 1995, 1996, 2004 1986, 1994
6 Cale Yarborough 1968, 1974, 1977 1976, 1977, 1978
Dale Earnhardt 1987, 1988, 1991 1980, 1985, 1995
5 Denny Hamlin 2008, 2010, 2015 2009, 2010
Fred Lorenzen 1964, 1965 1963, 1964, 1966
4 Geoffrey Bodine 1984, 1990 1990, 1992
2 Curtis Turner (en) 1950, 1951
Buck Baker 1956, 1957
Lee Petty 1953, 1959
Jim Paschal (en) 1954, 1966
Harry Gant (en) 1982, 1985
Mark Martin 1992, 2000
Herb Thomas 1950, 1952
Tony Stewart 2000, 2011
Rex White 1959, 1960
Ricky Rudd 1983, 1998

Records[modifier | modifier le code]

Images[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Présentation du circuit sur le site NASCAR.com
  2. (en)[1]
  3. (en)[2]
  4. (en)[3]
  5. (en) Zack Albert, « Martinsville Speedway announces addition of LED lights », sur NASCAR.com, Martinsville, Virginie, NASCAR Media Group, LLC. (consulté le 13 octobre 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :