Pocono Raceway

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pocono Raceway
The Tricky Triangle
Pocono Raceway
Caractéristiques générales
Lieu Long Pond Road and Andretti Road
Long Pond, Pennsylvanie 18610
Drapeau des États-Unis États-Unis
Coordonnées 41° 03′ 19″ nord, 75° 30′ 41″ ouest

Géolocalisation sur la carte : Pennsylvanie

(Voir situation sur carte : Pennsylvanie)
Pocono Raceway

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
Pocono Raceway
Ouverture 1974
Propriétaire Famille Mattioli/Mattco
Exploitant Igdalsky Brandon et Nicholas
Forme Tri-ovale
Capacité 76 812 places assises
Événements
NASCAR Cup Series
NASCAR Xfinity Series
NASCAR Camping World Truck Series
ARCA Racing Series
Dimensions
Longueur 4 kilomètres (2,485 mi)
Inclinaison Virage 1 : 14°
Virage 2 : 8°
Virage 3 : 6°
Meilleur tour
Moyenne 360,36 km/h (223,871 mi/h)
Pilote Juan Pablo Montoya (IndyCar - 2014)

Le Pocono Raceway (anciennement Pocono International Raceway) surnommé The Tricky Triangle est un circuit automobile type superspeedway de forme ovale.

Le circuit est situé à Long Pond en Pennsylvanie aux États-Unis[1]. Il comporte de nombreuses tribunes offrant 76 812 places assises[2].

Pocono est un des rares circuits NASCAR qui n'est pas propriété des sociétés Speedway Motorsports, Inc. ou International Speedway Corporation. Il est dirigé par Igdalsky Brandon et Nicholas, tous deux membres de la troisième génération de la famille Mattco Inc, initiée par Joseph II et Rose Mattioli. Ils sont également propriétaire du South Boston Speedway situé en Virginie à South Boston.

Configuration du circuit[modifier | modifier le code]

Le circuit de Pocono est un circuit automobile type superspeedway de forme ovale à nulle autre pareil. Il a été dessiné par le champion 1959 et 1962 d'IndyCar Roger Ward[3], son design est unique.

Sa piste est longue de 2,5 milles (4,023 km) et son inclinaison est modérée.

Le tracé des virages et des lignes droites qui s'en suivent est copié de configuration de trois autres circuits :

  • Le virage 1 possède une inclinaison à 14° et est similaire à ceux de l'ancien circuit de Trenton Speedway (en)
  • Le virage 2 (aussi dénommé le The Tunnel Turn) possède une inclinaison à 9° comme sur le circuit Indianapolis Motor Speedway
  • Le virage 3 possède une inclinaison à 6° et est similaire au circuit Milwaukee Mile.

Le circuit peut être considéré comme un tri-ovale, mais les virages sont plus aigus que sur les tri-ovales typiques comme le Daytona International Speedway et le dessin de la piste ressemble plus à un triangle. Les virages ressemblent quelque peu aux virages en forme d'épingle des circuits routiers. Le fait qu'ils ne soient pas identiques et que les lignes droites soient toutes de différentes longueurs ajoute une difficulté supplémentaire à ce circuit (une ligne droite principale de 1 139 m., 931 m. entre les virages 1 et 2 et 543 m. entre les virages 2 et 3). L'inclinaison des virages est également bien inférieure à la majorité des autres longs circuits de forme ovale. Même si la piste est longue (4 kilomètres), sa configuration fait que les vitesses moyennes sont assez inférieures aux autres circuits de longueur similaire, si bien que les plaques de restriction n'y sont pas imposées.

À cause de ces caractéristiques uniques, le circuit est parfois appelé comme un roval (en) (un circuit ovale possédant les caractéristiques d'un circuit routier). Parfois Pocono est considéré comme un parcours routier modifié en raison de l'utilisation de changements de vitesses pouvant gérer tout à la fois la courbe la plus lente et la vitesse la plus rapide dans la ligne droite principale. Le design étrange du circuit rend la configuration de la voiture et le réglage du châssis encore plus important (et difficile) que sur n'importe quel autre circuit.

L'ovale triangulaire possède en son centre (dans l'infield), trois autres circuits indépendants : le tracé nord, le tracé ouest et le tracé sud. Ces circuits empruntent tous une partie différente de l'ovale. Lors des weekends sans course officielle, plusieurs clubs peuvent utiliser ces trois circuits. Ces circuits peuvent être parcourus dans les deux directions. Ils peuvent également être reliés totalement ou partiellement. Par exemple, le tracé nord et le sud peuvent être reliés en empruntant une autre partie de l'ovale.

Initiatives environnementales[modifier | modifier le code]

En juillet 2010, le Pocono Raceway est équipé d'un système photovoltaïque de 3 mégawatts devenant la plus grande installation sportive à énergie solaire du monde. La ferme solaire (The solar farm) se situe sur un terrain d'environ 25 acres comportant près de 40 000 modules solaires. L'installation couvre la consommation totale en énergie de l'ensemble du complexe automobile mais fournit également la consommation électrique de 1 000 maisons[4]. En décembre 2010, après moins de quatre mois de fonctionnement, ce système avait franchi la barre du million de kilowatts/heure produits. Pour les vingt années à venir, 72 millions de kilowatts/heure devraient être produits, remplaçant une production annuelle de 3 100 tonnes de dioxide de carbone.

D'autre part, un troupeau de moutons est également utilisé pour garder l'herbe à un niveau bas sur l'ensemble du complexe[5].

Courses actuelles[modifier | modifier le code]

Vue aérienne du complexe de Pocono.
Le Pennsylvania 500 de 2006

En dehors des courses de NASCAR, Pocono a toujours été l'hôte des compétitions de la Sports Car Club of America (SCCA) ainsi que le siège de plusieurs clubs de moto et d'écoles de pilotage.

Tim Steele (en) lors de la course ARCA en juin 1996. Steele, 3 fois champion ARCA, remporte 9 courses ARCA à Pocono.

Anciennes courses[modifier | modifier le code]

Accident[modifier | modifier le code]

Le 23 août 2015, le pilote britannique Justin Wilson est victime d'un accident lors de la course ABC Supply 500 en IndyCar Series. Sa tête heurte un débris issu de la voiture de Sage Karam laquelle venait de percuter un mur. Justin Wilson héliporté à l'hôpital y décédera le lendemain[6].

Records de la piste[modifier | modifier le code]

  • NASCAR en qualification : Kyle Larson, 183,438 milles par heure (295,215 km/h), 1er août 2014.
  • NASCAR en course : Jeff Gordon, 145,384 milles par heure (233,973 km/h), 12 juin 2011.
  • CART en qualification : Emerson Fittipaldi, 211,715 milles par heure (340,722 km/h), 1989.
  • CART en course : Danny Sullivan, 170,720 milles par heure (274,747 km/h), 1989.
  • IndyCar en qualification : Juan Pablo Montoya, 223,871 milles par heure (360,285 km/h), 5 juillet 2014 (Record global du circuit)[7].
  • IndyCar en course : Juan Pablo Montoya, 202,402 milles par heure (325,734 km/h), 6 juillet 2014 (Record global du circuit)[7]
  • Record de victoire en Open Wheel : A. J. Foyt (4), en 1973, 1975, 1979 et 1981[8].
  • Record de victoire en Single Series: Tim Steele (en) (9) en ARCA Racing Series[9].

Tour le plus rapide[modifier | modifier le code]

Le 2014, lors de l'épreuve des IndyCar Series, le pilote colombien Juan Pablo Montoya, engagé avec le Team Penske, réalise la vitesse moyenne la plus élevée de l’histoire sur une course de 500 miles (805 km) avec 325,73 km/h (202,402 mph)[10],[11].

Il avait réalisé la veille, lors des qualifications, le record absolu du tour sur ce circuit avec 360,36 km/h de moyenne (223,92 mph)[12].

Records en NASCAR Cup Series[modifier | modifier le code]

La ligne droite de départ-arrivée.

(Dernière mise à jour le 29 juillet 2017) [13]

+ grand nombre de victoires 6 Jeff Gordon
+ grand nombre de Top-5 20 Mark Martin
Jeff Gordon
+ grand nombre de Top-10 34 Mark Martin
+ grand nombre de départs 55 Ricky Rudd
+ grand nombre de poles 5 Ken Schrader
Chase Elliott
+ grand nombre de tours terminés 9884 Terry Labonte
+ grand nombre de tours en tête 1040 Jeff Gordon
Place moyenne au départ* 4.7 David Pearson (6 courses)
Place moyenne à l'arrivée* 8.6 Kyle Larson (7 courses)

-*- = minimum 5 départs.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en)Pocono Raceway, site officiel
  2. (en) NASCAR Pocono Raceway - NASCAR.com
  3. (en) Liz Reph, « Pocono Raceway », sur Lehigh Valley Marketplace (consulté le 6 juin 2016)
  4. (en) « Pocono Raceway Takes The "Green" Flag In Solar Energy »,
  5. (en) « Pocono Raceway Hits One Million kWh Mark », sur Limelighttimes.com, (consulté le 11 août 2012)
  6. « Mort du pilote britannique d’IndyCar Justin Wilson, victime d’une collision », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  7. a et b (en) Associated Press, « Montoya wins IndyCar pole at Pocono », Long Pond, Pennsylvania, ESPN News Services, (consulté le 19 janvier 2016)
  8. (en) « Records and Wins List », sur poconoraceway.com, (consulté le 31 juillet 2017)
  9. (en) « ARCAracing.com Asks, 'Where Are They Now?'; Like Dad, Like Daughter, a Steele Family Tradition », ARCA, (consulté le 27 avril 2010)
  10. Les anciens de la F1 : Montoya, l'homme le plus rapide de l'ouest - Mikaël Le Corre, Fan-F1, 8 juillet 2014
  11. (en) Montoya Wins Pocono IndyCar 500 Fueled by Sunoco - Site officiel
  12. (en) Montoya Sets Record at Pocono Raceway - Site officiel
  13. (en) « Monster Energy NASCAR Cup Series Drivers' Statistics for Pocono Raceway », NASCAR, 29 juuillet 2017 (consulté le 29 juillet 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :