Sonoma Raceway

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Sonoma Raceway
Sears Point Raceway
Image illustrative de l’article Sonoma Raceway
Sonoma Raceway
Caractéristiques générales
Lieu 29355 Arnold Drive
Sonoma
Comté de Sonoma
Drapeau de la Californie Californie
Drapeau des États-Unis États-Unis
Coordonnées 38° 09′ 36″ nord, 122° 27′ 34″ ouest

Géolocalisation sur la carte : Californie

(Voir situation sur carte : Californie)
Sonoma Raceway

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
Sonoma Raceway
Construction 1968
Ouverture décembre 1968
Propriétaire Speedway Motorsports, Inc.
Exploitant Speedway Motorsports, Inc.
Coût de construction 70 millions de dollars
Forme circuit routier
Capacité 47 000 places assises permanentes
102 000 avec structures provisoires
Événements
Actuellement :

Anciennement :

Dimensions
Longueur Conf. Normale (The Full) : 2,52 milles (4,06 km)
Conf. Nascar : 1,99 milles (3,2 km)
Conf. motos, IndyCar : 2,22 milles (3,57 km)

Sonoma Raceway (anciennement Sears Point Raceway et Infineon Raceway) est un circuit automobile de type routier situé aux États-Unis en Californie, à une soixantaine de kilomètres de San Francisco, dans le comté de Sonoma, au lieu dit Sears Point (en) situé dans le sud des Sonoma Mountains (en)[1].

Le circuit est modulable. Dans sa configuration la plus longue, la piste présente 12 virages et fait 2,52 milles (4,06 km). C'est la configuration utilisée jusqu'en 1997. Son dénivelé est d'une cinquantaine de mètres.[2].

Le complexe offre 47 000 places assises permanentes (102 000 lors des événements prestigieux, grâce à des structures provisoires) et comprend une piste de karting et une piste de dragster de 0,25 milles (0,4 km).

Le site accueille une des deux courses de NASCAR Cup Series courue sur circuit routier, la seconde se déroulant sur le circuit de Watkins Glen International situé dans l'état de New York.

Le Sonoma Raceway accueille également des épreuves des championnats d'IndyCar Series, de NHRA, de FIA WTCC ainsi que quelques autres courses de voitures et de motos telles que les Series de l'American Federation of Motorcyclists (en).

Après la fermeture en fin de saison 1988 du circuit Riverside International Raceway situé en Californie à Riverside (ne pas confondre avec le Riverside International Speedway situé au Canada), la NASCAR cherchait un site où pourrait se disputer une course routière sur la côte ouest des États-Unis. C'est le circuit de Sonoma qui fut choisi, le site de Riverside étant transformé en centre commercial.

Initialement dénommé Sears Point Raceway, le nom change en 2002 à la suite du sponsoring de la société Infineon Technologies et devient l' Infineon Raceway.

Cependant, comme avec de nombreux noms de complexes sportifs, beaucoup de gens l'appellent toujours par son nom d'origine. Le 7 mars 2012, la société Infineon déclare qu'elle ne renouvellera pas son sponsoring[3]. Les propriétaires du circuit n'ayant pas trouvé de nouveau sponsor, le circuit est simplement dénommé depuis le Sonoma Raceway.

Diverses configurations du circuit[modifier | modifier le code]

La plus utilisée (The Full)[modifier | modifier le code]

Circuit utilisé pour la plupart des compétitions.

Le parcours routier normal du Sonoma Raceway, est long de 2,52 milles (4,06 km) avec douze virages. Ce tracé a été utilisé par tous les concurrents jusqu'en 1997. La plupart des courses l'utilisent y compris le Grand Prix de Sonoma et le Sonoma Historic Motorsports Festival, une course annuelle de voitures anciennes. Ce parcours est réputé pour les virages deux et trois car ceux-ci sont inclinés vers l'extérieur (la courbe intérieure est donc plus haute que la courbe extérieure), ce qui constitue un défi pour les pilotes, car le virage no 2 les obligerait normalement à se déplacer vers le côté gauche de la piste.

En NASCAR Cup Series[modifier | modifier le code]

Circuit utilisé lors des courses de NASCAR Cup Series

The Chute[modifier | modifier le code]

Le circuit est modifié en 1998, par l'adjonction d'une chicane (dénommée The Chute) qui évite les virages 5 et 6 (surnommés The Carousel), raccourcissant la piste dont la longueur n'est plus que de 1,95 milles (3,14 km).

La Chute n'est utilisée qu'en NASCAR (lors du Toyota/Save Mart 350 par exemple) et de nombreux pilotes vont s'en plaindre, préférant le circuit en configuration normale. En 2001, la chicane est remplacée par un virage à 70° (le no 4A) donnant au circuit NASCAR sa configuration actuelle d'une longueur de 1,99 milles (3,2 km)[4].

La Chute avait été créée à l'origine pour améliorer la visibilité des spectateurs, pour augmenter la vitesse des voitures et améliorer la concurrence entre voitures de stock-car lesquelles ne sont pas nécessairement étudiées pour circuler sur des circuits routiers. Cependant, elle a été critiquée pour avoir supprimé un point de passage originel du circuit. Certains conducteurs d'INDYCAR pensent qu'éliminer la Chute et la remplacer par une nouvelle épingle au virage no 4A, puis rejoindre la piste au virage no 5, aurait pu créé un circuit avec trois zones de dépassement.

La Gilligan's Island[modifier | modifier le code]

De 1989 à 2001, la ligne des stands ne pouvait accueillir que 34 écuries. Lors des premières années, certains stands accueillaient deux écuries tandis que d'autres devaient effectuer leurs arrêts à l'intérieur des garages. Lorsqu'une voiture abandonnait, son stand était de facto repris par une autre écurie qui partageait un stand. Ce système n'était pas très optimal.

Après quelques années, une route de stands auxiliaire, surnommée la Gilligan's Island, fut construite à l'intérieur de l'épingle à cheveux (virage 11). Les voitures qui avaient les neuf moins bons temps aux qualifications se voyaient assignées à ces stands. Les écuries qui s'y retrouvaient se considéraient comme nettement désavantagées par rapport aux autres. La longueur de cette route auxiliaire étant beaucoup moins longue que la ligne principale des stands. Dès lors, les voitures s'y arrêtant étaient retenues entre 15 et 20 secondes afin que les voitures s'arrêtant dans la ligne principale des stands ne soient pas désavantagées[5].

Les arrêts sur la Gilligan's Island présentaient d'autres inconvénients. Les emplacements étaient enclavés par le parcours de la course si bien que les techniciens des équipes ne savaient plus quitter les stands une fois la course commencée. Les équipes ne savaient y envoyer que leurs techniciens principaux, et une fois qu'ils y étaient, ceux-ci ne savaient plus accéder à la zone des garages ou aux camions où se trouvaient entreposées les pièces de rechange et leurs outils. Les seules opérations qui pouvaient être effectuées sur les voitures étaient des changements de pneu, les réapprovisionnements en fuel et quelques petites réparations assez mineures. Les autres membres de l'équipe technique étaient placés dans les garages en cas de réparations majeures à apporter aux voitures. Si une voiture abandonnait, les membres de l'équipe technique ne savaient pas remiser le matériel et anticiper leur départ du circuit (pratique courante sur les autres circuits) avant la fin de course.

Les modifications apportées à la piste en 2002 (séparation entre la piste pour dragsters et la ligne droite principale, enlèvement de la tribune principale de la piste pour dragsters, construction d'une nouvelle tour de contrôle pour la course routière) ont permis un allongement de la ligne des stands autorisant 43 écuries à s'y installer. La ligne ds stands était comprise entre la ligne droite principale et la colline située après le virage no 1. La Gilligan's Island fut dès lors abandonnée rendant plus d'équité à la course.

En Indycar Series et Courses motos[modifier | modifier le code]

Infineon (Sears Point) with emphasis on Moto-IRL track.svg

D'autres configurations du circuit sont souvent utilisées. Les motos utilisent le circuit de 2,22 milles (3,57 km) avec 12 virages se basant sur le circuit normal sans la chicane de la Chute. Cette configuration ouverte en 2002 évite la section en S des virages no 8A et no 9 ainsi que le segment situé entre les virages no 10 et no 11 (l'épingle à cheveux ou The Hairpin), utilisant le virage no 11A à la place du virage no 11. Cette épingle à cheveux est située juste après la tour de contrôle de la piste pour dragsters et offre une ligne droite jusqu'à la ligne de départ.

Lorsque le Pirelli World Challenge revient en 2011 au Sonoma, ce circuit modifié est utilisé.

Dans certains cas, la partie de circuit passant près du début de la piste pour dragsters est allongée pour créer une épingle type Magny-Cours, ouvrant plus le virage no 7 pour créer une nouvelle opportunité de dépassement.

Pour la course d'IndyCar de 2012, le tracé est modifié à nouveau : l'épingle type Magny-Cours du virage no 7 est utilisée pour créer une zone de dépassement, le virage no 9A (la chicane similaire à celle du circuit de Spa dénommée Bus Stop) est élargie d'environ 3 mètres (10 pieds), un nouveau virage est aménagé (le no 11A) lequel se situe un peu plus loin que la tour de contrôle et en fin de la dragstrip, coupant le virage no 11 utilisé par les motos.. Cet aménagement réduit la piste d'environ 31 mètres (200 pieds) et crée une zone de dépassement.

En WTCC[modifier | modifier le code]

Tracé utilisé pour courses en voiture de tourisme

Pour la course de World Touring Car Championship (WTCC), la configuration normale est utilisée mais avec le virage no 9A en plus.

La piste pour dragsters[modifier | modifier le code]

Le complexe possède également une piste pour dragsters longue de 440 yards (402,3 m) utilisée lors des compétitions de NHRA. Elle était à l'origine située derrière la tribune principale du circuit. Les modifications effectuées au niveau du circuit en 2002 permettent d'intégrer cette piste dans l'enceinte du circuit[6].

Records[modifier | modifier le code]

Q/C Événement Pilote Voiture Date Vitesse Temps Configuration
Q Grand Prix de Sonoma 2000 (1 tour) Drapeau du Royaume-Uni Allan McNish Audi R8 23 juillet 2000 1 min 20 s 683 4,0 km (Full)
C Grand Prix de Sonoma 2004 (tour le + rapide) Drapeau de l'Allemagne Marco Werner Audi R8 17 juillet 2004 110,641 mi/h (178,06 km/h) 1 min 21 s 688 4,0 km (Full)
Q Trans-Am Series 2001 (1 tour) Drapeau des États-Unis Brian Simo (en) Qvale Mangusta (en) 22 juillet 2001 1 min 35 s 727 4.05 km (Full)
Q NASCAR Cup Series Drapeau des États-Unis Kyle Larson Chevrolet SS 27 juin 2015 96,524 mi/h (155,34 km/h) 1 min 14 s 354 3,2 km (NASCAR)
C NASCAR Cup Series Drapeau des États-Unis Clint Bowyer Toyota Camry 24 juin 2012 94,6 mi/h (152,24 km/h) 1 min 15 s 67 3,2 km (NASCAR)
Q IndyCar Series Drapeau des États-Unis Josef Newgarden Dallara DW12 (en) Chevrolet 16 septembre 2017 113,691 mi/h (182,97 km/h) 1 min 15 s 5205 3,838 km (Indy)[7]
C IndyCar Series Drapeau du Brésil Tony Kanaan Dallara Honda 28 août 2005 98,6 mi/h (158,68 km/h) 1 min 20 s 95 3,57 km (Indy)
Q FIA WTCC Race of the United States 2012 Drapeau de la Suisse Alain Menu Chevrolet Cruze 1.6T 22 septembre 2012 86,206 mi/h (138,74 km/h) 1 min 45 s 235 4,032 km (WTCC)
C WTCC Drapeau du Portugal Tiago Monteiro Honda Civic WTCC 10 septembre 2013 84,206 mi/h (135,52 km/h) 1 min 46 s 905 4,032 km (WTCC)
C AMA Pro Superbike Drapeau des États-Unis Ben Spies Suzuki GSXR-1000 17 mai 2008 1 min 34 s 731 3,57 km (Moto)
C Pirelli World Challenge, GTS Drapeau des États-Unis Jack Baldwin (en) Porsche Cayman S PWC 23 août 2013 69,583 mi/h (111,98 km/h) 1 min 42 s 558 km (PWC)
C TTXGP[8] Drapeau des États-Unis Steve Atlas (en) Brammo (en) Empulse RR 15 mai 2011 1 min 55 s 15 3,57 km (Indy)

En NASCAR Cup Series[modifier | modifier le code]

Jeff Gordon lors de la NASCAR Cup Series de 2005

(Mise à jour le 8 mai 2017)

+ de victoires 5 Jeff Gordon
+ de Top-5 14 Jeff Gordon
+ de Top-10 18 Jeff Gordon
+ de départs 22 Jeff Gordon
+ de pôles position 5 Jeff Gordon
+ de tours terminés 2,233 Jeff Gordon
+ de tours en tête 457 Jeff Gordon
Pos. Moy. au dép. (en activité) 4,0 Kyle Larson
Pos. Moy. F. (en activité) 11,5 Clint Bowyer
Source:[9]

Capacité d'accueil[modifier | modifier le code]

La vue sur la ligne d'arrivée du Sonoma Raceway depuis le haut de la tribune principale.
Vue aérienne du circuit

Sonoma Raceway a une capacité permanente de 47 000 places[10]. Ce nombre tient compte des tribunes et terrasses situées autour de la piste. Lors des courses majeures, des tentes d'accueil et d'autres tribunes sont érigées autour de la piste, ce qui porte la capacité totale à 102 000 places.

Le complexe connait une expansion importante en 2004 :

  • 64 000 sièges aménagés sur la colline ;
  • + 10 000 sièges permanents en tribune ;
  • construction d'une installation de traitement des eaux usées ;
  • restauration d'un hectare de zones humides ;
  • installation de garages permanents ;
  • création de nouveaux espaces de vente au détail ;
  • création d'une piste de karting ;
  • création d'une nouvelle bande de dragster.

Compétitions actuelles[modifier | modifier le code]

Anciennes compétitions[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Track history
  2. (en) Sonoma Raceway website, « Raceway Track Facts », Speedway Motorsports (consulté le 15 janvier 2013)
  3. (en) Hearst Communications Inc., « Sonoma Raceway to lose Infineon name », San Francisco Chronicle, (consulté le 8 mars 2012)
  4. (en)http://www.racingwest.com/news/story.php3/2094/index.htm
  5. (en) « Jayski's Sears Point/Sonoma Raceway Past News » (consulté en 2002)
  6. (en) « Track History », sur racesonoma.com (consulté le 30 août 2015)
  7. (en)http://www.indycar.com/News/2017/09/09-16-Sonoma-qualifying-early
  8. (en) Asphalt & Rubber, « TTXGP: Brammo Sets Track Record at Infineon » (consulté le 30 août 2015)
  9. (en) Racing-Reference, « Monster Energy NASCAR Cup Series Drivers' Statistics for Sonoma Raceway », FOXSports (consulté le 23 juin 2013)
  10. (en) corporate-ir.net, « FAQs » (consulté le 30 août 2015)