Château de Cruzille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Château de Cruzille
image illustrative de l’article Château de Cruzille
Début construction XIIe siècle
Fin construction XIIIe siècle
Protection  Inscrit MH (1946)[1]
Coordonnées 46° 30′ 17″ nord, 4° 47′ 33″ est
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Saône-et-Loire
Commune Cruzille

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de Cruzille

Géolocalisation sur la carte : Bourgogne

(Voir situation sur carte : Bourgogne)
Château de Cruzille

Le château de Cruzille est situé sur la commune de Cruzille en Saône-et-Loire, sur un éperon. Son élégante silhouette domine le village et une petite vallée.

Description[modifier | modifier le code]

Le château primitif était un quadrilatère cantonné de tours rondes. L'aile occidentale et la tour Sud-Ouest ont sans doute disparu dans les combats de la fin de XVIe siècle. L'aile orientale subsiste, flanquée de deux tours rondes. La tour du Nord-Est repose, de même qu'une partie du bâtiment, sur une base talutée. L'aile Nord, comprise entre cette tour et une troisième, découronnée, a subi bien des outrages. Elle conserve un bel escalier de pierres à volées droites et est percée d'un portail en plein cintre.

Le château, propriété privée, ne se visite pas. Il fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le [2].

Historique[modifier | modifier le code]

  • 1366 : première mention d'un château dont le propriétaire est Ardouin de Nanton.
  • 1547 : le château passe par mariage de la maison de Nanton à la maison de Saillant.
  • 1557 : il est vendu à Françoise de Rubys, veuve de Claude Patarin.
  • Seconde moitié du XVIe siècle : Denise Patarin, fille des précédents, apporte le château en dot à son mari, Nicolas de Bauffremont, seigneur de Sennecey.
  • 1583 : la terre est érigée en comté pour Georges de Bauffremont, fils des précédents et gouverneur de Mâcon ; ayant terrorisé la contrée pendant les guerres de religions, et s'étant rallié très tôt à Henri IV, ce dernier dut affronter deux sièges et le château de Cruzille en sortit très endommagé.
  • 1630 : la terre est vendue à Anne de Saulx, fille de Jean de Saulx, vicomte de Tavannes et de Lugny, et épouse d'André de Grimaldi.
  • Milieu du XVIIe siècle : le comté échoit à Claire de Saulx-Tavannes, épouse de Charles-François de La Baume-Montrevel, dont la famille restaure le château et construit des terrasses.
  • 1789 : le seigneur de Cruzille est Florent-Alexandre-Melchior de La Baume, comte de Montrevel et baron de Lugny.
  • 1820 : la propriété, demeurée indivis entre les héritiers du comte de Montrevel (mis à mort à Paris pendant la Terreur), passe à une parente des La Baume : Marie-Charlotte-Alexandrine de Lannoy, épouse d'Hercule-Dominique de Tulle de Villefranche, député de l'Yonne et pair de France.
  • 1827 : le château et le bois du Buis sont la propriété de Jean-Baptiste Chamborre, membre du conseil des Cinq-Cents puis juge au tribunal civil de la Seine.
  • Seconde Guerre mondiale : au château est installé le quartier général des maquis de Saône-et-Loire.
  • 1970 : le château devient un établissement spécialisé ; géré par la Mutualité française Saône-et-Loire, il est le siège de différentes structures spécialisées (institut médico-éducatif IME, institut thérapeutique, éducatif et pédagogique ITEP...) destinées aux enfants âgés de huit à quinze ans souffrant de troubles, de handicaps, de problèmes familiaux, de retard scolaire[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • DUBOIS Alexandre : Monographie de la seigneurie de Cruzille-en-Mâconnais, Emile Bertrand imprimeur-éditeur, Châlon-sur-Saône, 1904.
  • PERRAUD François : Le Mâconnais historique, Protat frères Imprimeurs, Mâcon, 1921.

Voir aussi[modifier | modifier le code]