Famille de La Baume

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Baume.

Famille de La Baume
Image illustrative de l’article Famille de La Baume
Armes

Devise « L'honneur guide mes pas »
Période XIIe -
Pays ou province d’origine Bresse
Demeures Montribloud, La Vallière

La famille de La Baume est une famille noble française originaire de la Bresse.

Origine[modifier | modifier le code]

Originaire de la Bresse, cette famille fut l'une des plus considérables de cette région, disposant de « prérogatives d’honneur peu communes », de « marques de grandeur qui se rencontrent rarement ailleurs ». Le premier membre connu semble être Sigebalde de La Baume qui vivait vers 1140[1].

Elle a donné deux cardinaux-archevêques de Besançon, deux grands-maîtres des arbalétriers, deux maréchaux de France, un maréchal et un amiral de Savoie, un régent de Savoie et un tuteur du comte Aimé IV, un vice-roi de Naples, dix-sept gouverneurs et lieutenants de province, deux chevaliers de l'ordre de Saint-Michel sous Louis XII et François Ier, deux de l'ordre du Saint-Esprit, quatre de l'ordre de la Toison d'or et quatre de l'ordre de l'Annonciade.

Le duché de La Vallière[modifier | modifier le code]

Le duché de La Vallière, ou Vaujours, s'assoit sur les terres de Châteaux-Vaujours (Anjou) et de Saint-Christophe (Touraine). À l'origine ces terres composaient une baronnie appartenant à la Famille de Bueil, de 1398 à 1667. Le duché-pairie a été créé en mai 1667. En 1673 est rattaché au duché la terre de Courcelles. Châteaux-Vaujours (Anjou) et Saint-Christophe seront à nouveau érigé, en 1723 en duché-pairie pour Charles-François de La Baume Le Blanc. Le premier duché a été créé en faveur de Louise-Françoise de La Vallière, "Mademoiselle de La Vallière" de la branche des La Baume le Blanc. C'est sa fille, Marie-Anne de Bourbon, "Mademoiselle de Blois", qui hérite du duché et l'apporte à son mari Louis-Armand de Bourbon. Marie-Anne de Bourbon, devenu veuve, cède le titre à son neveu Charles-François de La Baume Le Blanc[2].

Liste des ducs et duchesses de La Vallière[modifier | modifier le code]

Branches[modifier | modifier le code]

  • La Baume le Blanc (dont est issue mademoiselle de La Vallière), issue de Perrin Le Blanc, seigneur de La Baume, commandant l'arrière-ban en Bourbonnais en 1425.
  • La Baume-Pluvinel
  • La Baume d'Hostun (titre de marquis porté par le duc de Tallard)
  • La Baume, seigneur de Mont-Saint-Sorlin, comte de Montrevel
  • La Baume, marquis de Saint-Martin

Armes[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
La Baume: D’or, à la bande d’azur[3]
Blason Blasonnement :
La Baume : orlait la bande de sable[4]
Commentaires : Variante
Blason Blasonnement :
La Baume-Montrevel : D’or, à la bande vivrée d’azur[5]
Blason Blasonnement :
La Baume-Pluvinel : D’or, à la bande vivrée d’azur, accompagné en chef d'une moucheture d'hermine de sable[6].
Blason Blasonnement :
La Baume-Pluvinel : D’or, à la bande vivrée d’azur, accompagné de six moucheture d'hermine de même
Commentaires : Variante
Blason Blasonnement :
La Baume-Pluvinel : ils brisaient d'une bordure dentelée d'azur
Commentaires : Variante
Blason Blasonnement :
Raffelis de Tertulle : D'azur au lys fleuri et boutonné d'argent, tige et feuille de sinople qui est de Tertulle au franc quartier d'or à la croix recroisetée d'azur qui est de Raffelis[7]
Blason Blasonnement :
La Baume d'Hostun : De gueules, à la croix engrêlée d'or[8].
Blason Blasonnement :
La Baume le Blanc: Coupé d'or sur gueules au léopard lionné de sable sur l'or et d'argent sur le gueules[9].

Titres[modifier | modifier le code]

  • seigneurs de Valusin, de L'Abergement Bresse, du Mont-Saint-Sorlin, d'Aiguebelle, d'Apremont, d'Avressieux, de Chaffardon, de Château-Gaillard, de Corgenon, d'Entremonts, de Gemillieux, de Longefoy, de La Molière, de Monthoux, de Montpascal, de Montribloud, de Puisgros, de Roasson, de Roche, de Saint-Denis.
  • barons de Cusy
  • baron de Maisonfort
  • seigneurs, comtes (1427) puis marquis de Montrevel
  • marquis de Saint-Genix et de Yenne (1586)
  • marquis de Saint-Martin
  • marquis de Pluvinel (1693) (le marquisat s'assoit sur la terre de La Rochette)[10]
  • duc de La Vallière (1667)

Filiation[modifier | modifier le code]

Possessions[modifier | modifier le code]

Liste non exhaustives des possessions tenues en nom propres ou en fief de la famille de La Baume :

Références[modifier | modifier le code]

  1. Dictionnaire de la Noblesse, La Chesnaye Des Bois, Tome II, 1771
  2. Duché-Pairie de La Vallière, Siège de Château-la-Vallière, 1534-1791, Isabelle Girard, 2003
  3. Nouvelle méthode raisonnée du blason, Menestrier, Camille Le Moine, 1770, p222.
  4. Pour la branche issue de Bon de La Baume
  5. Armorial des principales maisons de familles du royaume, Pierre-Paul Dubuisson, Tome I, 1757
  6. Gustave de Rivoire de La Bâtie, Armorial de Dauphiné contenant les armoiries figurées de toutes les familles nobles et notables de cette province, accompagnées de notices généalogiques complétant les nobiliaires de Chorier et de Guy Allard, Lyon, Imprimerie Louis Perrin (réimpr. 1969 (Allier - Grenoble)) (1re éd. 1867), 821 p., p. 54
    Toutefois, dans le Véritable art du blason de Menestrier, 1649, il est dit : D’or, à la bande vivrée d’azur, accompagné de six moucheture d'hermine de même
  7. Par substitution du nom et armes de Raffelis de Tertulle par le mariage d'Antoine de la Baume-Pluvinel et de Lucréce de Tertulle, fille du marquis de La Roque-Raffelis-Tertulle en 1649
  8. Nobiliaire du Dauphiné, Guy Allard, 1671
  9. Armorial général, J.B. Rietstap, Tome I, reprint 2003
  10. Dictionnaire de la Noblesse, La Chesnaye Des Bois, Tome XI, 1776
  11. Samuel Guichenon, Histoire généalogique de la royale maison de Savoie, justifiée par titres, fondations de monastères, manuscrits, anciens monuments, histoires et autres preuves authentiques, t. 3, chez Jean-Michel Briolo (lire en ligne), p. 115.
  12. Jean-Louis Grillet, Dictionnaire historique, littéraire et statistique des départements du Mont-Blanc et du Léman, contenant l'histoire ancienne et moderne de la Savoie, vol. 3, t. 2, Chambéry, J.F. Puthod, , p. 102. (lire en ligne).
  13. Samuel Guichenon, Histoire de Bresse et de Bugey. Partie 2., jean antoine huguetan & marc antoine ravaud, lyon, 1650, p. 24 disponible en ligne sur Gallica.
  14. Guichenon, op. cit, p. 25.
  15. Claude Guigue, Topographie historique du département de l'Ain, Bourg-en-Bresse, Gromier Ainé, (lire en ligne), p. 260.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Adrien Arcelin, Indicateur héraldique et généalogique du Mâconnais, Paris et Mâcon, 1866.
  • François Perraud, Le Mâconnais historique, Protat Frères, Mâcon, 1921.
  • François-Alexandre de La Chenaye-Aubert, Badier, Dictionnaire de la noblesse, Schlesinger Frères, Paris, 1868.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]