Famille de Lugny

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Maison de Lugny)

Famille de Lugny
Image illustrative de l’article Famille de Lugny
Les armes de la famille noble de Lugny, mêlant quintefeuilles et billettes.

Période XVIe siècle (branche aînée)
Pays ou province d’origine Mâconnais
Demeures Lugny, Bissy-la-Mâconnaise, Brancion (seigneurs engagistes), Ruffey

La famille de Lugny est une famille noble française du Mâconnais.

Armes[modifier | modifier le code]

Au Moyen Âge, Lugny, aujourd’hui chef-lieu du canton de Lugny en Saône-et-Loire, fut le berceau d’une illustre maison de chevalerie qui avait pour devise : « N’est oyseau de bon nid qui n’a plume de Lugny ». Cette maison noble du Mâconnais avait pour armes : « D’azur à trois quintefeuilles d’or, accompagnées de sept billettes de même, trois en chef, une en cœur et trois en pointe, posées deux et un »[Note 1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Les deux tours d'entrée du château de Lugny (détail).

La branche directe de cette maison – celle des seigneurs de Lugny, en Haut-Mâconnais – s’éteignit au milieu du XVIe siècle avec Jean de Lugny, chevalier, seigneur de Lugny, comte de Brancion (aujourd’hui hameau de Martailly-lès-Brancion) en tant que seigneur engagiste, baron de Saint-Trivier (Saint-Trivier-en-Dombes, aujourd’hui Saint-Trivier-sur-Moignans), de Branges, de Blaignac, de Lessard et de Sagy, et « dernier héritier mâle de la maison de Lugny ». En 1558, Françoise de Lugny, dame de Lugny, fille et héritière de Jean de Lugny, épousa François Chabot, fils cadet de l'amiral Philippe, marquis de Mirebeau et seigneur de Brion, et la seigneurie de Lugny passa de la maison de Lugny à la maison de Chabot.

Branches[modifier | modifier le code]

Plusieurs branches se détachèrent toutefois de cette ligne directe et cette famille noble donna ainsi des seigneurs à bien d'autres fiefs que celui de Lugny : à ceux de Ruffey (aujourd’hui hameau de Sennecey-le-Grand) et d'Igé notamment.

Filiation[modifier | modifier le code]

Parmi les personnalités issues de cette famille figurent notamment :

Figure aussi Huguenin de Lugny qui, avec son chef Jean sans Peur, fit la croisade de Nicopolis en Hongrie en 1396[3] et dont voici le blason[4] :

Le blason d'Huguenin de Lugny

.

Lieux attachés à la famille de Lugny[modifier | modifier le code]

De sa forteresse jadis flanquée de nombreuses tours et dotée d’un donjon « fort élevé et très beau[réf. nécessaire] », Lugny n’a conservé que les deux tours rondes de l'entrée et une partie des communs. En 1789, le château de Lugny – alors propriété de Florent-Alexandre-Melchior de La Baume, comte de Montrevel – fut en effet le tout premier du Mâconnais à être incendié par les « Brigands » – des paysans révoltés – lors des troubles qui, fin juillet, pendant la Grande Peur, agitèrent cette région.

L'église Saint-Julien de Sennecey-le-Grand possède une chapelle seigneuriale – dite indifféremment chapelle « de Lugny » ou « de Ruffey » – dont la décoration intérieure conserve le souvenir de cette maison noble. L'une des branches de cette famille posséda en effet le château-fort voisin de Ruffey aux XVe et XVIe siècles.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Blason que se partagent, de nos jours, la commune de Lugny et la Cave de Lugny, qui l'ont adopté.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Mémoires de la Société d'histoire et d'archéologie de Chalon-sur-Saône, tome VII, 1883, page 213.
  2. Le tombeau éventré de Robert de Lugny a été mis à jour en 1983 sous le plancher pourri de la salle du chapitre, installée à l'intérieur d'un bâtiment accolé au chevet sud de la cathédrale Saint-Vincent de Chalon. Source : « L'énigme d'un méreau », article de Maurice Bonneviot paru dans la revue « Images de Saône-et-Loire » n° 67 (automne 1986), pages 15 et 16.
  3. « le contingent franco-bourguignon à la bataille de Nicopolis »
  4. Peincedé, Armorial de Bourgogne, Dijon, T 23, cotte 197 folio 130 B386

Sources[modifier | modifier le code]

  • Léonce Lex : Notice historique sur Lugny et ses hameaux, Belhomme Libraire Éditeur, Mâcon, 1892.
  • François Perraud : Le Mâconnais historique, Protat Frères, Mâcon, 1921.
  • Adrien Arcelin : Indicateur héraldique et généalogique du Mâconnais, Paris et Mâcon, 1866.
  • François-Alexandre De la Chenaye-Desbois, Badier : Dictionnaire de la noblesse, Schlesinger Frères, Paris, 1868.
  • Samuel Guichenon : Histoire de Bresse et de Bugey, Lyon, 1650. Ouvrage imprimé « chez Iean Antoine Huguetan, & Marc Ant. Ravaud, en ruë Mercière à l'enseigne de la Sphère ».
  • Pierre de Saint-Julien de Balleure : De l’origine des Bourgongnons, et antiquité des estats de Bourgongne, Paris, 1581. Ouvrage imprimé « à Paris, chez Nicolas Chesneau, ruë Sainct Jacques, au Chesne Verd ».