Catherine Vidal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vidal.
Catherine Vidal
Portrait de Catherine Vidal

Catherine Vidal

Biographie
Naissance Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité FranceVoir et modifier les données sur Wikidata
Thématique
Profession Neurobiologiste (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions Chevalier de la Légion d'honneur‎ (d) () et Prix de l'Académie des sciences morales et politiques (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Catherine Vidal est une neurobiologiste française, féministe et auteur d'ouvrages de vulgarisation scientifique dans le domaine des différences cognitives entre les genres.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle est titulaire d’un doctorat en neurophysiologie, obtenu en 1986 à l'université Paris VI[1]. Elle a exercé, de 1997 à 2014, la fonction de directrice de recherche à l’Institut Pasteur où elle mené des travaux de recherche fondamentale in vitro (cellules) et in vivo (modèles animaux) [2] : ses travaux de recherche ont porté sur l’étude des mécanismes de la douleur sur le plan cellulaire, l’infection du cerveau par le virus du Sida, la mort neuronale dans la maladie de Creutzfeldt-Jakob et les infections par les prions.

Elle est l'auteur de plusieurs ouvrages de vulgarisation scientifique sur les enjeux éthiques des neurosciences, le déterminisme en biologie, la plasticité cérébrale, le sexe du cerveau et la construction des genres. Elle y défend l'idée que les différences observables entre hommes et femmes sont les produits d'une construction sociale genrée qui influence le développement du cerveau grâce à la plasticité cérébrale et non des différences biologiques visibles sur le cerveau.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Critiques[modifier | modifier le code]

En 2014, les chercheurs Franck Ramus et Nicolas Gauvrit ont publié dans la revue Science et pseudo-sciences un article intitulé « La “méthode” Vidal »[5], dans lequel ils expriment l'opinion que « la synthèse qu’en fait Catherine Vidal est extrêmement biaisée, incomplète, et que les arguments qu’elle utilise ne viennent pas à l’appui de ses conclusions ». En 2016, un groupe de chercheurs a dénoncé son approche et ses idées dans une tribune écrite pour le journal Le Monde [6] et publiée, entre autres, sur un des sites de l'INRA[7].

Publications[modifier | modifier le code]

  • Cerveau, sexe et pouvoir, avec Dorothée Benoit Browaeys, Paris, Belin, 2005 (ISBN 978-2-7011-3858-9)
  • (direction) Féminin Masculin. Mythes et idéologies, Paris, éd. Belin, coll. « Regards », 2006 (ISBN 2-7011-4288-1)
  • Hommes, femmes : avons-nous le même cerveau ?, Paris, Le Pommier, 2007 (ISBN 978-2-7465-0322-9)
  • Cerveau, sexe et liberté, DVD, Paris, Gallimard/ CNRS, 2007 (EAN 3260050645720)
  • Nos enfants sous haute surveillance : évaluations, dépistages, médicaments…, avec Sylviane Giampino, Paris, Albin Michel, 2009 (ISBN 978-2-2261-8999-8)
  • Le cerveau évolue-t-il au cours de la vie ?, Paris, Le Pommier, 2009 (ISBN 978-2-7465-0438-7)
  • Les filles ont-elles un cerveau fait pour les Maths ?, Paris, Le Pommier, 2012 (ISBN 2746505886)
  • (en) “The sexed brain : between science and ideology”, in Critical studies of the sexed brain, Neuroethics, Springer, 2012
  • (en) “The Sexed Brain: from Neurosexism to Neuroethics”. In Gendered Ways of Knowing in Science, FBK Press, 2012
  • (en) “Neuro-Pedagogy of the Gender Theory”, in: Gendered Neurocultures, Wien, Zaglossus, 2014
  • Cerveau, sexe et pouvoir, avec D. Benoit-Browaeys, Belin, nouvelle édition 2015
  • Nos cerveaux, tous pareils, tous différents ! , Collection  Egale à Egal, Belin 2015

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Curriculum vitae, www.inserm.fr, [PDF][1].
  2. Notice BNF [2], consultée en ligne le 5.08.16.
  3. Liste des lauréats de la Bourse Marcelle Blum, www.asmp.fr, consultée en ligne le 30.07.16.
  4. [3] Liste des promus janvier 2009, consultée en ligne le 30.07.16.
  5. Nicolas Gauvrit et Frank Ramus, « La « méthode Vidal » », Science et pseudo-sciences, no 309,‎ (lire en ligne)
  6. « En sciences, les différences hommes-femmes méritent mieux que des caricatures », Le Monde science & médecine,‎ (lire en ligne)
  7. « En sciences, les différences hommes-femmes méritent mieux que des caricatures », UMR 1198 BDR - Biologie du Développement et Reproduction,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :