Lauren Bastide

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bastide.
Lauren Bastide
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Domicile
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Elle, Le Grand Journal, D8, Stylia, Lurve, Antidote, Nouvelles écoutes, France Inter
Membre de
Prenons la une

Lauren Bastide, née le à Orléans en France, est une journaliste et animatrice radio française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après l'obtention de son baccalauréat littéraire en 1999, Lauren Bastide suit durant une année une classe préparatoire hypokhâgne. En 2002, elle obtient un diplôme en Relations et Affaires Internationales de l'Institut d'études politiques de Strasbourg[1]. Après plusieurs stages au Courrier international, à l’agence de presse internationale Reuters puis au quotidien Le Monde, elle est diplômée du Centre de formation des journalistes (CFJ) en 2005[2].

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Pendant dix années, Lauren Bastide travaille au sein de la rédaction de l'hebdomadaire féminin Elle, tour à tour pigiste et grand reporter avant de devenir rédactrice en chef des pages d'informations[3]. En avril 2012, elle fonde avec Sophie Fontanel, le DailyElle, la version en ligne du magazine dont elle devient la rédactrice en chef adjointe[4],[5].

La même année, elle intègre la chaîne C8 et fait ses débuts télévisuels dans la rubrique mode de l'émission Le Grand 8, puis sur Stylia dans le rendez-vous À la vie, à la mode[1].

Entre 2009 et 2014, elle prête ponctuellement sa plume aux revues Lurve[6] et Antidote[7],[8].

Le 7 septembre 2015, la journaliste rejoint l'équipe de chroniqueurs de l'émission Le Grand Journal sur Canal+, animée quotidiennement par Maïtena Biraben. Changement de direction, rumeurs de tensions et acharnement médiatique, elle quitte le plateau au terme d'une unique saison[9].

En 2016, elle fonde avec le journaliste Julien Neuville, Nouvelles écoutes, un studio de production consacré à la création sonore. Deux podcasts sont mis en ligne le 1er décembre avec comme première invitée la réalisatrice et scénariste française Rebecca Zlotowski[10]. Pour ce programme nommé La Poudre, Lauren Bastide reçoit des femmes artistes, intellectuelles ou politiques pour parler de leur enfance, de leur parcours professionnel, de leur création et de féminisme[11].

Au lendemain de l'intronisation du 45e président des États-Unis Donald Trump, elle signe le documentaire sonore La Marche, réalisé le , jour de la Women's March ayant mobilisé près d'un demi-million de personnes dans les rues de Washington[12],[13].

Depuis le , Lauren Bastide anime l'émission hebdomadaire Les Savantes sur France Inter, soit une heure consacrée à une femme universitaire et à son domaine de prédilection[14],[15]. Elle est également porte-parole du collectif Prenons la une[16], se battant pour une meilleure représentation des femmes dans les différents médias[17]. Militante à l'encontre des inégalités de genre, la majeure partie de ses travaux s'ancrent dans la lutte contre les stéréotypes, l'étude du féminisme intersectionnel et la place des femmes dans l'Histoire[11].

Le , elle participe à la manifestation contre les violences faites aux femmes[18] suivie par une table ronde dans le cadre du festival Les Créatives intitulée Comment penser les féminismes aujourd’hui ?, avec Akua Naru, Meloe Gennai, Éléonore Lépinard animée par Caroline Dayer[19],[20].

Publications[modifier | modifier le code]

  • À Paris, Jeanne Damas, Lauren Bastide, Grasset, Collection : Documents Français, 228p, 2017, (ISBN 2246862930)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Sonia Ouadhi, « Le Grand Journal : Qui est Lauren Bastide, la nouvelle chroniqueuse de Maïtena Biraben ? », Télé-Loisirs,‎ (lire en ligne, consulté le 3 juillet 2017)
  2. « Lauren Bastide - Journaliste », sur http://www.ecolew.com
  3. « L'activité de Lauren Bastide - Rédacteur en chef - Elle », sur www.elle.fr (consulté le 2 juillet 2017)
  4. « La vie de bureau de Sophie Fontanel et Lauren Bastide | DailyELLE », sur dailyelle.fr (consulté le 3 juillet 2017)
  5. « Sophie Fontanel et Lauren Bastide parlent du dailyELLE - Elle », sur elle.fr, (consulté le 12 avril 2019)
  6. « Lauren Bastide in Sonia Rykiel for LURVE magazine. », sur http://www.hellocoton.fr,
  7. Lauren Bastide, « Pourquoi le corps de la femme est-il toujours tabou ? », sur http://magazineantidote.com, the freedom issue 2016-2017
  8. admin, « L'interview de Leïla Slimani : "Mon arme, c'est la plume" », (consulté le 12 avril 2019)
  9. Alexandre Comte, « Lauren Bastide raconte son année d’enfer au “Grand Journal” », sur http://www.lesinrocks.com,
  10. Lauren Provost, « Lauren Bastide, ex-chroniqueuse du "Grand Journal", se lance dans les podcasts féministes », sur https://www.huffingtonpost.fr,
  11. a et b Leslie Rezzoug, « Lauren Bastide : "Il faut lire pour comprendre ce qu'est le féminisme" », sur http://www.lexpress.fr,
  12. Cécile Orsoni, « Ce 8 mars, on écoute le podcast féministe « La Poudre » pour revivre la « Marche des femmes » », sur elle.fr, (consulté le 18 février 2019)
  13. Vincent-Xavier Morvan, « Les nouveaux visages du féminisme », sur strategies.fr, Stratégies, (consulté le 18 février 2019)
  14. « Les Savantes, chaque samedi à 10h sur France Inter », sur franceinter.fr
  15. « Tout l’été, Lauren Bastide invite des femmes savantes à son micro », sur cheekmagazine.fr, (consulté le 18 février 2019)
  16. « Manifeste - Femmes à la une », sur http://www.liberation.fr,
  17. « Prenons la une!": plus de 700 signatures », sur http://www.lefigaro.fr,
  18. Muriel Chavaillaz, « #NousToutes: samedi 24 novembre 2018, toutes dans la rue! », Femina,‎ (lire en ligne, consulté le 25 novembre 2018)
  19. « Table ronde: Comment penser les féminismes aujourd’hui ? », sur www.lescreatives.ch (consulté le 25 novembre 2018)
  20. « La Ville de Genève et le festival Les Créatives s’engagent pour restituer l’espace public aux femmes », sur www.ville-geneve.ch (consulté le 12 avril 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]