Haut Conseil de la famille, de l'enfance et de l'âge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Haut Conseil de la famille, de l'enfance et de l'âge
Histoire
Fondation
2016
Prédécesseur
Haut comité consultatif de la population et de la famille (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Cadre
Type
Organisation
Président
Michel Villac (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Affiliation
Site web

Le Haut Conseil de la famille, de l'enfance et de l'âge (HCFEA) est un organisme consultatif français chargé d'éclairer le gouvernement sur les problèmes démographiques et sur leurs conséquences à moyen et long termes dans les domaines de la fécondité, du vieillissement et des mouvements migratoires, ainsi que sur les questions relatives à la famille. Il est membre du réseau coordonné par France Stratégie.

Historique[modifier | modifier le code]

À la Libération en 1945, le Comité interministériel et le Haut Comité consultatif de la population et de la famille sont créés, à la suite des institutions similaires crées dès 1939[1]. A l'aube des années 1970 le Haut Comité de la population et la Commission à la famille sont séparés, avant d'être de nouveau réunis en octobre 1985 comme Haut Conseil de la population et de la famille (HCPF).

Le Haut Conseil, outre les questions nationales, entretient alors des liens et participe à des travaux au plan international (Fonds des Nations Unies pour la population FNUAP, Conseil de l'Europe, etc.)[2].

En juin 2009, le Haut Conseil qui était placé sous la présidence du président de la République est remplacé par le Haut Conseil de la famille, placé sous la présidence du Premier ministre[3].

Le , le Haut Conseil de la famille devient le Haut Conseil de la famille, de l'enfance et de l'âge (HCFEA)[4], sur la base des dispositions de la loi adoptée en 2015[5] et du décret adopté en 2016 fixant sa composition et son fonctionnement[6].

Composition[modifier | modifier le code]

Le Haut Conseil de la famille, de l'enfance et de l'âge compte 70 membres.

Son président en 2019 est Michel Villac.

Le HCFEA travaille en étroite collaboration avec l'Union nationale des associations familiales, organisme créé en 1945 pour « représenter officiellement auprès des pouvoirs publics l'ensemble des familles[7] ».

Travaux[modifier | modifier le code]

Dans les dernières années, le HCFEA a adopté plusieur rapports, notamment :

  • Conseil de la famille : « Voies de réforme des congés parentaux dans une stratégie globale d’accueil de la petite enfance », février 2019
  • Commission bientraitance HCFEA-CNCPH : « Note d’orientation pour une action globale d’appui à la bientraitance dans l’aide à l’autonomie », janvier 2019
  • Conseil de l’âge : « Le soutien à l’autonomie des personnes âgées à l’horizon 2030 », novembre 2018
  • Conseil de l’âge : « Contribution du Conseil de l’âge à la concertation Grand Age et autonomie »,  décembre 2018
  • Conseil de l’enfance et de l’adolescence : « Accueillir et scolariser les enfants en situation de handicap, de la naissance à 6 ans et accompagner leur famille », juillet 2018
  • Conseil de la famille : « Lutter contre la pauvreté des familles et des enfants », juin 2018[8]
  • Haut Conseil de la famille : "Les ruptures familiales. Etat des lieux et propositions" avril 2014"[9]
  • Haut Conseil de la famille : "Familles et logement" mai 2012[10]

Le HCFEA organise aussi des colloques, par exemple celui organisé en 2015 sur les ruptures familiales : "Les rupturesfamiliales :affaire publique,affaire privée ?[11]

Le HCFEA dans les médias[modifier | modifier le code]


Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Alain Drouard, « Le Haut Comité de la Population et la politique de population de la France (1939-1966) », Annales de Démographie Historique, vol. 1999, no 2,‎ , p. 171–197 (DOI 10.3406/adh.2000.2172, lire en ligne, consulté le 25 mars 2019)
  2. Santé ; Direction de la population et des migrations ; Sous-directiondémographie, mouvements de population, questions internationales(1939-1993)Répertoire (19940046/1-19940046/11)Par Lucien LAJONCHERE [1]
  3. « Présentation du Haut Conseil de la famille », sur hcf-famille.fr (consulté le 28 décembre 2013)
  4. « Installation du Haut Conseil de la famille, de l’enfance et de l’âge »,
  5. Loi no 2015-1776 du relative à l'adaptation de la société au vieillissement, art. 69.
  6. Décret no 2016-1441 du relatif à la composition et au fonctionnement du Haut Conseil de la famille, de l'enfance et de l'âge.
  7. Article L211-3 du Code de l'action sociale et des familles sur Légifrance.
  8. « Haut Conseil de la famille, de l'enfance et de l'âge », sur HCFEA (consulté le 25 mars 2019)
  9. La Documentation française, « Les ruptures familiales : état des lieux et propositions », sur www.ladocumentationfrancaise.fr (consulté le 26 mars 2019)
  10. La Documentation française, « Familles et logement », sur www.ladocumentationfrancaise.fr (consulté le 26 mars 2019)
  11. « Actes du colloque "Les ruptures familiales : affaire publique, affaire privée ?" 9 juin 2015 », sur hcfea.fr, , p. 245 pages