Canton de Pertuis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Canton de Pertuis
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Vaucluse
Arrondissement(s) Apt
Bureau centralisateur Pertuis
Conseillers
départementaux
Jean-François Lovisolo
Noëlle Trinquier
2015-2021
Code canton 84 13
Histoire de la division
Création 15 février 1790[1]
Modification(s) 1801[2],[3]

22 mars 2015[4]

Démographie
Population 37 155 hab. (2012)
Densité 100 hab./km2
Géographie
Superficie 373,32 km2
Subdivisions
Communes 15

Le canton de Pertuis est une division administrative française, faisant partie de l'arrondissement d'Apt, du département de Vaucluse (qui compte 24 cantons) et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. À la suite du redécoupage cantonal de 2014, les limites territoriales du canton sont remaniées. Le nombre de communes du canton passe de 14 à 15.

Historique[modifier | modifier le code]

La loi du reprise par la constitution de 1791, divise le royaume (la République en septembre 1792), en communes, cantons, districts et départements. En juin 1793, la Convention supprime le canton. Il est rétabli par la constitution du , instituant le Directoire.

Jusqu'en 1795, les cantons ne sont qu'une circonscription électorale, et un ressort judiciaire élémentaire, celui de la justice de paix. La constitution du 5 fructidor an III (), qui supprime par ailleurs les districts, crée une municipalité dans chaque canton, formée de représentants de toutes les communes du canton. Du 1er vendémiaire an VII () au 28 pluviôse an VIII (), en vertu de la loi du 13 fructidor an VI (), les mariages furent célébrés au chef-lieu de canton, et non plus dans la commune.

Lors de leur création en 1790, les cantons étaient bien plus nombreux qu'aujourd'hui (entre 40 et 60 selon les départements). Leur nombre fut réduit notablement (entre 30 et 50) par la loi du 8 pluviôse an IX () intitulée « loi portant réduction du nombre de justices de paix ». Les premiers préfets nommés par le gouvernement furent sommés d’établir dans leur département la répartition des communes dans chaque canton nouvellement établi. Ces listes départementales, une fois approuvées par le gouvernement, furent publiées au Bulletin des Lois dans les années 1801-1802 et constituent la base de la division administrative de la France en cantons qui est encore en place à ce jour.

Formation du canton de Pertuis[modifier | modifier le code]

1793 à 1801[modifier | modifier le code]

En 1793, le Sud-Est du département comprend 4 cantons pour 17 communes (d'est en ouest) :

1801 à 2015[modifier | modifier le code]

Lors de la publication des nouveaux cantons en 1801, les trois communes les plus à l'ouest (Cucuron, Vaugines et Villelaure) ont été rattachée au nouveau canton de Cadenet; les quatorze autres formant le nouveau canton de Pertuis.

à partir de 2015[modifier | modifier le code]

À partir de 2015 la commune de Villelaure sera rattachée au canton de Pertuis conformément à l'article 14 du décret no 2014-249 du 25 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de Vaucluse[5]

Composition[modifier | modifier le code]

Situation du canton de Pertuis dans le département de Vaucluse avant 2015.

Population[modifier | modifier le code]

Le canton de Pertuis groupe 14 communes depuis 1801 :

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Pertuis
(chef-lieu)
84089 CA du Pays d'Aix-en-Provence 66,23 19 141 (2012) 289
Ansouis 84002 CC Territoriale du Sud Luberon 17,63 1 157 (2012) 66
La Bastide-des-Jourdans 84009 CC Territoriale du Sud Luberon 27,74 1 328 (2012) 48
La Bastidonne 84010 CC Territoriale du Sud Luberon 5,90 701 (2012) 119
Beaumont-de-Pertuis 84014 CC Territoriale du Sud Luberon 56,07 1 093 (2012) 19
Cabrières-d'Aigues 84024 CC Territoriale du Sud Luberon 18,96 867 (2012) 46
Grambois 84052 CC Territoriale du Sud Luberon 31,20 1 154 (2012) 37
Mirabeau 84076 CC Territoriale du Sud Luberon 31,66 1 203 (2012) 38
La Motte-d'Aigues 84084 CC Territoriale du Sud Luberon 14,63 1 330 (2012) 91
Peypin-d'Aigues 84090 CC Territoriale du Sud Luberon 17,36 615 (2012) 35
Saint-Martin-de-la-Brasque 84113 CC Territoriale du Sud Luberon 5,64 822 (2012) 146
Sannes 84121 CC Territoriale du Sud Luberon 4,60 176 (2012) 38
La Tour-d'Aigues 84133 CC Territoriale du Sud Luberon 41,30 4 115 (2012) 100
Vitrolles-en-Luberon 84151 CC Territoriale du Sud Luberon 16,15 207 (2012) 13

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
12 394 14 426 16 582 20 158 26 241 30 423 32 492 33 570 33 909
(Sources : base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[6], puis population municipale à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique


Évolution démographique 1968-2008

1968-1975 1975-1982 1982-1990 1990-1999 1999-2008
Solde naturel 0,4 % 0,0 % 0,4 % 0,4 % 0,4 %
Solde apparent entrées sorties 1,7 % 2,9 % 3,0 % 1,2 % 0,5 %
Variation absolue population 2,0% 2,8 % 3,3 % 1,7 % 0,9 %
Taux natalité annuel pour 1000 15,30 11,10 13,30 13,00 12,80
Taux décès annuel pour 1000 11,70 11,50 9,50 8,70 8,50
Sources des données :
Sources: Insee[8]

Politique[modifier | modifier le code]

Élections et résultats[modifier | modifier le code]

Le canton de Pertuis qui fait partie de la seconde série des cantons a été renouvelé lors des élections cantonales de 2008, L'élection a eu lieu les 9 et 16 mars en même temps les élections municipales. Six candidats se sont présentés Maurice Lovisolo (PS), conseiller général sortant et maire sortant de La Tour-d'Aigues, Marie-Ange Conté (UMP), Stéphane Fabresse (MoDem), Pierre Goubert (FN), Remy Grangeon (PCF) et Thierry Liotard (DVD).

Le lors du premier tour il y a eu 16 040 votants pour 24 986 inscrits soit une participation de 64,20 %. Il y a eu 473 bulletins blancs ou nuls soit 15 567 exprimés. Maurice Lovisolo (PS) est arrivé en nettement en tête avec 6 797 voix (43,66 %), devant Marie-Ange Conté (UMP) avec 3 384 voix (21,74 %), Remy Grangeon (PCF) 2 443 voix (15,49 %), Pierre Goubert (FN) 1 397 voix (8,97 %), Stéphane Fabresse (MoDem) 1 241 voix (7,97 %) et Thierry Liotard (DVD) 305 voix (1,96 %).

Le second tour a lieu le . Il y a 14 739 votants pour 24 987 inscrits soit une participation de 58,99 %. Il y a eu 596 bulletins blancs ou nuls soit 14 143 exprimés. Maurice Lovisolo (PS) est réélu avec 8 813 voix (62,31 %) au détriment de Marie-Ange Conté (UMP) qui obtient 5 330 voix (38,69 %)[9].

Les conseillers généraux seront élus que pour sept ans, jusqu'en 2015.

Conseillers généraux[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1839 M. Morel   Ancien Maire de Pertuis
1839 1846 M. Arréat    
1846 1852 Jean Antoine Meil    
juin 1852 août 1852 Romain Lançon    
1852 1855 Jean Antoine Meil    
1855 1860 Romain Lançon    
1860 1870 Charles Edouard Lançon   Maire de Pertuis (1865)
1870 1871 M. Chateminois   Membre de la Commission départementale
1871 1873 Fortuné Martelly    
1873 1886 Jean-Baptiste Saint-Martin Gauche radicale Avocat
Député (1877, 1878-1893 et 1906-1910)
1886 1892 Auguste Caillier Républicain
puis
Boulangiste
Maire de Pertuis (1879-1896)
1892 1895
(démission)
Louis Delpech Républicain Ancien Préfet des Bouches-du-Rhône
Député (1889-1893)
Président du Conseil Général
1895 1898 Gustave Tournatoire Rad. Médecin, maire de Pertuis
1898 1913 Jean-Louis Turcan Républicain Ancien pharmacien - Propriétaire
Maire de Pertuis (1897-1913)
1913 1934 Lally Nevière Rad. Propriétaire
Maire de Saint-Martin-de-la-Brasque (1891-1928)
1934 1938
(décès)
André Bonnaud SFIO Retraité - Maire de Pertuis
1938 1940 Edward Berthezène SFIO Négociant
Maire de La Tour-d'Aigues
1945 1964 Léon Arnoux SFIO puis DVG Adjoint au Maire de Pertuis
1964 1988 André Jaubert SFIO puis PS Directeur du Crédit agricole de Pertuis
1988 2015 Maurice Lovisolo PS Maire de La Tour-d'Aigues (1977-2008)
Vice-président du conseil général

Représentation[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Jean-François Lovisolo   PS Maire de La Tour-d'Aigues
Président de l'Association des Maires du Vaucluse
2015 en cours Noëlle Trinquier   EELV Ancienne conseillère municipale de Pertuis

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, trois binômes sont en ballotage : Jean-François Lovisolo et Noëlle Trinquier (Union de la Gauche, 33,05 %), Roger Pellenc et Joëlle Richaud (UMP, 28,59 %) et Frédéric Difraja et Dominique Schall (FN, 26,07 %). Le taux de participation est de 51,78 % (15 334 votants sur 29 616 inscrits)[10] contre 54,43 % au niveau départemental[11] et 50,17 % au niveau national[12]. Au second tour, Jean-François Lovisolo et Noëlle Trinquier (Union de la Gauche) sont élus avec 43,09 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 55,37 % (6 867 voix pour 16 398 votants et 29 616 inscrits)[13].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme,‎ , 673 p. (lire en ligne)
  • Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Librairie Droz SA,‎ , 839 p. (ISBN 2600000658, lire en ligne)
  • Claude Motte,Isabelle Séguy,Christine Théré, Communes d'hier, communes d'aujourd'hui : les communes de la France, Paris, Ined,‎ , 407 p. (ISBN 9 782733 210284).