Canton d'Apt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Canton d'Apt
Canton d'Apt
Situation du canton d'Apt dans le département de Vaucluse.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Vaucluse
Arrondissement(s) Apt
Bureau centralisateur Apt
Conseillers
départementaux
Maurice Chabert / Dominique Santoni
2015-2021
Code canton 84 01
Histoire de la division
Création 15 février 1790[1]
Modifications 1 : 1801[3],[4]
2 : 22 mars 2015[2]
Démographie
Population 31 765 hab. (2017)
Densité 47 hab./km2
Géographie
Superficie 677,84 km2
Subdivisions
Communes 27

Le canton d'Apt est un canton français situé dans le département de Vaucluse, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le canton d'Apt a été créé en 1801[5].

Un nouveau découpage territorial du département de Vaucluse entre en vigueur à l'occasion des premières élections départementales suivant le décret du 25 février 2014[2]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[6]. En Vaucluse, le nombre de cantons passe ainsi de 24 à 17. Le nombre de communes du canton d'Apt passe de 13 à 27.

Le canton d'Apt est formé de ses 13 communes originelles, de 8 communes issues de l'ancien canton de Gordes et de 6 communes de l'ancien canton de Bonnieux. Il fait partie de l'arrondissement d'Apt. Le bureau centralisateur est situé à Apt.

Représentation[modifier | modifier le code]

Conseillers généraux de 1833 à 2015[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1836 Auguste Paul Pons Majorité
ministérielle
Député (1831-1835)
Maire d'Apt
1836 1858 Placide-Elzéard Brémond   Avoué à Apt
1858 1865
(décès)
Fortuné Pin
(1805-1865)
  Ancien Juge au tribunal de première instance d'Apt
1865 1870 Laurent Brémond
(1818-1884)
  Avocat, maire de Saignon
1870 1871 M. Jauffret   Membre de la commission départementale
1870 1883
(décès)[7]
Elzéar Pin Gauche
républicaine
Écrivain, poète et agriculteur
Député (1848-1849 et 1871-1876)
Sénateur (1876-1883)
1883[8] 1889 Élie Jouve
(1853-1934)
Républicain Docteur en droit, avocat, maire d'Apt
1889 1895
(décès)[9]
Camille de Ferry de la Bellone
(1839-1895)
Républicain Docteur en médecine à Apt
1896[10] 1925 Marcellin Aymard
(1849-1954)[11]
RG Notaire - Maire d'Apt
1925 1937 Eugène Baudouin Rad. Avoué - Maire d'Apt
1937 1941
(démission d'office)[12]
Jean Geoffroy SFIO Avocat
Maire de Saint-Saturnin-d'Apt
Révoqué par le Gouvernement de Vichy[13]
1945 1949 Jean Geoffroy SFIO Notaire
Ancien maire de Saint-Saturnin-d'Apt
Député (1945)
Sénateur (1948-1986)
1949 1973 Pierre Robert Rad.  
1973 1979 Jean Étienne UDR puis
RPR
Vétérinaire
1979 2015 Pierre Boyer PS Rhumatologue
Maire d'Apt (1979-2001)
Adjoint au maire d'Apt (2008-2014)

Conseillers d'arrondissement (de 1833 à 1940)[modifier | modifier le code]

Le canton d'Apt avait deux conseillers d'arrondissement.

Liste des conseillers d'arrondissement successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1889   Joseph Guérin Républicain Propriétaire-viticulteur, Président du Conseil d'arrondissement, ancien maire de Saignon
1889   Régis Gavot Républicain Maire de Rustrel
1934 1940 Maurice Félissian Soc.ind. Industriel, adjoint au maire d'Apt
1940       Les conseils d'arrondissement ont été suspendus par la loi du 12 octobre 1940
et n'ont jamais été réactivés
Les données manquantes sont à compléter.

Conseillers départementaux depuis 2015[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Maurice Chabert   LR Professeur retraité
Maire de Gordes (1983-2015)
Conseiller général du canton de Gordes (1994-2015)
Ancien maire de Gordes
Président du Conseil départemental
2015 en cours Dominique Santoni[14]   LR Chef d'entreprise
Maire d'Apt (depuis 2015)

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, trois binômes sont en ballotage : Marie-Christine Kadler et Gilles Ripert (Union de la Gauche, 35,6 %), Maurice Chabert et Dominique Santoni (UMP, 34,5 %) et Marie-Madeleine Acis-Poulet et Christian Daram (FN, 29,9 %). Le taux de participation est de 56,46 % (13 750 votants sur 24 353 inscrits)[15] contre 54,43 % au niveau départemental[16] et 50,17 % au niveau national[17]. Au second tour, Maurice Chabert et Dominique Santoni (UMP) sont élus avec 37,9 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 60,58 % (5 430 voix pour 14 752 votants et 24 350 inscrits)[18].

Composition[modifier | modifier le code]

Composition avant 2015[modifier | modifier le code]

Situation du canton d'Apt dans le département de Vaucluse avant 2015.

Le canton d'Apt regroupait 13 communes.

Liste des communes du canton avant le redécoupage de 2014
Nom Code
Insee
Code
postal
Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Apt
(chef-lieu)
84003 84400 44,57 11 979 (2012) 269


Auribeau 84006 84400 7,50 74 (2012) 9,9
Caseneuve 84032 84750 18,11 502 (2012) 28
Castellet-en-Luberon 84033 84400 9,84 119 (2012) 12
Gargas 84047 84400 14,90 2 843 (2012) 191
Gignac 84048 84400 8,15 50 (2012) 6,1
Lagarde-d'Apt 84060 84400 21,79 35 (2012) 1,6
Rustrel 84103 84400 28,26 753 (2012) 27
Saignon 84105 84400 19,60 1 017 (2012) 52
Saint-Martin-de-Castillon 84112 84750 38,21 741 (2012) 19
Saint-Saturnin-lès-Apt 84118 84490 75,79 2 726 (2012) 36
Viens 84144 84750 34,59 617 (2012) 18
Villars 84145 84400 30,05 794 (2012) 26

Composition depuis 2015[modifier | modifier le code]

Le canton d'Apt comprend désormais vingt-sept communes entières[2].

Liste des 27 communes du canton d'Apt au
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Modifier
Apt
(bureau centralisateur)
84003 CC Pays d'Apt-Luberon 44,57 11 425 (2017) 256 modifier les donnéesmodifier les données
Auribeau 84006 CC Pays d'Apt-Luberon 7,50 71 (2017) 9,5 modifier les donnéesmodifier les données
Beaumettes 84013 CA Luberon Monts de Vaucluse 2,59 255 (2017) 98 modifier les donnéesmodifier les données
Bonnieux 84020 CC Pays d'Apt-Luberon 51,12 1 315 (2017) 26 modifier les donnéesmodifier les données
Buoux 84023 CC Pays d'Apt-Luberon 17,54 68 (2017) 3,9 modifier les donnéesmodifier les données
Caseneuve 84032 CC Pays d'Apt-Luberon 18,11 489 (2017) 27 modifier les donnéesmodifier les données
Castellet-en-Luberon 84033 CC Pays d'Apt-Luberon 9,84 131 (2017) 13 modifier les donnéesmodifier les données
Gargas 84047 CC Pays d'Apt-Luberon 14,90 3 039 (2017) 204 modifier les donnéesmodifier les données
Gignac 84048 CC Pays d'Apt-Luberon 8,15 68 (2017) 8,3 modifier les donnéesmodifier les données
Gordes 84050 CA Luberon Monts de Vaucluse 48,04 1 773 (2017) 37 modifier les donnéesmodifier les données
Goult 84051 CC Pays d'Apt-Luberon 23,77 1 099 (2017) 46 modifier les donnéesmodifier les données
Joucas 84057 CC Pays d'Apt-Luberon 8,29 338 (2017) 41 modifier les donnéesmodifier les données
Lacoste 84058 CC Pays d'Apt-Luberon 10,66 409 (2017) 38 modifier les donnéesmodifier les données
Lagarde-d'Apt 84060 CC Pays d'Apt-Luberon 21,79 36 (2017) 1,7 modifier les donnéesmodifier les données
Lioux 84066 CC Pays d'Apt-Luberon 38,89 288 (2017) 7,4 modifier les donnéesmodifier les données
Ménerbes 84073 CC Pays d'Apt-Luberon 30,27 990 (2017) 33 modifier les donnéesmodifier les données
Murs 84085 CC Pays d'Apt-Luberon 31,27 419 (2017) 13 modifier les donnéesmodifier les données
Oppède 84086 CA Luberon Monts de Vaucluse 24,10 1 332 (2017) 55 modifier les donnéesmodifier les données
Roussillon 84102 CC Pays d'Apt-Luberon 29,77 1 305 (2017) 44 modifier les donnéesmodifier les données
Rustrel 84103 CC Pays d'Apt-Luberon 28,26 688 (2017) 24 modifier les donnéesmodifier les données
Saignon 84105 CC Pays d'Apt-Luberon 19,60 980 (2017) 50 modifier les donnéesmodifier les données
Saint-Martin-de-Castillon 84112 CC Pays d'Apt-Luberon 38,21 781 (2017) 20 modifier les donnéesmodifier les données
Saint-Pantaléon 84114 CC Pays d'Apt-Luberon 0,78 200 (2017) 256 modifier les donnéesmodifier les données
Saint-Saturnin-lès-Apt 84118 CC Pays d'Apt-Luberon 75,79 2 811 (2017) 37 modifier les donnéesmodifier les données
Sivergues 84128 CC Pays d'Apt-Luberon 9,39 43 (2017) 4,6 modifier les donnéesmodifier les données
Viens 84144 CC Pays d'Apt-Luberon 34,59 636 (2017) 18 modifier les donnéesmodifier les données
Villars 84145 CC Pays d'Apt-Luberon 30,05 776 (2017) 26 modifier les donnéesmodifier les données
Canton d'Apt 8401 677,84 31 765 (2017) 47 modifier les données

Démographie[modifier | modifier le code]

Démographie avant 2015[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
11 17913 89616 49818 46720 32320 38321 18922 46322 250
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[19] puis population municipale à partir de 2006[20])
Histogramme de l'évolution démographique

Démographie depuis 2015[modifier | modifier le code]

En 2017, le canton comptait 31 765 habitants[Note 1].

Évolution de la population  [ modifier ]
2013 2014 2015 2016 2017
32 72332 37032 44132 23731 765
(Sources : Base Insee, population municipale à partir de 2013[21].)
Histogramme de l'évolution démographique

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Louis Marie Prudhomme (1798), p. 390
  2. a b et c Décret no 2014-249 du 25 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de Vaucluse.
  3. Notice communale d'Apt sur le site de l'EHESS.
  4. Bernard Gaudillère (1995), p. 820.
  5. Notice communale d'Apt sur le site de l'EHESS].
  6. Article 4 de la loi du 17 mai 2013 modifiant l'article L 191 -1 du code électoral.
  7. « Journal officiel de la République française. Lois et décrets », sur Gallica, (consulté le 4 octobre 2020).
  8. « Journal officiel de la République française. Lois et décrets », sur Gallica, (consulté le 4 octobre 2020).
  9. « Journal officiel de la République française. Lois et décrets », sur Gallica, (consulté le 4 octobre 2020).
  10. « Journal officiel de la République française. Lois et décrets », sur Gallica, (consulté le 4 octobre 2020).
  11. http://www2.culture.gouv.fr/LH/LH145/PG/FRDAFAN84_O19800035v0490933.htm
  12. « Journal officiel de la République française. Lois et décrets », sur Gallica, (consulté le 4 octobre 2020).
  13. « Informations générales », sur Gallica, (consulté le 4 octobre 2020).
  14. http://www.apt.fr/Le-Maire.html
  15. « Résultats du premier tour pour le canton d'Apt », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015)
  16. « Résultats du premier tour pour le département de Vaucluse », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015)
  17. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 23 mars 2015)
  18. « Résultats du second tour pour le canton d'Apt », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 1er avril 2015)
  19. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  20. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2011, 2012
  21. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (lire en ligne)
  • Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Librairie Droz SA, , 839 p. (ISBN 978-2-600-00065-9 et 2-600-00065-8, lire en ligne)
  • Claude Motte, Isabelle Séguy et Christine Théré, Communes d'hier, communes d'aujourd'hui : les communes de la France, Paris, Ined, , 407 p. (ISBN 978-2-7332-1028-4, lire en ligne).

Articles connexes[modifier | modifier le code]