Canal+ Décalé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Canal+ Décalé
Image illustrative de l'article Canal+ Décalé

Création (21 ans)
Propriétaire Groupe Canal+
Format d'image 16:9, 576i et 1080i
Langue Français
Pays Drapeau de la France France
Statut Généraliste nationale privée
Siège social Issy-les-Moulineaux
Ancien nom Canal+ Bleu (1996-2003)
Canal+ Confort (2003-2005)
Site web canalplus.fr
Diffusion
Diffusion Satellite, câble et IPTV.

Canal+ Décalé (anciennement Canal+ Bleu et Canal+ Confort) est une chaîne de télévision française privée à péage consacrée à la diffusion décalée des programmes de Canal+ et appartenant au bouquet Les Chaînes Canal+.

Historique de la chaîne[modifier | modifier le code]

Canal+ Bleu est créé le sur CanalSatellite et le câble comme programme multidiffusé de Canal+, à dominante émissions et documentaires. La chaîne consacre 33,7 % de son temps d'antenne aux émissions de Canal+, 6,3 % aux documentaires et les 56 % restants aux films de cinéma.

Dans le cadre de la création de l'offre Canal+ Le Bouquet, la chaîne change de nom le pour s'appeler Canal+ Confort et devient l'offre de diffusion des programmes de Canal+ en horaires décalés afin de permettre aux abonnés de ne rien manquer des programmes de la chaîne premium. Elle change à nouveau de nom en 2005 pour devenir Canal+ Décalé, ce nouveau nom ayant le mérite de désigner à la fois la fonction pratique de cette chaîne et son ton « décalé » dans la lignée du fameux « esprit Canal ».

La chaîne a commencé à diffuser ses programmes en Haute définition (HD) depuis le 12 octobre 2010.

Pendant la période des Jeux olympiques 2016, Canal+ Décalé était devenu Canal+ Rio 2016 et a diffusé 24h/24 des retransmissions de tous sports.[1]. Le premier programme qu'a diffusé Canal+ Rio 2016 sont les épreuves par équipe de tir à l'arc homme le samedi 6 août 2016 à 14h.

La chaîne est redevenue Canal+ Décalé après la cérémonie de clôture des Jeux olympiques dans la nuit du 21 au 22 août 2016. Cette chaîne était incluse dans le bouquet Les Chaînes Canal+.

Pendant la période du BNP Paribas Masters, Canal+ Décalé devient Canal + Tennis et diffuse les match du court numéro 1 ainsi que la finale du double et les retransmissions[2]

Identité visuelle (logo)[modifier | modifier le code]

Le logo de Canal+ Décalé adopté le 20 août 2009, abandonne la marque "Canal" pour ne garder que le "+", ce qui lui permet de s'affirmer davantage comme une chaîne offrant un réel plus par rapport à la chaîne premium Canal+.

En septembre 2013, lors de la création de Canal+ Séries dont les couleurs de son logo sont identiques à celles présentes sur le logo de Canal+ Décalé, cette dernière arbore désormais un logo dans les tons gris.

Organisation[modifier | modifier le code]

Dirigeants[modifier | modifier le code]

Présidents-directeurs généraux de Canal+ SA :

Directeurs généraux des programmes :

Capital[modifier | modifier le code]

Canal+ Décalé est éditée par Canal+ SA au capital de 100 000 000 euros détenu à 48,48 % par Canal+ France, à 6,17 % par Amber Master Fund, à 5,05 % par le groupe Pathé, à 4,92 % par le Crédit suisse First Boston, à 4,32 % par Edmond de Rothschild, à 1,87 % par Richelieu Finance, à 1,08 % par la Caisse des dépôts et consignations, le reste étant flottant.

Programmes[modifier | modifier le code]

La programmation de Canal+ Décalé est composée des programmes de Canal+, qui sont repris à des horaires différents, mais aussi de programmes anciennement diffusées sur Canal+.

Séries[modifier | modifier le code]

Émissions[modifier | modifier le code]

Diffusion[modifier | modifier le code]

Canal+ Décalé est disponible sur le satellite (Canal), le câble (Numericable) et sur plusieurs diffuseurs ADSL.

Pour la Suisse : via les réseaux du câble UPC Cablecom et l'ADSL Swisscom

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dimitri Ranchou, « Canal+ puissance 8 pour Rio », sur MediaSportif, (consulté le 4 juillet 2016)
  2. Dimitri Ranchou, « Canal+ Tennis lancée durant le Masters 1000 de Paris Bercy », sur MediaSportif, (consulté le 31 octobre 2016)

Annexe[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]