SailGP

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Catamaran de classe F50 utilisé dans les courses SailGP.

SailGP est une compétition internationale de voile en équipages constituée de plusieurs régates monotype de type course en flotte, réparties dans le monde et utilisant des catamarans à foils de classe F50 à hautes performances[1].

Le , le comité d'organisation de l'épreuve annonce que les 4 dernières manches de l'édition 2020 sont reportées d'un an, en raison de la pandémie de maladie à coronavirus. Par ailleurs, la prochaine saison, est programmée pour débuter en [2].

Contexte[modifier | modifier le code]

La compétition a été créé par Larry Ellison, fondateur d’Oracle et le champion de voile Russell Coutts[3]. Leur but est d’établir un circuit de courses de voile mondial commercialement viable avec un large public. Cela avait déjà été tenté sans succès avec des séries comme les Extreme Sailing Series. Le format SailGP utilise des catamarans rapides à foils de classe F50 dans une variété d'endroits spectaculaires[4]. Les équipes appartiennent actuellement à la structure de la compétition avec l’intention de devenir privées[5].

Courses[modifier | modifier le code]

Les bateaux F50 monotypes utilisés dans la compétition sont des bateaux de conception maintenus et exploités par SailGP. Les informations techniques sont également partagées entre les équipes, ce qui inclut de grandes quantités de données collectées à l'aide de systèmes Oracle. Cela a pour but d'empêcher les "courses aux armements" secrètes qui, selon les organisateurs, dominent la Coupe de l'America, et de veiller à ce que le résultat des courses soit déterminé par les compétences et les habiletés et non par la technologie[6],[7],[8].

Chaque régate se déroule comme suit : deux jours de course, avec 3 courses en flotte le premier jour et deux courses en flotte le deuxième jour. À l'issue de ces 5 courses, les 3 premiers équipages du classement général participent à une finale qui détermine le classement des 3 premiers bateaux. L'équipe gagnante de chaque étape remporte 10 points, la deuxième place gagnant 9 points, etc. La dernière course de la saison est une course de match racing (un contre un) entre les deux premières équipes de la saison avec un prix de 1 million US $[9],[10]. Le circuit a été financé pour 5 ans pour permettre à la compétition de devenir autonome[7].

Les courses se déroulent très proche de la côte afin que les spectateurs puissent apprécier les courses à l'œil nu.

Saisons[modifier | modifier le code]

2019[modifier | modifier le code]

La compétition inaugurale a eu lieu en 2019 avec 6 équipes venues d'Australie, de Chine, de France, de Grande-Bretagne, du Japon et des États-Unis d'Amérique. La saison 2019 comprends cinq étapes se déroulant à Sydney[11], San Francisco[12], New York[13], Cowes[14] et Marseille.

L’équipe australienne, dirigée par Tom Slingsby, remporte la compétition et le prix lors dans la dernière course contre l’équipe japonaise, sous la direction de Nathan Outteridge[15]. Au cours de la première saison, SailGP a attiré plus de 133 000 spectateurs en direct et une audience télévisée de 1,8 million de personnes. Les cinq courses ont eu un impact économique de 115 millions de dollars US sur les villes hôtes[16],[17],[18].

2020[modifier | modifier le code]

La deuxième saison débute à Sydney en . Les courses suivantes devaient avoir lieu à San Francisco, New York, Cowes et Copenhague. Deux nouvelles équipes ont rejoint le circuit en 2020, l'Espagne et le Danemark[4].

Après une régate disputée à Sydney et remportée par l'Australie, les autres manches de l'édition 2020 ont été annulées en raison de la Pandémie de Covid-19. La saison 2020 a été déclarée nulle et non avenue.

2021[modifier | modifier le code]

La saison 2021 a accueilli 8 équipages venant de France, d'Espagne, de Grande Bretagne, du Danemark, d'Australie, de Nouvelle-Zélande, du Japon et des États-Unis.

2022[modifier | modifier le code]

La saison 2022 accueille 10 équipages venant de France, d'Australie, du Canada, du Danemark, du Grande Bretagne, du Japon, de Nouvelle Zélande, d'Espagne, de Suisse et des États-Unis.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Ellison and Coutts launch league for 'supercharged' cats », sur www.reuters.com,
  2. Coronavirus : la saison 2020 de SailGP reportée à 2021, sur L'Équipe, 4 mai 2020.
  3. Futterman, « Russell Coutts Likes Sailing Races With Big Money at Stake », sur NYTimes.com,
  4. a et b (en) Jason Ayles, « Sir Russell Coutts Wants To Build SailGP Legacy After Successful Inaugural Series Of Global Sailing Event »,
  5. « “The intention is that each team will eventually be independently owned” | Russell Coutts, SailGP », SportBusiness,
  6. Preston, « SailGP Brings A Very Different Yacht Race To San Francisco Bay », Forbes
  7. a et b « SailGP, Making Sailing Cool », Sailing World
  8. Hodgetts, « Software tycoon Larry Ellison sets up SailGP circuit to rival America's Cup », CNN
  9. « $1 million payday awaits inaugural SailGP champion », Japan Today
  10. « SailGP's 'wizards of Aus' fly high in million dollar final », sur www.reuters.com,
  11. « SailGP comes to Sydney »,
  12. « SailGP brings the world's fastest sailboats to the bay », SFChronicle.com,
  13. « Japanese team dominates New York SailGP race », UPI
  14. « SailGP comes to Cowes | Inbrief | e-newsletters | News & Events | RYA - Royal Yachting Association », www.rya.org.uk
  15. « How a $1 million prize was decided by just 78 centimetres », ABC News,
  16. SportBusiness Staff, « SailGP claims $115m economic impact for five host cities », SportsBusiness (consulté le )
  17. « SailGP reveals economic impac », Scuttlebutt Sailing News (consulté le )
  18. « SailGP attracts global audience of 1.8 billion in Season 1 », mysailing.com.au (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]