Moto2

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Moto2
Description de l'image Moto2 Logo.jpg.
Généralités
Sport Vitesse moto
Création 2010
Organisateur(s) Fédération internationale de motocyclisme (FIM)
Site web officiel MotoGP.com
Palmarès
Champion pilote Remy Gardner (2021)
Champion constructeur Kalex
Plus titré(s) Johann Zarco (2015, 2016)
Crystal Clear app kworldclock.png
Pour la compétition en cours voir :
Championnat du monde de vitesse moto 2022

Le Moto2 est un format de course motocycliste intégrant les championnats du monde de vitesse moto. La première saison a eu lieu en 2010 en remplacement de la catégorie 250 deux-temps .

Généralités[modifier | modifier le code]

Créée en 2010, cette catégorie remplace les motos équipées de moteurs deux-temps de 250 cm3 par des 600 cm3 quatre-temps. Le but de la catégorie est de réduire les coûts pour les équipes et de niveler la performance des motos afin de faire ressortir celle des pilotes, ainsi toutes les équipes utilisent le même moteur.

De 2010 à 2018, le quatre-cylindres en ligne Honda de 600 cm3 développant 125 ch, issu de la CBR600RR, est utilisé[1]. À partir de 2019, le moteur Honda cède la place à un Triumph Triple, un trois-cylindres en ligne de 765 cm3. Triumph a signé un contrat de trois ans avec la Dorna, (propriétaire des droits commerciaux et organisateur des Grands Prix motos). Ce moteur est basé sur la mécanique du Triumph Triple équipant la Street Triple 2017 (lui-même extrapolé du moteur de la Daytona Supersport 675 cm3, avec 80 nouveaux éléments majeurs), et transformé en moteur de course (140 ch en sortie de boîte)[2].

Les moteurs sont plombés et la préparation, la réparation et l'entretien sont confiés à un tuner exclusif, tout d'abord Geo Technology puis à partir de 2013 ExternPro[3].

Les freins en carbone sont interdits et les aides électroniques au pilotage ont été limitées. Les ECU (Electronic Control Unit) sont identiques pour tous et proviennent d'un fournisseur unique agréé par la FIM.

Les pneumatiques sont eux aussi fournis par un fabricant unique, Dunlop.

Les équipes doivent développer leur propre châssis. Le cadre, le bras-oscillant, le réservoir, la selle et le carénage ne peuvent pas provenir d’une moto de série.

Chaque pilote ne peut avoir qu'une seule moto.

Le poids de l'ensemble moto + pilote doit être de 215 kg minimum.

L’âge minimum des pilotes est de 16 ans.

Ce nouveau moteur présentera les caractéristiques suivantes :

  • Culasse modifiée avec des ports d'admission et d'échappement revus ;
  • Un alternateur Race ;
  • Une première vitesse plus longue ;
  • Un embrayage à glissement limité et réglable ;
  • Un calculateur qui sera développé par Magneti Marelli ;
  • Des carters revus pour une largeur moteur réduite ;
  • Un carter d'huile modifié.
Marc Marquez sur Moto2, en 2012.

Châssis utilisés[modifier | modifier le code]

  • 2010  : Bimota, BQR, FTR, ICP, Moriwaki, Motobi, MZ-RE, Promoharris, Speed-up, Suter, Tech 3
  • 2011  : FTR, Kalex, Moriwaki, Motobi, MZ-RE, Suter, Tech 3
  • 2012 : AJR, FTR, Kalex, Motobi, Speed-up, Suter, Tech 3
  • 2013 : Kalex, Motobi, Speed-up, Suter, Tech 3
  • 2014 : Kalex, Speed-up, Suter, Tech 3, TSR
  • 2015 : Kalex, Moriwaki, NTS, Speed-up, Suter, Tech 3
  • 2016 : Kalex, Speed-up, Suter, Tech 3
  • 2017  : Kalex, KTM, Speed-up, Suter, Tech 3
  • 2018 : Kalex, KTM, NTS, Speed-up, Suter, Tech 3
  • 2019  : Kalex, KTM, MV Agusta, NTS, Speed-up
  • 2020 : Kalex, MV Agusta, NTS, Speed-up
  • 2021 : Kalex, MV Agusta, NTS, Boscoscuro
  • 2022 : Kalex, MV Agusta, Boscoscuro

Attribution des points[modifier | modifier le code]

Attribution des points depuis 1993
Position 1er 2e 3e 4e 5e 6e 7e 8e 9e 10e 11e 12e 13e 14e 15e
Points 25 20 16 13 11 10 9 8 7 6 5 4 3 2 1

Champions du monde Moto2[modifier | modifier le code]

2010 : Toni Elías - Moriwaki (7 victoires sur 17 Grands Prix)

2011 : Stefan Bradl - Kalex (4 victoires sur 17 Grands Prix)

2012 : Marc Marquez - Suter (9 victoires sur 17 Grands Prix)

2013 : Pol Espargaro - Kalex (6 victoires sur 17 Grands Prix)

2014 : Tito Rabat - Kalex (7 victoires sur 18 Grands Prix)

2015 : Johann Zarco - Kalex (8 victoires sur 18 Grands Prix)

2016 : Johann Zarco - Kalex (7 victoires sur 18 Grands Prix)

2017 : Franco Morbidelli - Kalex (8 victoires sur 18 Grands Prix)

2018 : Francesco Bagnaia - Kalex (8 victoires sur 17 Grands Prix)

2019 : Alex Marquez - Kalex (5 victoires sur 19 Grands Prix)

2020 : Enea Bastianini - Kalex (3 victoires sur 15 Grands Prix)

2021 : Remy Gardner - Kalex (8 victoires sur 18 Grand Prix)

Records en Moto2[modifier | modifier le code]

ButtonGreen.svg Le point vert signale les pilotes encore en activité en Moto2.

Nombre de victoires[modifier | modifier le code]

# Pilote
1 Marc Marquez 16
2 Johann Zarco 15
3 Tito Rabat 13
4 Thomas Luthi 12
5 Pol Espargaro 10
6 Sam Lowes ButtonGreen.svg 9
7 Andrea Iannone 8
Franco Morbidelli 8
Francesco Bagnaia 8
Alex Marquez 8
Flag of South Africa Brad Binder 8
Raul Fernandez 8
13 Toni Elias 7
Augusto Fernandez ButtonGreen.svg 7
15 Drapeau du Portugal Miguel Oliveira 6
Luca Marini 6
Remy Gardner 6
18 Stefan Bradl 5
Lorenzo Baldassarri 5
20 Maverick Viñales 4
Drapeau de la Finlande Mika Kallio 4
Alex Rins 4
23 Scott Redding 3
Jonas Folger 3
Nicolas Terol 3
Alex De Angelis 3
Enea Bastianini 3
Marco Bezzecchi 3
Celestino Vietti ButtonGreen.svg 3
Ai Ogura ButtonGreen.svg 3
31 Takaaki Nakagami 2
Mattia Pasini 2
Jorge Martin 2
Pedro Acosta ButtonGreen.svg 2
35 Shoya Tomizawa 1
Fabio Quartararo 1
Jules Cluzel 1
Yuki Takahashi 1
Karel Abraham 1
Roberto Rolfo 1
Dominique Aegerter 1
Anthony West 1
Michele Pirro 1
Jordi Tores 1
Drapeau de la Belgique Xavier Simeon 1
Tetsuta Nagashima 1
Fabio Di Giannantonio 1
Somkiat Chantra ButtonGreen.svg 1
Tony Arbolino ButtonGreen.svg 1
Joe Roberts ButtonGreen.svg 1
Alonso Lopez ButtonGreen.svg 1

Nombre de pole positions[modifier | modifier le code]

# Pilote
1 Sam Lowes ButtonGreen.svg 18
2 Tito Rabat 16
3 Johann Zarco 15
4 Pol Espargaro 14
5 Marc Marquez 13
6 Alex Marquez 12
7 Mattia Pasini 8
8 Stefan Bradl 7
Thomas Luthi 7
Raul Fernandez 7
11 Franco Morbidelli 6
Francesco Bagnaia 6
Remy Gardner 6
14 Takaaki Nakagami 5
Andrea Iannone 5
Luca Marini 5
17 Alex Rins 4
Drapeau de la Finlande Mika Kallio 4
Jorge Navarro ButtonGreen.svg 4
20 Scott Redding 3
Toni Elias 3
Marcel Schrotter ButtonGreen.svg 3
Joe Roberts ButtonGreen.svg 3
Celestino Vietti ButtonGreen.svg 3
Aron Canet ButtonGreen.svg 3
26 Alex De Angelis 2
Shoya Tomizawa 2
Drapeau de la Belgique Xavier Simeon 2
Julian Simon 2
Jonas Folger 2
Drapeau du Portugal Miguel Oliveira 2
Lorenzo Baldassarri 2
Xavi Vierge 2
Marco Bezzecchi 2
Simone Corsi ButtonGreen.svg 2
Jake Dixon ButtonGreen.svg 2
Ai Ogura ButtonGreen.svg 2
Augusto Fernandez ButtonGreen.svg 2
39 Maverick Viñales 1
Fabio Quartararo 1
Dominique Aegerter 1
Nicolas Terol 1
Michele Pirro 1
Claudio Corti 1
Kenny Noyes 1
Gabor Talmacsi 1
Flag of South Africa Brad Binder 1
Fabio Di Giannantonio 1
Tetsuta Nagashima 1
Jorge Martin 1
Stefano Manzi 1
Fermin Aldeguer ButtonGreen.svg 1
Cameron Beaubier ButtonGreen.svg 1
Pedro Acosta ButtonGreen.svg 1
Somkiat Chantra ButtonGreen.svg 1

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Triumph motoriste du Moto2 en 2019 : les explications de Triumph France », Moto-net.com, (consulté le ).
  2. « Moto2 2019 : Tout ce qu'il faut savoir de la technique (Part 3 : Moteur Triumph) », Paddock GP, (consulté le ).
  3. « Moto2 : Dernière saison et bilan technique du moteur Honda », Paddock GP, (consulté le ).

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]