Camion radiocommandé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les camions radiocommandés (camions RC) sont des modèles réduits reproduisant de véritables camions en taille réduite et pilotés à distance via une radiocommande.

Initialement, le modélisme camion consistait essentiellement à reproduire le plus précisément possible des modèles de camions (porteurs ou semis) mais beaucoup de modélistes camion s’intéressent maintenant également aux engins de chantier tels que les excavatrices ou les bouteurs.

Tout comme le modélisme nautique, ce type de modélisme s’intéresse d’une part au réalisme et à la précision, mais également au pilotage du modèle.

Échelles utilisées[modifier | modifier le code]

  • 1/16 : est l’échelle choisie par la marque Robbe.[réf. nécessaire] Les camions Robbe sont radiocommandés.
  • 1/15 : est l’échelle officiellement utilisée par la marque allemande Wedico, bien qu’il s’agit plutôt réellement de 1/14,5.[réf. nécessaire] Ce constructeur est spécialisé dans les camions RC mais propose depuis peu[Depuis quand ?] deux engins de chantier.
  • 1/14 : est l’échelle choisie par Tamiya, le géant japonais du modélisme, pour sa série de camions RC.
  • 1/32 : est l’échelle choisie par Siku, qui propose différents camions RC (camion benne, camion transporteur, tracteur agricoles…)

Les fabricants de camions radiocommandés[modifier | modifier le code]

Les camions de Wedico[modifier | modifier le code]

La firme allemande est la créatrice du concept de camions RC.[réf. nécessaire]

Leurs modèles à l’échelle 1:15 sont entièrement métalliques (châssis et cabines) et les carrosseries sont livrées déjà peintes. Il existe de nombreux modèles de cabines: les européens Mercedes-Benz SK et Actros, le MAN F90, plusieurs versions du Scania CR19; et les américains comme Peterbilt et Freightliner.

Des options mécaniques (différentiels améliorés, vaste choix de châssis…), esthétiques (pare buffles, pièces chromées…) ou fonctionnelles (semi-remorques, plateaux, citernes…) sont disponibles. Il existe également des systèmes électriques complexes qui permettent de reproduire l’éclairage et le bruit d’un véritable camion.

Les camions de Tamiya[modifier | modifier le code]

Les modèles proposés par Tamiya sont en ABS à l’exception des longerons de châssis en aluminium et de quelques pièces en acier. La carrosserie n’est pas peinte d’origine (sauf sur certains modèles; par exemple « MAN GLX »).[réf. nécessaire]

Tamiya propose 4 tracteurs américains (trois essieux dont deux moteurs), six tracteurs européens (deux essieux dont un moteur) ainsi qu’un porteur. Les modèles américains sont inspirés de modèles existants mais n'affichent pas de marque précise à l'exception du Ford Aeromax. Les européens, en revanche, sont des copies de modèles existants: Scania R470, R620, Volvo FH12,MAN TGX 26. 540 XLX, Mercedes 1838LS et L. Pour compléter la gamme, plusieurs remorques de style américain sont également disponibles ainsi que quelques options comme le Multi Functions Unit (MFU) qui permet d’éclairer tout le camion et de le doter d’un bruitage en 5W[Quoi ?] accompagné de vibrations.

Ces camions fonctionnent avec un moteur 540 7,2v Mabuschi (classique de chez Tamiya) et possèdent une boîte de vitesses à trois rapports.[réf. nécessaire] Ils possèdent beaucoup de détails, mais sont beaucoup moins modulables que les Wedico.

Tamiya a mis en place des fiches pratiquement uniques, des voltages spécifiques, pour que les amateurs ne puissent pas remplacer par des produits moins chers ; même d'un produit de la dite marque. Par exemple: les LED d'un kit lumières TLU-01 (Tamiya) ne fonctionneront pas sur le MFU précédemment cité.

Il est néanmoins possible de les modifier: de nombreuses pièces sont vendues pour améliorer les performances, personnaliser les carrosseries.

Les engins de chantier radiocommandés[modifier | modifier le code]

Les engins de chantier radiocommandés sont des reproductions d’excavatrices, de bouteurs et de tombereaux qui, à l’image de leurs cousins de taille réelle, sont capables d’effectuer de lourdes tâches comme creuser la terre. Cette utilisation réclame une puissance et une robustesse exceptionnelle, c’est pourquoi ces modèles sont entièrement métalliques et activés par de puissants systèmes hydrauliques.

Le spécialiste dans le domaine de l’hydraulique miniaturisée est certainement le fabricant allemand Leimbach[réf. nécessaire] qui, en collaboration avec Stahl Modellbau (qui a cessé ses activités en 2011) a réalisé de nombreux modèles. Cependant, Wedico propose lui aussi des engins de chantier : le chargeur CAT 966G II et le tombereau CAT 740. Dernièrement, une pelleteuse Caterpillar 345 D ME est venue s’ajouter au catalogue de Wedico.

L'auto-construction[modifier | modifier le code]

De nombreux modélistes qui ne trouvent pas le modèle désiré dans le commerce, ou qui veulent avoir un camion ou un engin de chantier plus personnalisés, décident de se lancer dans l’auto-construction. Elle consiste à construire sois-même son camion à partir de matériaux “bruts” (plastique, bois, métal…).

Ici, l’échelle n’est déterminée que par le modéliste, qui peut choisir du 1/8 comme du 1/20, bien que la plus utilisée reste le 1:15.[réf. nécessaire]

La plupart du temps, ces camions sont basés sur des châssis existant dans le commerce.


L'environnement du camion RC[modifier | modifier le code]

Le camion évolue souvent sur une piste bétonnée ou goudronnée telle qu’une route, mais il arrive aussi que des mini-routiers se réunissent et confectionnent des pistes spéciales, modulables et démontables. La route mesure généralement entre 50 et 60 cm de large pour deux voies de circulation.

Peuvent y être adjoints des édifices tels que :

  • Le quai de chargement et de déchargement: ces derniers sont souvent de grande taille, ouverts sur le haut pour surveiller les manœuvres. C'est là que les différents camions se chargent en palettes et autres marchandises solides et de formes distinctes. Ils sont souvent animés par des chariots élévateurs.
  • Le garage: pour y laisser les camions durant les périodes d’inactivité.
  • La station service: le lieu de ravitaillement factice de tous les camions et destination des citernes.
  • Le pit de sable: sorte de bac où évoluent des engins de chantier — il sert à faire transvaser des matériaux comme le sable…
  • Les abris: pour entreposer des matériaux de taille moyenne craignant la pluie.
  • Les autres édifices: par exemple ponts, restaurants, maisons, bâtiments… Ces éléments ont principalement un but décoratif.

Quelques photos[modifier | modifier le code]


Les liens externes[modifier | modifier le code]