Radiocommande

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
AstraTorrres de Leonardo Torres Quevedo, premier aéronef télécommandé en 1911

Une radiocommande est un type de télécommande, un outil permettant de contrôler à distance un appareil, via de la radiocommunication.

Ce type de commande est utilisé dans l'aéronautique, l'aérospatiale, le modélisme, ou encore des situations, ou une action pouvant être dangereuse pour les humains dans lequel un robot radiocommandé intervient.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1894, le britannique Oliver Lodge, utilise le cohéreur du français Édouard Branly, pionnier de la radio, pour permettre à un galvanomètre à miroir (en) de déplacer un rayon de lumière lorsqu'une onde électromagnétique est générée artificiellement. Ce procédé a été ultérieurement raffiné par l'Italien Guglielmo Marconi et le Gallois (peuple)Gallois William Preece (en), dans une démonstration qui prend place le au Toynbee Hall, à Londres, dans laquelle une cloche sonne en appuyant sur le bouton d'une boîte sans connexion filaire.

Le , les britanniques Ernest Wilson et Charles John Evans, déposent une demande de brevet aux États-Unis à propos de « contrôle sans fil de vaisseaux dirigeables autopropulsés dirigeables » qui donnera lieu au brevet US Patent No. 663,400 en 1900. D'après l'ouvrage de Benjamin Franklin Miessner (en) « Radiodynamics, the wireless control of torpedoes and other mechanisms » publié en 1916, ils auraient déjà obtenu un brevet britannique en 1897. Le but de ce projet est de pouvoir contrôler des torpilles à distance, depuis un navire. Les auteurs inventent au sein de ce projet la porte logique et[1],[2].

L'Espagnol Leonardo Torres Quevedo invente le premier telekino (du grec tele (loin) et kino (movement). Il s'agit d'un système reprenant un code proche du télégraphe commandant le servomoteur. Il écrit dans son brevet « L'invention comprend essentiellement une transmission télégraphique, avec ou sans fil, déterminant la position d'une aiguille qui régule le servomoteur (contrôleur, commutateur ou moteur) qui active[ou fait se mouvoir] un quelconque appareil ». Il demande son Brevet en France en . Il l'applique au premier aéronef radiocommandé de l'histoire, un aérostat dirigeable semi-rigide[3].

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « wireless control of dirigible self-propelled vessels » (en) H.R. (Bart) Everett, « On the Origins of AND-Gate Logic », sur popularelectronics.technicacuriosa.com,
  2. (en) « Early Robot Enabling Technologies », sur Cyberneticzoo.com,
  3. Pérez-Yuste 2008.

Bibliographie[modifier | modifier le code]