Camion-citerne feux de forêts

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Un camion-citerne feux de forêts en 2000.

Le camion-citerne feux de forêts (CCF) est un fourgon d'incendie tout-terrain destiné à la lutte contre le feu dans des milieux hors-routes. Il est capable d'utiliser tous les types de routes et de se déplacer en terrain non aménagé.

Ces principales caractéristiques viennent de ses capacités de franchissement et de la quantité d'eau en citerne (de 2 000 litres à 12 000 litres)

En France[modifier | modifier le code]

CCF 2000 litres (moyen) IVECO de la cellule de brûlages dirigés des APFM de l'Office national des forêts du Var, 2011.

Il existe trois types de camion-citerne feux de forêts (CCF) :

Classe[NB 1] CCF MTC[NB 2]
Léger L 3 à 7,5 t
Moyen M 7.5 à 16 t
Super S Plus de 16 t

Leur rapport puissance-poids doit être d'au moins 20 chevaux par tonne.

Équipage[modifier | modifier le code]

L'équipage traditionnel d'un camion-citerne feux de forêts (CCF) est composé, en France, de quatre sapeurs-pompiers ou de deux selon la région (Sud Ouest : Gironde, Landes) :

  • deux équipiers : outre la formation de base, ils ont suivi, en France, la formation de lutte contre les feux de forêt de niveau 1 (FDF1) ;
  • un conducteur : outre la formation de base et le FDF1, il a son permis poids-lourds et a suivi une formation à la conduite de niveau 2 (COD2) ;
  • un chef d'agrès : outre la formation requise pour son grade, il a suivi la formation de lutte contre les feux de forêt de niveau 2 (FDF2).

Comme son homologue routier le fourgon pompe-tonne (FPT), le CCF possède une pompe capable d'aspirer (avec l'utilisation d'un amorceur) et de refouler ; le CCF est donc capable de ravitailler sa cuve dans n'importe quel point d'eau du moment que ce dernier est accessible à ses « aspiraux », ou avec l'utilisation d'un hydro-ejecteur.

Franchissement[modifier | modifier le code]

Évolution du véhicule sur le terrain en vidéo

Voici les capacités de franchissement des camions-citernes feux de forêts (CCF) de type Moyen :

Type de franchissement Capacité
Capacité ascensionnelle 26° soit 50 %
Devers 17° soit 30 %
Cours d'eau 70 cm soit 3/4 de roue

Les camions-citernes feux de forêts (CCF) qui répondent à la certification NF337 disposent au minimum de ces performances pour les franchissements, ces valeurs sont garanties par l'équipementier du véhicule, celui-ci répond aux normes NF-EN 1846-2, NF-EN 1846-3 et NFS 61-518.

On peut voir sur les dessins ci-contre que le centre de gravité ne doit pas sortir de l'empattement ou de la voie sous peine de renversement du véhicule.

Les capacités de franchissement du CCF dépendront du gonflage des pneumatiques, de la déformation du châssis et également de l'utilisation des dispositifs spécifiques du véhicule tout-terrain.

Dispositifs

  • Les petites vitesses
  • Le blocage du différentiel de la boite de transfert
  • Le blocage du différentiel du pont arrière
  • Le blocage du différentiel du pont avant

Tactique en opération[modifier | modifier le code]

Le camion-citerne feux de forêts (CCF) est un véhicule qui intervient rarement seul, il est le plus souvent intégré dans un GIFF (groupe intervention feux de forêts) composé de :

  • quatre CCF de classe M ;
  • un VLHR (véhicule de liaison hors-route, voiture de commandement).

Le chef du groupe est dans le VLHR et doit posséder la qualification FDF3. Il est accompagné d'un conducteur.

Le CCF peut aussi être utilisé en UIFF (« unité d'intervention feux de forêt », dans le Sud-Ouest) : un VLHR et deux CCF pénétrants.

En ordre de combat, le placement est le suivant (du plus manœuvrant au moins manœuvrant) :

  • VLHR
  • CCFM 1
  • CCFM 2
  • CCFM 3
  • CCFM 4 ou CCFS

Quand plusieurs groupes Intervention feux de forêts (GIFF) sont réunis, ils sont accompagnés d'un véhicule logistique (VLOG) qui se charge d'acheminer le matériel secondaire, la logistique : vêtements de rechange, nourriture, etc.

En ordre de route, l'alignement des véhicules est inversé (du moins rapide au plus rapide).

Toutes les manœuvres sont décrites dans le GNR publié en France sur le site du ministère de l'Intérieur[1].

Réglementation[modifier | modifier le code]

La normalisation des camions-citernes feux de forêts (CCF) en France permet de les standardiser en garantissant le fonctionnement et la sécurité.

Les normes applicables aux CCF sont les suivantes :

Normes Date d'application But
NF EN 1846-1 juillet 2011 Classification des véhicules
NF EN 1846-2 septembre 2009 Sécurité et performances
NF EN 1846-3 avril 2003 Équipements installés à demeure
NFS 61-518 avril 2006 Auto-protection, performances spécifiques

Ces normes permettent d'avoir par exemple les fonctions suivantes :

  • une structure de protection au retournement (pour protéger l'équipage d'un CCF qui se serait retourné),
  • une auto-protection thermique extérieure, en plus de l'autopompe (notamment par pulvérisation d'eau sur les vitres et les pneumatiques),
  • le traitement des vitres, pour une résistance thermique supérieure,
  • le cloisonnement de la citerne avec des brise-lames,
  • un signal sonore, si activation d'une lance canon à commandes électriques.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Nouvelles valeurs des classes (modifiées par la NF EN 1846 - 1 de juillet 2011)
  2. MTC = Masse totale en charge, soit la masse à vide du véhicule + agents extincteurs et équipement + 90 kg par équipage

Références[modifier | modifier le code]

  1. « GNR Manœuvres feux de forêts », sur www.interieur.gouv.fr/, Ministère de l'Intérieur (consulté le 5 août 2012)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]