Bruno Racine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Racine.

Bruno Racine, né le à Paris, est un haut fonctionnaire et écrivain français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Pierre Racine, conseiller d'État, et d'Edwina Morgulis, neveu de Paul Racine, membre du cabinet du maréchal Pétain, Bruno Racine fait ses études à l'École La Rochefoucauld puis au lycée Louis-le-Grand avant d'entrer à l'École normale supérieure (promotion 1971 Lettres) et d'obtenir l'agrégation de lettres classiques. Il suit également les cours de l'Institut d'études politiques de Paris et entre à l'École nationale d'administration en 1977.

Il sort de l'ENA à la Cour des comptes où il est nommé auditeur en 1979 puis conseiller référendaire en 1983. Le , il épouse Béatrice de Bégon de Larouzière-Montlosier, dont il a quatre enfants (Louis, Pauline, Sabine, Pierre).

Il entre au service des affaires stratégiques et du désarmement du ministère des Relations extérieures (1983-1986) avant de rejoindre le cabinet de Jacques Chirac, Premier ministre, en qualité de chargé de mission (1986-1988).

En 1988, il est nommé directeur des affaires culturelles de la Ville de Paris, fonction qu'il occupe jusqu'en 1993. Il rejoint alors le cabinet d'Alain Juppé, ministre des Affaires étrangères, en qualité de chargé de mission auprès du ministre et parallèlement directeur du Centre d'analyse et de prévision (1993-1995), puis le suit à Matignon comme chargé de mission auprès du Premier ministre, plus particulièrement chargé des dossiers stratégiques et culturels (1995-1997).

Promu conseiller-maître à la Cour des comptes (1996), il devient directeur de l'Académie de France à Rome (1997-2002) avant d'être nommé président du Centre Georges-Pompidou (2002).

Le , il est nommé en Conseil des ministres président de la Bibliothèque nationale de France à compter du 2 avril[1], succédant à Jean-Noël Jeanneney qui avait atteint la limite d'âge pour cette fonction. Son mandat est renouvelé pour 3 ans par le Conseil des ministres du . Il est à nouveau reconduit pour la même durée le [2].

Il préside par ailleurs le conseil d'administration de la Fondation pour la recherche stratégique (depuis 2001) et le Haut Conseil de l'éducation (de 2005 à 2013).

Il est membre permanent du jury du Prix des prix littéraires depuis 2011.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Prix du premier roman
Prix des Deux Magots
Prix La Bruyère de l'Académie française
accompagné d'un livret ill. de 24 p.
Grand prix du livre des arts de la Société des gens de lettres
  • Bruno Racine ; photogr. d'Alain Fleischer, L'art de vivre en Toscane, Paris, Flammarion, coll. « L'art de vivre », 2000, 223 p. (ISBN 2-08-200290-X)
  • Le tombeau de la chrétienne : roman, Paris, Grasset, 2002, 219 p. (ISBN 2-246-63411-3)
  • Bruno Racine ; photogr. d'Alain Fleischer, Toscane, Paris, Flammarion, coll. « Invitation au voyage », 2004, 156 p. (ISBN 2-08-201241-7)
  • Jean Hélion : [exposition, Paris, Centre Georges Pompidou, du 8 décembre 2004 au 6 mars 2005, Barcelone, Museu Picasso, du 17 mars au 19 juin 2005, New York, National Academy Museum, du 14 juillet au 9 octobre 2005], Paris, Centre Pompidou, coll. « Classiques du 20e siècle », 2004, 253 p. (ISBN 2-84426-255-4)
textes de Didier Ottinger, Matthew Gale, François Bon... [et al.] ; préface de Alfred Pacquement et de Bruno Racine ; commissariat Didier Ottinger

Décorations et distinctions[modifier | modifier le code]

Officier de la Légion d'honneur Officier de la Légion d'honneur (Décret du 21 mars 2008[3] ; chevalier du 3 septembre 1998[4]).

Source[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Communiqué du Conseil des ministres du 28 mars 2007, sur le site de la présidence de la République.
  2. Bruno Racine reconduit à la BNF, Le Monde.fr, 28 mars 2013.
  3. Décret du 21 mars 2008 portant promotion et nomination, JORF no 71 du 23 mars 2008, p. 5024, texte no 3, NOR PREX0804596D, sur Légifrance.
  4. Décret du 31 décembre 1997 portant promotion et nomination, JORF no 1 du 1er janvier 1998, p. 8–24 (22), NOR PREX9702560D, sur Légifrance.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :