Laurent Le Bon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Le Bon.
Laurent Le Bon
FILAF 2013 - Laurent Le Bon.jpg
Laurent Le Bon au FILAF en 2013.
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Membre de
Conseil scientifique de Wikimédia France (d) (-)Voir et modifier les données sur Wikidata
Genre artistique

Laurent Le Bon, né le à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), est un conservateur de musée français.

Depuis 2014, il est président du Musée Picasso à Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Père directeur commercial d’une petite entreprise et d'une mère au foyer, Laurent Le Bon grandît dans une famille bourgeoise de Neuilly-sur-Seine. En 1984, à l’âge de 15 ans, il découvre l’exposition Kandinsky à Pompidou, qui éveillera son intérêt grandissant pour l'art[1].

Laurent Le Bon entame sa formation à l'Institut d'études politiques de Paris et poursuit en parallèle l’École du Louvre. Diplômé, il se présenta par la suite, à l’Ecole du patrimoine ou il fût reçu major au concours des conservateurs de patrimoine[2].

Conservateur au Centre national d'art et de culture Georges-Pompidou en 2000, professeur à l'École du Louvre, il se voit confier par la suite le projet du Centre Pompidou-Metz. Il en devient le directeur en 2010[3],[4].

En parallèle, il est commissaire de nombreuses manifestations d'art contemporain, parmi lesquelles « Peintures » au Martin-Gropius-Bau à Berlin en 2006, Jeff Koons au château de Versailles en 2008 et celle de Takashi Murakami, également au château de Versailles en 2010. Ses choix et ses goûts artistiques anti-conformistes, faisant l'objet de polémiques, amène selon Le Monde à le décrire comme étant "l'une des personnalités les plus inventives du monde des musées français, où il incarne l'exception plutôt que la règle"[5].

Il a été membre du Conseil de la création artistique, qui existe de 2009 à 2011[6] et il est chargé de la direction artistique de l'édition 2012 de la Nuit Blanche[7],[2].

En 2013, il est candidat à la succession d'Henri Loyrette à la tête du Musée du Louvre. L'Elysée nommera finalement Jean-Luc Martinez.

Il est membre du jury du Festival international du livre d'art et du film (FILAF) à Perpignan en juin 2013[8].

Le 3 juin 2014, Laurent Le Bon est nommé par Aurélie Filippetti pour remplacer Anne Baldassari à la présidence du Musée Picasso à Paris.[9].

De 2015 à 2017, il a été membre du conseil scientifique de Wikimédia France.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Pierre Staudenmeyer, Nadia Croquet, Laurent Le Bon, Élisabeth Garouste & Mattia Bonetti, Paris, Éditions Dis voir, coll. « Design », 1998, 124 p. (ISBN 2-906-571-77-6)
  • Emmanuel de Waresquiel (dir.), Laurent Le Bon (dir.), Philippe Régnier (dir.), Dictionnaire des politiques culturelles de la France depuis 1959, Paris, Larousse (ISBN 2-03-508050-9) et CNRS (ISBN 2-271-05629-2), 2001, 657 p.
  • Laurent Le Bon et David Lavergne, Des nains, des sculptures, Paris, Éditions Flammarion, coll. « Verticale », 2001, 163 p. (ISBN 978-2-08-010583-7)
  • Ronan et Erwan Bouroullec. Catalogue de raison, Paris, Éditions Images Modernes, 2002, 80 p. (ISBN 978-2-913355-14-9)
  • Laurent Le Bon, Dada, Paris, Centre Georges Pompidou, 2001, 1200 p. (ISBN 978-2-84426-277-6)
  • Laurent Le Bon et Didier Schulmann, Albert Marquet du fauvisme à l'impressionnisme, Paris, Centre Pompidou, coll. « Hors les Murs », 2003, 128 p. (ISBN 978-2-84426-196-0)
  • Valentine de Ganay (dir.) et Laurent Le Bon (dir.), Courances, Paris, Éditions Flammarion, 2003, 255 p. (ISBN 978-2-08-011119-7)
  • Laurent Le Bon, Pierre Coulibeuf, le démon du passage, Crisnée, Belgique, Éditions Yellow Now, 2004, 150 p. (ISBN 978-2-87340-184-9)
  • Elena Geuna, Laurent Le Bon, Col. et François Pinault, préf. de Jean-Jacques Aillagon, Jeff Koons Versailles, Paris, Éditions Xavier Barral, coll. « Beaux Livres », 2008, 191 p. (ISBN 978-2-915173-38-3)
  • Caroline Cros (dir.) et Laurent Le Bon (dir.), L'Art à ciel ouvert : commandes publiques en France, 1983-2007, Paris, Éditions Flammarion, coll. « La création contemporaine », 2008, 271 p. (ISBN 978-2-08-120277-1)
  • Laurent Le Bon, Philip Jodidio et coll., Centre Pompidou-Metz, Paris, Centre Georges Pompidou, coll. « Catalogue du musée », 2008 (ISBN 978-2-84426-376-6)
  • Laurent Le Bon (dir.), Pascal Cribier : itinéraires d'un jardinier, Paris, Éditions Xavier Barral, 2009, 316 p. (ISBN 978-2-915173-33-8)
  • Laurent Le Bon, Régis Durand, Christian Debize, Sally Bonn, Jean-Luc Tartarin : Grands Paysages, Bestiaire, Fleurs, Ciels 1997-2003, Paris, Somogy Éditions d'Art / RMN, 2010, 160 p. (ISBN 978-2-7572-0411-5)
  • Philip Jodidio, Laurent Le Bon, Aurélien Lemonier, Chefs-d'œuvre ? , Architectures de musées, 1937-2014, Centre Pompidou-Metz Éditions, 2010, 240 p. (ISBN 978-2-35983-001-9)
  • Jeanne Brun, Laurent Le Bon, Leah Dickerman, Anne Umland et coll., Dada : Paris, Washington, New York, Paris, Éditions Xavier Barral, coll. « Beaux Livres », 2010, 320 p. (ISBN 978-2-915173-66-6)
  • Laurent Le Bon, Jean-Jacques Aillagon, Philippe Dagen, Jill Gasparina, phot. de Cédric Delsaux, Murakami Versailles, Paris, Éditions Xavier Barral, coll. « Beaux Livres », 2010, 240 p. (ISBN 978-2-915173-71-0)
  • Laurent Le Bon, Jean de Loisy et Yves Le Fur, Une autre histoire de l'art, Éditions La Martinière, 2014.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :