Boussy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec Boussy-Saint-Antoine.

Boussy
Boussy
Chef-lieu de Boussy vu depuis Rumilly.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Haute-Savoie
Arrondissement Annecy
Canton Rumilly
Intercommunalité Communauté de communes Rumilly Terre de Savoie
Maire
Mandat
Sylvia Roupioz
2014-2020
Code postal 74150
Code commune 74046
Démographie
Gentilé Boussignols
Population
municipale
502 hab. (2016 en diminution de 0,2 % par rapport à 2011)
Densité 96 hab./km2
Population
aire urbaine
25 728 hab.
Géographie
Coordonnées 45° 51′ 25″ nord, 5° 59′ 00″ est
Altitude Min. 326 m
Max. 567 m
Superficie 5,23 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Savoie

Voir sur la carte administrative de la Haute-Savoie
City locator 14.svg
Boussy

Géolocalisation sur la carte : Haute-Savoie

Voir sur la carte topographique de la Haute-Savoie
City locator 14.svg
Boussy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Boussy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Boussy

Boussy est une commune française située dans le département de la Haute-Savoie, en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Elle fait partie du pays de l'Albanais et du canton de Rumilly.

Géographie[modifier | modifier le code]

Boussy se trouve sur la rive droite du Chéran sur les confreforts de l'Albanais.

Boussy regroupe plusieurs lieux-dits, dont Vers Nanche, les Bioles, Marlioz, Lamérique, Mieudry, « Lachenaz » ou encore Vers les Bois.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Sales Marcellaz-Albanais Rose des vents
Rumilly N
O    Boussy    E
S
Marigny-Saint-Marcel Saint-Sylvestre

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom est mentionné anciennement sous la forme Cura de Boucie au XIVe siècle[1].

Le nom de Boussy vient d'un nom de personnage latin Buccius ou Buttius suivi du suffixe -acum, indiquant le « domaine de Buccius ou de Buttius »[2],[1].

La commune se dit, en francoprovençal, Beufi (graphie de Conflans) ou Bœci (ORB)[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Peu de renseignements sont disponibles sur Boussy.

Le territoire de la commune était à l'époque romaine divisé en plusieurs grands domaines agricoles, les « villa ». L'une d'elles appartenait au romain Bottius.

À l’époque féodale, Boussy était placé sous la souveraineté du comte de Genève, dont les possessions étaient séparées de celles des comtes de Savoie par le Chéran tout proche. En 1414, le village comptait 54 feux ou foyers. Aux XVe et XVIe siècles, il abritait une maladrerie.

À partir de 1738, sous le règne de Charles-Emmanuel III, la nouvelle organisation de la commune est réalisée.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 En cours
(au 30 avril 2014)
Sylvia Roupioz DVD  

Elle fait partie de la communauté de communes Rumilly Terre de Savoie.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[5].

En 2016, la commune comptait 502 habitants[Note 1], en diminution de 0,2 % par rapport à 2011 (Haute-Savoie : +7,29 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1822 1838 1848 1858 1861 1866
336347318423484462459466458
1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911
458480462447459434417413394
1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
342328321304261269261258251
1982 1990 1999 2006 2007 2008 2013 2016 -
261308344422433444502502-
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Chaque année, en automne, les Boussignols préparent et accueillent la fête de la Pomme. Cette fête est connue dans tout l'Albanais pour son boudin, son cidre et ses pommes. Chaque année, des pommes de type croison sont placées sur des étaux et vendues aux visiteurs, de plus une grande randonnée est organisée.

Économie[modifier | modifier le code]

À Boussy, le secteur primaire constitue la principale source d'activé, avec trois domaines prédominants : la culture fruitière et maraîchère, l'élevage de bovins et l'activité laitière (notamment par la présence d'une coopérative laitière). L'activité principale de la commune est l'agriculture, avec pas moins de cinq exploitations encore en activité.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Vue générale : le chef-lieu, Mieudry et Marlioz.
  • Château de Mieudry[8], du XIIIe siècle. Dominant Rumilly, ce château médiéval appartenait à la famille Portier de Belair vers le XIIIe siècle. En 1613, ce château militaire devient résidentiel. Aujourd'hui, il ne reste qu'un corps de bâtiment rectangulaire avec deux pavillons qui étaient en fait deux tours carrés, une chapelle de 1860, des caves voûtées, des meurtrières, une fenêtre à banc de pierre. La château possessions des nobles Portier de Mieudry, de Bel-Air, de Betex, de Barrauz[9].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Henri Baud, Jean-Yves Mariotte, Jean-Bernard Challamel, Alain Guerrier, Histoire des communes savoyardes. Le Genevois et Lac d'Annecy (Tome III), Roanne, Éditions Horvath, , 422 p. (ISBN 2-7171-0200-0), p. 367-376, « Le canton de Rumilly », p.417-418, « Boussy »..

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Henry Suter, « Boisy », sur le site d'Henry Suter, « Noms de lieux de Suisse romande, Savoie et environs » - henrysuter.ch, 2000-2009 (mis à jour le 18 décembre 2009) (consulté le 12 novembre 2016).
  2. « Bossay, Boussac, Boussais, Boussy » : A. Dauzat et Ch. Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, 2e édition, Librairie Guénégaud, 1re édition en 1963, (ISBN 2-85023-076-6), p. 122.
  3. Lexique Français - Francoprovençal du nom des communes de Savoie - Lé Kmoune in Savoué, Bruxelles, Parlement européen, , 43 p. (ISBN 978-2-7466-3902-7, lire en ligne), p. 12
    Préface de Louis Terreaux, membre de l'Académie de Savoie, publié au Parlement européen à l'initiative de la députée Malika Benarab-Attou.
  4. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  8. Christian Regat et François Aubert, Châteaux de Haute-Savoie : Chablais, Faucigny, Genevois, Cabèdita, , 193 p. (ISBN 978-2-8829-5117-5), p. 30-31.
  9. A. Rouget, A. Vachez, Monuments historiques de France publiés par départements : Haute-Savoie, Lyon, 1895, 61 planches, 24,5 × 31,5 cm, Archives départementales de la Savoie.
  10. Jean-Marie Mayeur, Christian Sorrel et Yves-Marie Hilaire, La Savoie, t. 8, Paris, Éditions Beauchesne, coll. Dictionnaire du monde religieux dans la France contemporaine, 1996, 2003, 441 p. (ISBN 978-2-7010-1330-5), p. 154.