Aller au contenu

Blot-l'Église

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Blot-l'Eglise)

Blot-l'Église
Blot-l'Église
La Sioule au moulin de Braynant.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Puy-de-Dôme
Arrondissement Riom
Intercommunalité Communauté de communes Combrailles Sioule et Morge
Maire
Mandat
Bernard Bouleau
2020-2026
Code postal 63440
Code commune 63043
Démographie
Gentilé Blotaires[1]
Population
municipale
445 hab. (2021 en augmentation de 15,58 % par rapport à 2015)
Densité 18 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 02′ 18″ nord, 2° 57′ 20″ est
Altitude Min. 365 m
Max. 748 m
Superficie 25,29 km2
Type Commune rurale à habitat dispersé
Unité urbaine Hors unité urbaine
Aire d'attraction Clermont-Ferrand
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Saint-Georges-de-Mons
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
Blot-l'Église
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
Blot-l'Église
Géolocalisation sur la carte : Puy-de-Dôme
Voir sur la carte topographique du Puy-de-Dôme
Blot-l'Église
Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes
Voir sur la carte administrative d'Auvergne-Rhône-Alpes
Blot-l'Église
Liens
Site web blotleglise.fr

Blot-l'Église est une commune française située dans le département du Puy-de-Dôme, en région Auvergne-Rhône-Alpes. Elle fait partie de l'aire d'attraction de Clermont-Ferrand.

Géographie

[modifier | modifier le code]

Localisation

[modifier | modifier le code]

Blot-l'Église est située au nord du département du Puy-de-Dôme, dans les Combrailles, en région Auvergne-Rhône-Alpes (historiquement en Auvergne). La Commune est traversé à l'ouest par la rivières Sioule.

Huit communes sont limitrophes[2] :

La commune est traversée par les routes départementales 16 (vers Saint-Rémy-de-Blot au nord), 50 (vers Saint-Angel au sud et Saint-Pardoux au nord-est) et 122 (vers Combronde au sud-est)[2].

En 2010, le climat de la commune est de type climat océanique dégradé des plaines du Centre et du Nord, selon une étude du Centre national de la recherche scientifique s'appuyant sur une série de données couvrant la période 1971-2000[3]. En 2020, Météo-France publie une typologie des climats de la France métropolitaine dans laquelle la commune est exposée à un climat de montagne ou de marges de montagne et est dans la région climatique Ouest et nord-ouest du Massif Central, caractérisée par une pluviométrie annuelle de 900 à 1 500 mm, maximale en automne et en hiver[4].

Pour la période 1971-2000, la température annuelle moyenne est de 9,6 °C, avec une amplitude thermique annuelle de 15,5 °C. Le cumul annuel moyen de précipitations est de 846 mm, avec 10,4 jours de précipitations en janvier et 7,8 jours en juillet[3]. Pour la période 1991-2020, la température moyenne annuelle observée sur la station météorologique de Météo-France la plus proche, « Saint-Gervais-d'Auvergne », sur la commune de Saint-Gervais-d'Auvergne à 10 km à vol d'oiseau[5], est de 9,8 °C et le cumul annuel moyen de précipitations est de 825,6 mm[6],[7]. Pour l'avenir, les paramètres climatiques de la commune estimés pour 2050 selon différents scénarios d'émission de gaz à effet de serre sont consultables sur un site dédié publié par Météo-France en novembre 2022[8].

Au , Blot-l'Église est catégorisée commune rurale à habitat dispersé, selon la nouvelle grille communale de densité à sept niveaux définie par l'Insee en 2022[9]. Elle est située hors unité urbaine[10]. Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Clermont-Ferrand, dont elle est une commune de la couronne[Note 1],[10]. Cette aire, qui regroupe 209 communes, est catégorisée dans les aires de 200 000 à moins de 700 000 habitants[11],[12].

Occupation des sols

[modifier | modifier le code]

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (55,7 % en 2018), une proportion sensiblement équivalente à celle de 1990 (56,6 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : forêts (41,2 %), prairies (40,4 %), zones agricoles hétérogènes (15,3 %), mines, décharges et chantiers (1,6 %), zones urbanisées (1,1 %), eaux continentales[Note 2] (0,2 %)[13]. L'évolution de l’occupation des sols de la commune et de ses infrastructures peut être observée sur les différentes représentations cartographiques du territoire : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et les cartes ou photos aériennes de l'IGN pour la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[Carte 1].

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

À 2 km au sud-est de Blot, des filons quartzeux à galène argentifère ont été exploités au cours de l'Antiquité[14]. Outre l'installation minière d'extraction du plomb argentifère, du cuivre et de minéraux reconnue au puy d'Argentière, l'occupation romaine, datée du Haut-Empire, avoisine les 25 ha et comprend notamment un potentiel temple à plan centré ainsi qu'une zone funéraire. Un quartier artisanal a par ailleurs livré les vestiges de fours de métallurgie du fer et d'un atelier de taille d'intailles en fluorite. La découverte d'une monnaie du haut Moyen Âge pourrait indiquer une occupation du secteur voire la présence d'un atelier monétaire[15].

Politique et administration

[modifier | modifier le code]

Découpage territorial

[modifier | modifier le code]

La commune de Blot-l'Église est membre de la communauté de communes Combrailles Sioule et Morge[10], un établissement public de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre créé le dont le siège est à Manzat[16]. Ce dernier est par ailleurs membre d'autres groupements intercommunaux[17]. Jusqu'en 2016, elle était membre de la communauté de communes du Pays de Menat[18].

Sur le plan administratif, elle est rattachée à l'arrondissement de Riom, à la circonscription administrative de l'État du Puy-de-Dôme et à la région Auvergne-Rhône-Alpes[10]. Jusqu'en , elle faisait partie du canton de Menat[19].

Sur le plan électoral, elle dépend du canton de Saint-Georges-de-Mons pour l'élection des conseillers départementaux, depuis le redécoupage cantonal de 2014 entré en vigueur en 2015[10], et de la deuxième circonscription du Puy-de-Dôme pour les élections législatives, depuis le dernier découpage électoral de 2010 (sixième circonscription avant 2010)[19].

Élections municipales et communautaires

[modifier | modifier le code]

Élections de 2020

[modifier | modifier le code]

Le conseil municipal de Blot-l'Église, commune de moins de 1 000 habitants, est élu au scrutin majoritaire plurinominal à deux tours[20] avec candidatures isolées ou groupées et possibilité de panachage[21]. Compte tenu de la population communale, le nombre de sièges à pourvoir lors des élections municipales de 2020 est de 11. La totalité des onze candidats en lice est élue dès le premier tour, le , avec un taux de participation de 61,83 %[22].

Chronologie des maires

[modifier | modifier le code]
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2008 mars 2014 Jean-Luc Blanc MoDem Directeur commercial en aéronautique
mars 2014
(réélu en 2020)
En cours
(au )
Bernard Bouleau[23]   Artisan moulinier

Population et société

[modifier | modifier le code]

Démographie

[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[24]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[25].

En 2021, la commune comptait 445 habitants[Note 3], en augmentation de 15,58 % par rapport à 2015 (Puy-de-Dôme : +2,28 %, France hors Mayotte : +1,84 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 0781 0801 6101 1661 1581 2411 2941 2901 253
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 2051 2491 1751 2251 2521 1811 1881 1251 087
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
993955969832769776738649591
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2013
604525475451392357386395383
2018 2021 - - - - - - -
439445-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[26] puis Insee à partir de 2006[27].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine

[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments

[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune

[modifier | modifier le code]
  • Claude de Chauvigny de Blot, poète libertin et satirique mort en 1655. Il n'a peut-être pas vécu à Blot-l'Église, mais il en était baron.

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

[modifier | modifier le code]

Liens externes

[modifier | modifier le code]

Notes et références

[modifier | modifier le code]

Notes et cartes

[modifier | modifier le code]
  • Notes
  1. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  2. Les eaux continentales désignent toutes les eaux de surface, en général des eaux douces issues d'eau de pluie, qui se trouvent à l'intérieur des terres.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2024, millésimée 2021, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2023, date de référence statistique : 1er janvier 2021.
  • Cartes
  1. IGN, « Évolution comparée de l'occupation des sols de la commune sur cartes anciennes », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ).

Références

[modifier | modifier le code]
  1. « Blot-l'Église (63440) », sur habitants.fr, SARL Patagos (consulté le ).
  2. a et b Géoportail (consulté le 21 avril 2017).
  3. a et b Daniel Joly, Thierry Brossard, Hervé Cardot, Jean Cavailhes, Mohamed Hilal et Pierre Wavresky, « Les types de climats en France, une construction spatiale », Cybergéo, revue européenne de géographie - European Journal of Geography, no 501,‎ (DOI 10.4000/cybergeo.23155, lire en ligne, consulté le )
  4. « Zonages climatiques en France métropolitaine. », sur pluiesextremes.meteo.fr (consulté le ).
  5. « Orthodromie entre Blot-l'Église et Saint-Gervais-d'Auvergne », sur fr.distance.to (consulté le ).
  6. « Station Météo-France « Saint-Gervais-d'Auvergne », sur la commune de Saint-Gervais-d'Auvergne - fiche climatologique - période 1991-2020. », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le ).
  7. « Station Météo-France « Saint-Gervais-d'Auvergne », sur la commune de Saint-Gervais-d'Auvergne - fiche de métadonnées. », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le ).
  8. « Climadiag Commune : diagnostiquez les enjeux climatiques de votre collectivité. », sur meteofrance.fr, (consulté le ).
  9. « La grille communale de densité », sur le site de l'Insee, (consulté le ).
  10. a b c d et e Insee, « Métadonnées de la commune de Blot-l'Église ».
  11. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Clermont-Ferrand », sur le site de l'Insee (consulté le ).
  12. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur le site de l'Insee, (consulté le ).
  13. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole) », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique (consulté le ).
  14. Claude Alsac, Daniel D'Arcy, Robert Bouiller, Jean Féraud, Denis Giot et Michel Jeambrun, Notice explicative de la feuille Aigueperse à 1/50 000, Orléans, BGRM, (lire en ligne), p. 49.
  15. Maxime Calbris, Florian Baret, Hervé Delhoofs et Pierre M. Ganne, « Spécificités de l’habitat groupé du Haut-Empire dans la moyenne montagne arverne : nouveaux apports et réflexions à partir d’études de cas (Puy-de-Dôme, Cantal) », Aquitania, t. 37,‎ , p. 251-265 (ISSN 0758-9670).
  16. Arrêté no 16-02965 du 19 décembre 2016 « prononçant la fusion des communautés de communes « Côtes de Combrailles » et « Manzat Communauté » étendue aux communes de : Blot L'Église, Lisseuil, Marcillat, Saint-Gal-sur-Sioule, Saint-Pardoux, Saint-Quintin-sur-Sioule, Saint-Rémy de Blot et Pouzol […] à compter du  », et arrêté rectificatif no 16-02982 du 22 décembre 2016, parus au recueil des actes administratifs no 63-2016-065 [PDF], Préfecture du Puy-de-Dôme, 23 décembre 2016 (consulté le 23 décembre 2016), p. 127-139 et 143-145.
  17. « CC Combrailles Sioule et Morge (No SIREN : 200072098) », sur la base nationale sur l'intercommunalité, (consulté le ).
  18. « CC du Pays de Menat (No SIREN : 246300685) », sur la base nationale sur l'intercommunalité, (consulté le ).
  19. a et b « Découpage électoral du Puy-de-Dôme », sur Politiquemania (consulté le ).
  20. Article L. 252 du Code électoral.
  21. « Municipales : le mode de scrutin dans les communes de moins de 1 000 habitants », sur vie-publique.fr, .
  22. « Résultats des élections municipales et communautaires 2020 », sur interieur.gouv.fr, Ministère de l'Intérieur (consulté le ).
  23. « Liste des Maires du Puy-de-Dôme »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) [PDF], sur mairesruraux63.fr, Association des maires ruraux du Puy-de-Dôme (consulté le ), p. 1.
  24. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  25. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  26. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  27. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018, 2019, 2020 et 2021.
  28. Site de la Fédération française de la Montagne et de l'Escalade.

Erreur de référence : La balise <ref> avec le nom « meta-insee » définie dans le groupe <references> «  » n’a aucun contenu.