Beethoven (film, 1992)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Beethoven (film))
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Beethoven (homonymie).
Beethoven
Description de cette image, également commentée ci-après

Photo d'un Saint-Bernard, similaire au chien du film.

Réalisation Brian Levant
Scénario John Hughes
Amy Holden Jones
Acteurs principaux
Sociétés de production Universal
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Comédie
Durée 87 minutes
Sortie 1992

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Beethoven est un film américain de Brian Levant sorti en 1992.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Ce film raconte l'histoire d'un chiot saint-bernard qui, à la suite d'un cambriolage dans l'animalerie où il est en vente, échappe aux malfaiteurs et atterrit dans la maison de la famille Newton, où il s'installe. Les enfants veulent immédiatement l'adopter mais leur père est très réticent. Le chien, baptisé Beethoven parce qu'il a aboyé à la symphonie n°5 de Ludwig van Beethoven[1], permet à Ted d'être respecté à l'école, à Emily, la benjamine, d'éviter la noyade dans la piscine du jardin, et à Ryce, adolescente peu populaire, de se faire enfin remarquer par Mark, le Don Juan du collège.

Tout semble aller pour le mieux, même George finit par aimer le chien. Mais le vétérinaire de la famille, en réalité un escroc qui cherche des chiens pour pratiquer des expériences scientifiques, monte une machination pour récupérer Beethoven.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Réception[modifier | modifier le code]

Box-office[modifier | modifier le code]

Beethoven sort aux États-Unis le dans 1 688 salles[3]. Lors de son premier week-end d'exploitation en salles, le film rapporte 7 587 565 $, soit 4 495 $ par salles, ce qui lui vaut d'occuper la troisième place du box-office américain[3]. En première semaine, Beethoven cumule 9 393 725 $[3]. Après avoir occupé la quatrième place la semaine suivante en ayant totalisé 15 495 400 $, il remonte jusqu'à la deuxième place du box-office américain, position qu'il occupe durant deux semaines avec 32 691 565 $ de recettes enregistrées depuis sa sortie[3]. C'est durant cette période que le film atteint le seuil maximal de salles où il est diffusé, n'étant pas diffusé au-delà de 1 938 salles[3]. Le long-métrage finit son exploitation avec 57 114 049 $ de recettes, ce qui est un succès commercial au vu de son budget de production estimé à 18-19 millions de $[4],[5].

Le succès de Beethoven se confirme surtout à l'international, où il engrange 90 100 000 $, portant le total des recettes mondiales à 147 214 049 $, soit un taux de rentabilité de 774%[4]. En France, le film est également un succès, puisqu'il totalise 2 493 576 entrées, dont 428 089 entrées sur Paris, où il a pris la tête du box-office pendant les trois premières semaines à l'affiche avec 292 051 entrées[4], ce qui lui permet de s'installer en dix-huitième place du box-office français[4].

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://fr.woopets.com/videos/beethoven-ce-chien-drolement-mythique
  2. « Visa et Classification : fiche BEETHOVEN », sur cnc.fr (consulté le 1er décembre 2016)
  3. a, b, c, d et e (en) « Beethoven », sur Box Office Mojo, IMDb (consulté le 1er décembre 2016)
  4. a, b, c et d « Beethoven », sur jpbox-office.com (consulté le 1er décembre 2016)
  5. « Fiche du film », sur AlloCiné (consulté le 1er décembre 2016) (voir information dans la catégorie "SYNOPSIS ET DÉTAILS")

Liens externes[modifier | modifier le code]