SOS Fantômes 2

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
SOS Fantômes 2
Description de l'image SOS Fantômes 2 Logo.svg.

Titre original Ghostbusters II
Réalisation Ivan Reitman
Scénario Dan Aykroyd
Harold Ramis
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Science-fiction
Durée 104 minutes
Sortie 1989

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

SOS Fantômes 2 (Ghostbusters II) est un film américain d'Ivan Reitman sorti en 1989. C'est la suite du premier opus de la série, SOS Fantômes (1984).

Synopsis[modifier | modifier le code]

Vigo, aussi connu sous les noms de « Vigo la Tristesse de Moldavie », « Vigo des Carpathes », « Vigo le Cruel » ou encore « Vigo le Profane », était un tyran et un sorcier détesté par son peuple. Juste avant d'être massacré en 1610, il lança une prophétie annonçant son retour. Son esprit hante depuis un tableau maléfique qui est restauré au Museum of Modern Art de New York.

Cinq ans après avoir sauvé la ville de l'assaut de monstres surnaturels et de l'arrivée d'un être maléfique venant d'une autre dimension, les anciens scientifiques Peter Venkman, Ray Stantz et Egon Spengler, avec leur associé Winston Zeddemore, en sont réduits à animer des goûters d'anniversaire et présenter des shows télévisés pour gagner leur vie.

Pendant ce temps, une substance visqueuse et maléfique se déverse dans les égouts de la ville, menant tout droit au musée qui accueille le fameux tableau. Janosz Poha, le conservateur du musée, est soumis aux ordres de Vigo qui lui ordonne de lui trouver un enfant pour s'incarner. Le choix de Janosz se porte alors sur Oscar, le fils de Dana Barrett (l’héroïne du premier film)...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Source et légende : Version française (VF) sur AlloDoublage[3]

Production[modifier | modifier le code]

Genèse du projet[modifier | modifier le code]

Après le succès du premier film et de la série télévisée d'animation, le studio Columbia Pictures fait pression à l'équipe pour faire une suite[4]. Dan Aykroyd, Harold Ramis et Ivan Reitman sont d'abord contre cette idée, car selon eux le premier film concluait l'histoire. Ils acceptent cependant de repartir dans l’aventure.

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

Tous les principaux protagonistes du premier film reprennent ici leur rôle. Bill Murray a longtemps hésité car il a toujours refusé de faire des suites[5]. Le même problème se pose aussi pour une nouvelle suite éventuelle.

L'acteur Wilhelm von Homburg, engagé pour le rôle de Vigo, parle très mal anglais. Ainsi pour ses quelques répliques, sa voix est doublée par Max Von Sydow.

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage s'est déroulé entre le et le [1].

Bande originale[modifier | modifier le code]

Ghostbusters II Soundtrack

Bande originale de divers artistes
Sortie
Durée 44:42
Langue Anglais
Genre Pop rock, hip-hop
Format CD
Label MCA

Bandes originales de SOS Fantômes

Randy Edelman succède à Elmer Bernstein pour la bande originale du film. Le CD commercialisé ne contient cependant que les chansons de pop, rock ou rap du film. Le célèbre Ghostbusters de Ray Parker, Jr. n'apparait sur le disque que dans sa version rap, reprise par Run–D.M.C..

Liste des titres
  1. Bobby Brown - On Our Own (04:50)[7]
  2. New Edition - Supernatural (04:35)
  3. James 'J.T.'Taylor - The Promised Land (04:17)
  4. Bobby Brown - We're Back (05:08)
  5. Doug E. Fresh & The Get Fresh Crew - Spirit (04:14)
  6. Run–D.M.C. - Ghostbusters (rap version) (04:09)
  7. Oingo Boingo - Flesh 'N Blood (04:16)
  8. Elton John - Love Is A Cannibal (03:53)
  9. Glenn Frey - Flip City (05:12)
  10. Howard Huntsberry - Higher And Higher (04:08)
Liste des titres de la composition de Randy Edelman
  1. Years Later (00:19)[7]
  2. Hi Peter (00:19)
  3. Named After A Hot Dog Brand (00:51)
  4. Vigo's Plan (00:58)
  5. She's Twitching (00:56)
  6. We're Back (00:19)
  7. The Painting (01:43)
  8. Refuge To Peter (01:01)
  9. Oscar, Dana, Peter - The Museum (02:16)
  10. Tuck In The Guts, We're The Ghostbusters (00:17)
  11. Dates and Sewers (00:55)
  12. Take Off Your Clothes (01:07)
  13. No Reservations (00:24)
  14. Trip To The Asylum (01:34)
  15. Oscar's Walk On The Ledge (01:55)
  16. The Museum (00:50)
  17. Total Madness (01:39)
  18. Big Ball-O-Yellow - The Symbol (02:44)
  19. The Girl Can Walk (00:11)
  20. A Fifth Ghostbuster (00:33)
  21. The Boys Are Back (00:50)
  22. Put Oscar Somewhere Safe (00:36)
  23. Vigo (02:47)
  24. Ghostbusters II Suite (09:02)
Durée totale 
34:06

Accueil[modifier | modifier le code]

Box office[modifier | modifier le code]

À sa sortie, le film réalise le meilleur démarrage du box-office aux États-Unis avec 29 472 894 dollars de recettes le premier week-end[1]. Le record sera battu la même année par Batman de Tim Burton avec 40 505 884 dollars[8].

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Malgré ce succès public, les critiques ne seront pas particulièrement élogieuses envers cette suite. Le film totalise 51 % de critiques positives sur le site Rotten Tomatoes et un score de 56 sur 100 sur le site Metacritic.

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Le nom complet du méchant de ce film (Vigo) est Prince Vigo von Homburg Deutschendorf (on peut le voir sur l'ordinateur chez les chasseurs de fantômes). Von Homburg est le nom de l'interprète de Vigo et Deutschendorf est le nom des jumeaux qui ont joué le rôle du bébé Oscar dans lequel Vigo essaie de se réincarner[9].
  • Contrairement au premier film, on ne voit à aucun moment les héros fumer une cigarette. Une meilleure façon de classer le film tous public.
  • Au départ, le design du kidnappeur d'Oscar se révélait plus monstrueux. Il apparaissait d'abord sous les traits d'un fantôme aux ailes de chauve-souris puis, par la suite, sous la forme d'un immense oiseau à deux têtes. Ces deux concepts jugés trop violents pour les enfants, la production s'est contentée d'une nounou à vélo équipé d'un berceau. Ce rôle est également tenu par Peter MacNicol pour que les spectateurs (ainsi que Dana dans le film) croient qu'il s'agisse de Janosz.
  • Alors que Ray « slime » l'intérieur de la Statue de la Liberté, il prononce « beautiful » (« Magnifique » en VF) en serrant un cigare entre ses dents, comme Hannibal Smith dans la série télévisée L'Agence tous risques.
  • En raison de sa popularité acquise auprès des enfants dans la série animée, l'enzyme-glouton du premier film, rebaptisé Slimer suite à la réplique de Venkman dans le premier film, « He has slimed me ! » (en français « Il m'a tout englué ! »), refait son apparition dans cette suite. Le design, quoique modifié, est toujours réalisé par Thom Enriquez.
  • Le système de commande utilisé pour contrôler les déplacements de la Statue de la Liberté est un contrôleur NES Advantage modifié.
  • Elaine, dans l'émission World of the Psychic with Dr. Peter Venkman prédit la fin du monde pour le [10].

Produits dérivés[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :