Beaumont-sur-Dême

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Beaumont-sur-Dême
Aide : insérer une image
Aide : insérer une image
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Sarthe
Arrondissement La Flèche
Canton Château-du-Loir
Intercommunalité communauté de communes Loir-Lucé-Bercé
Maire
Mandat
Dominique Duchêne
2014-2020
Code postal 72340
Code commune 72027
Démographie
Gentilé Beaumontais
Population
municipale
354 hab. (2014)
Densité 26 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 41′ 40″ nord, 0° 34′ 09″ est
Altitude Min. 57 m – Max. 129 m
Superficie 13,49 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Sarthe

Voir sur la carte administrative de Sarthe
City locator 14.svg
Beaumont-sur-Dême

Géolocalisation sur la carte : Sarthe

Voir sur la carte topographique de Sarthe
City locator 14.svg
Beaumont-sur-Dême

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Beaumont-sur-Dême

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Beaumont-sur-Dême

Beaumont-sur-Dême (Beaumont-la-Chartre jusqu'au 23 août 1955) est une commune française, située dans le département de la Sarthe en région Pays de la Loire, peuplée de 354 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Beaumont-sur-Dême est une commune du sud de la Sarthe, située à 40 km au nord de Tours et 50 km au sud du Mans.

Communes limitrophes de Beaumont-sur-Dême[1]
Marçon Marçon Villedieu-le-Château (Loir-et-Cher)
Marçon Beaumont-sur-Dême[1] Épeigné-sur-Dême (Indre-et-Loire)
Marçon,
Dissay-sous-Courcillon
Épeigné-sur-Dême (Indre-et-Loire) Épeigné-sur-Dême (Indre-et-Loire)

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Bellomonte en 1002[2] et Beaumont-la-Chartre en 1765[3]. Les toponymes Beaumont ne sont pas des faux-amis et signifient bien « beau mont »[2].

En 1955, Beaumont-la-Chartre devient Beaumont-sur-Dême[4].

Le gentilé est Beaumontais.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
(avant 2001) 2006 Jean Leclerc    
2006[5] mars 2008 Denys-Bernard Demory    
mars 2008 en cours Dominique Duchêne[6] SE Sans profession
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de onze membres dont le maire et deux adjoints[6].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2014, la commune comptait 354 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2006, 2011, 2016, etc. pour Beaumont-sur-Dême[7]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2]. Beaumont-la-Châtre a compté jusqu'à 972 habitants en 1821.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
806 833 873 972 884 886 829 777 718
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
670 695 650 625 652 702 702 686 676
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
673 680 679 573 576 541 523 544 519
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
523 548 379 354 329 337 347 356 354
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le prieuré de Vaubouin[modifier | modifier le code]

Le prieuré de Vaubouin (Vaubouan) est construit par des moines au XIIe siècle. Dès le IXe siècle, des moines défricheurs rendent les terres cultivables à la demande d'Aldric, évêque du Mans. Après les invasions normandes, les terres dévastées retournent à l'état de forêts. Le défrichement reprend au XIe siècle. Les descendants des défricheurs restent sur les terres et en deviennent alors propriétaires. Le prieuré de Vauboin est bien conservé, ainsi que les éléments intérieurs, comme une cheminée sculptée et le potager. C'est là que le philosophe et écrivain Augustin Thierry, né à Blois (1795-1856), se réfugie pour écrire les « lettres sur l'histoire de France ».

Les jardins du prieuré de Vaubouin s’inspirent directement de ceux du château de Villandry. Traversés par un petit ruisseau, ils font alterner taupières et bordures de buis soigneusement taillées. Les premières sont placées sur une étendue de gazon naturel. Les secondes limitent, selon un dessin géométrique, des parterres de fleurs blanches ou de légumes au feuillage de couleurs variées, selon la saison.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

  • Drapeau de l'Allemagne Syke (Allemagne), grâce au collège Pierre-de-Ronsard (La Chartre-sur-le-Loir).
  • Des jumelages avec une ville anglaise sont aussi organisés par l'intermédiaire de ce même collège.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2014.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  2. a et b Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,
  3. Carte de Cassini : Beaumont-sur-Dême sur Géoportail.
  4. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. « À Beaumont-sur-Dême, pas de second mandat pour Denys-Bernard Demory », sur lemans.maville.com, Ouest-France (consulté le 8 septembre 2014)
  6. a et b Réélection 2014 : « Beaumont-sur-Dême (72340) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 8 septembre 2014)
  7. Date du prochain recensement à Beaumont-sur-Dême, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  9. « Église », notice no PA00109683, base Mérimée, ministère français de la Culture

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :