Villaines-sous-Lucé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Villaines-sous-Lucé
Villaines-sous-Lucé
Église Notre-Dame de Villaines-sous-Lucé.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Sarthe
Arrondissement La Flèche
Intercommunalité Communauté de communes Loir-Lucé-Bercé
Maire
Mandat
Agnès Verdier
2020-2026
Code postal 72150
Code commune 72376
Démographie
Population
municipale
710 hab. (2018 en augmentation de 5,5 % par rapport à 2013)
Densité 28 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 51′ 58″ nord, 0° 29′ 00″ est
Altitude Min. 82 m
Max. 163 m
Superficie 25,46 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Le Mans
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Château-du-Loir
Législatives Troisième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Pays de la Loire
Voir sur la carte administrative des Pays de la Loire
City locator 14.svg
Villaines-sous-Lucé
Géolocalisation sur la carte : Sarthe
Voir sur la carte topographique de la Sarthe
City locator 14.svg
Villaines-sous-Lucé
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Villaines-sous-Lucé
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Villaines-sous-Lucé

Villaines-sous-Lucé est une commune française, située dans le département de la Sarthe en région Pays de la Loire, peuplée de 710 habitants[Note 1].

La commune fait partie de la province historique du Maine[1], et se situe dans le Haut-Maine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Située dans l'est du département de la Sarthe, Villaines-sous-Lucé est une commune rurale à vocation traditionnellement agricole, malgré une influence périurbaine assez marquée due à sa relative proximité du Mans, chef-lieu du département, à 27 km.

Du coup, sa population, après avoir subi l'exode rural, s'est stabilisée dans les années 1980 avant de croître légèrement.

Légèrement vallonnée, cette commune conserve un maillage bocager typique de l'Ouest français, marqué par la présence de champs cultivés et prés séparés par des haies avec, plutôt sur les hauteurs, des bois de chênes, châtaigniers et de hêtres dans une moindre mesure, et du peuplier dans les vallées.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Villaines-sous-Lucé est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 2],[2],[3],[4].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction du Mans, dont elle est une commune de la couronne[Note 3]. Cette aire, qui regroupe 144 communes, est catégorisée dans les aires de 200 000 à moins de 700 000 habitants[5],[6].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
  1995 Léon Dessomme[7]   Agriculteur
1995 mai 2020 Daniel Legeay[8]    
mai 2020 En cours Agnès Verdier[9]   Agricultrice
Les données manquantes sont à compléter.

Services et équipements[modifier | modifier le code]

La commune dispose notamment des services à la population suivants : école maternelle et primaire, café-dépôt de pain, plombier, maçon, charpentier, salle des fêtes, salle de réunions, la Halle villainoise…

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[10]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[11].

En 2018, la commune comptait 710 habitants[Note 4], en augmentation de 5,5 % par rapport à 2013 (Sarthe : −0,54 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 2601 3051 3211 4811 3081 2601 2211 2091 153
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 1541 1191 1071 0359979629561 0101 004
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 0359941 017930963945918814756
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
678651531481481572685673706
2018 - - - - - - - -
710--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[12] puis Insee à partir de 2006[13].)
Histogramme de l'évolution démographique

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

  • Fête du pissenlit chaque printemps.
  • Brocante au printemps.

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Statue de la Vierge - extérieur de l'église Notre-Dame de Villaines-sous-Lucé.

Église Notre-Dame, romane. Vierge à l'Enfant, retable et fonts baptismaux inscrits à titre d'objets aux Monuments historiques[14].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2018.
  2. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  3. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  4. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  • Altitudes, superficie : répertoire géographique des communes[15].
  1. Claude-Marin Saugrain, Dictionnaire universel de la France ancienne et moderne et de la Nouvelle France, vol. 3, , p. 841
  2. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 3 avril 2021).
  3. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 3 avril 2021).
  4. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 3 avril 2021).
  5. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Le Mans », sur insee.fr (consulté le 3 avril 2021).
  6. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le 3 avril 2021).
  7. « Villaines-sous-Lucé. Le maire Daniel Legeay ne se représentera pas », sur ouest-france.fr, - Mentionné dans l'article, le nom de l'ancien maire y est mal orthographié, il est écrit « Dessommes » au lieu de « Dessomme » comme on peut le trouver dans cet article : « Villaines-sous-Lucé. La médaille de vermeil communale décernée à deux adjoints », sur ouest-france.fr, .
  8. Réélection 2014 : « De nouveaux maires et adjoints élus dès ce vendredi soir », Le Maine libre, (consulté le 30 mars 2014).
  9. « Agnès Verdier, première femme maire à Villaines-sous-Lucé », sur actu.fr, .
  10. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  11. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  12. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  13. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  14. « Œuvres mobilières à Villaines-sous-Lucé », base Palissy, ministère français de la Culture.
  15. Site de l'IGN.