Liste des évêques du Mans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Liste des évêques du Mans, du IIIe siècle à nos jours.

Antiquité[modifier | modifier le code]

Haut Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Le palais du Grabatoire, siège de l'évêque du Mans depuis le milieu du XVIe siècle.

Bas Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Époque moderne[modifier | modifier le code]

Révolution française[modifier | modifier le code]

Époque contemporaine[modifier | modifier le code]

Johann Michael von Pidoll zu Quintenbach, évêque napoléonien (1802-1819)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Sophie Ravary, d'après du codex à volumen, donne d'après un cartulaire les dates de 1142 à 1186.
  2. Citation:« Il était originaire d'une puissante famille de Saintonge. Avant de devenir évêque du Mans, il fut grand-archidiacre d'Angers. Il fut envoyé, en 1177, par Henri II, roi d'Angleterre, à une assemblée qui se fit à Yvri, pour négocier un accommodement entre Henri II et le roi Louis VII dit le Jeune. Guillaume de Passavant mourut dans son château d'Yvré le 27 janvier 1187. Le siège épiscopal restera vaquant pendant 10 mois, jusqu'à la nomination de Renauld qui occupera le siège pendant trois ans »

Références[modifier | modifier le code]

  1. Daniel Jolivet, Guillaume de Passavant, [1]
  2. article de Armand Bellée, dans : Bulletin de la Société d'agriculture, sciences et arts de la Sarthe [1960-en cours], XXI (1871-1872), 7-11 (pagination spéciale) [18/05/2008], Titre : Sigillographie du Maine. Evêques du Mans. Sceau de Guillaume de Passavant, évêque du Mans (1144-1187), publication 2008, relié entre les pages 404-405. [Classification locale] 12. - FAMILLES, BLASONS, SCEAUX:12.3. - Sceaux, ex-libris:12.3.2. - Sigillants : classement par nom de sigillants. Cote : PER 1128. Informations éditeurs : , 1871-1872. catalogue des archives départementales de la Sarthe, texte en ligne [2]
  3. Né à Trôo, mort à Sainte-Cécile, aujourd'hui sur la commune de Flée
  4. « … et nostre tres chier et ame cousin Thibault de Lucembourg, evesque du Mans, frere de nostre tres chier et tres ame frere et cousin le conte de Saint Pol, connestable de France… Donne a Mehun sur Loire, le XVe jour d'octobre [1466]. LOYS. TOUSTAIN. A nostre tres chier et tres ame frere et cousin le duc de Milan. » (Archives de Milan) ; publiée par Joseph Vaesen et Étienne Charavay, Lettres de Louis XI, tome III, p.107-108, Société de l'histoire de France, Paris 1887
  5. Jean- Michel-Joseph de Pidoll de Quintenbach (1734-1819), dans Chronique d'histoire régionale, Revue d'histoire de l'Église de France, 1936, vol. 22, no 94, p. 97-124
  6. Adieux à Mgr Jacques Faivre, sur le site du diocèse du Puy]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie et sources[modifier | modifier le code]

  • Jean-Baptiste Guyard de La Fosse et Jean Colomb, Histoire des évêques du Mans, Ch. Richelet, Le Mans, 1837, 452 p., [lire en ligne]
  • LGE, tome XXII, p. 1171
  • Annuaire historique 1850 (année 1851), p. 59-63
  • Trésor de chronologie, p. 1433-1434 et addenda p. 2162
  • Louis Duchesne, Fastes épiscopaux de l'ancienne Gaule, A. Fontemoing éditeur, Paris, 1899, tome 2, L'Aquitaine et les Lyonnaises, p. 309-340 (lire en ligne)
  • Thierry Trimoreau (sous la direction de) : Histoire des évêques du Mans (version grand-public, chez Siloé, 2018, 370 pages et version scientifique & universitaire, chez Art et Civilisation du Maine & LFCV, 2020, 420 pages)
  • Thierry Trimoreau, Signé Gaspard, biographie inédite de l'évêque du Mans, F.G de Jouffroy-Gonsans (1721-1799), préface de Philippe Loupès (Université Bordeaux-Montaigne), ITF, 2016.

Lien externe[modifier | modifier le code]