Battistello Caracciolo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un peintre image illustrant italien
Cet article est une ébauche concernant un peintre italien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Caracciolo.
Battistello Caracciolo
Battistello Martirio de San Sebastián Fogg Art Museum.jpg

Le Martyre de Saint Sébastien, Fogg Art Museum, Cambridge.

Naissance
Décès
Activité

Giovanni Battista Caracciolo, appelé aussi Battistello, né en 1578 à Naples et mort en 1635, est un peintre italien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il semble que son maître ait été Belisario Corenzio, avec qui il collabora à la décoration de la chapelle du Mont-de-Piété à Naples, au début du XVIIe siècle.

C'est un disciple du Caravage. L'Immaculée conception avec des saints, de 1607 et le Baptême du Christ daté de 1610, sont ses œuvres les plus nettement naturalistes.

Après un séjour à Rome vers le milieu des années 1610, au cours desquelles il rencontre Orazio Gentileschi, il se rend à la cour de Cosme à Florence. Il y exécutera quelques tableaux dont le portrait du grand-duc et de la grande-duchesse. Il se rend ensuite à Gênes pour réaliser un ensemble de fresque aujourd'hui perdu, dans la demeure de villegiature se Marcantonio Doria à Sampierdarena.

De retour à Naples, vers 1619-1620, son style devient plus monumental, comme dans le Lavement des pieds de 1622.

Sa dernière période d'activité est représentée par quelques fresques pour les moines de San Martino, dans lesquelles sa palette s'éclaire dans le sillage du Dominiquin et de Lanfranco[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Stefano Causa, « Biographies », dans Mina Gregori, Le Musée des Offices et le Palais Pitti, Paris, Éditions Place des Victoires, (ISBN 2-84459-006-3), p. 632
  2. Wolfgang Prohaska, Le Kunsthistorisches Museum de Vienne : Peinture, C.H. Beck/Scala Books, (ISBN 3 406 47459 4), p. 42
  3. Mina Gregori, Le Musée des Offices et le Palais Pitti : La Peinture à Florence, Editions Place des Victoires, (ISBN 2-84459-006-3), p. 490

Sur les autres projets Wikimedia :