Famille Doria

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Doria.

La famille Doria, originellement de Auria (provient de filiis Auriae), signifiant "les fils de Auria", et ensuite de Oria ou d'Oria, est une des tribus patriciennes les plus anciennes et les plus illustres de Gênes.

La légende[1] veut qu’ils soient issus d'Arduin, vicomte de Narbonne, qui passa par Gènes vers 1050 en se rendant à la croisade. Tombé gravement malade, il fut accueilli pour être soigné dans la maison de la veuve de la famille De Volta. Il tomba amoureux d’une des deux filles de la maison Oria (Orietta) dont il eut un fils Ansaldo, qui fut surnommé fils d’Oria. Puis viennent Emanuele en 1225 seigneur d’Andorre et Oberto qui acheta San Remo[2]. La famille possédait autrefois la principauté d'Oneille mais la vendit avec ses environs au duc de Savoie, Emmanuel-Philibert en 1579.

Armoiries[modifier | modifier le code]

L'empereur Henri VII du Saint-Empire octroya, en 1310, à la famille le droit de porter l'aigle impériale.

Blason Nom de la famille et blasonnement Devise
Armoiries des Doria. Famille Doria,

Coupé d'or sur argent, à l'aigle de sable, couronnée du même, becquée, membrée et languée de gueules, brochant sur le tout. Casque couronné.[3]

Armoiries de Baude Doria. Baude Doria, Amiral de Bretagne, Sceau de 1351

Coupé d'or et d'argent, à l'aigle de sable, membré de gueules[2].

Coupé d’or et d’argent à l’aigle de sable couronnée, becquée et membrée de gueules[réf. nécessaire]

Personnages célèbres[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Scorza 1924
  2. a et b Potier de Courcy 1846-1862.
  3. Jean-Baptiste Rietstap, Armorial général, t. (tome 1 et 2), Gouda, G.B. van Goor zonen,‎ 1884-1887
  4. Antoine-Marie Graziani, Histoire de Gênes, Librairie Arthème Fayard, 2009

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]