Balustrade

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Balustrade d'escalier.

Une balustrade, dans le domaine des éléments d'architecture, est une rangée de balustres fixés entre un socle, et une tablette formant appui, et constituant un garde-corps ajouré, à vocation de sécurité et participant au style des constructions.

Description[modifier | modifier le code]

La balustrade constitue une barrière installée à hauteur d'appui souvent ajourée, faisant fonction de garde-corps, comme la balustrade d'un balcon, d'une passerelle (rambarde), d'une rampe d'escalier ou d'une barrière d'un pont (garde-fou, de parapet).

Elle n'a parfois qu'un rôle d'ornement, de décoration, comme en couronnement de façade.

On distingue :

  • les balustrades intérieures, destinées à garnir le devant des galeries, des tribunes...
  • les balustrades extérieures, disposées à l'extrémité des terrasses dallées des édifices, ou sur les chéneaux des combles.

Par extension et analogie, une balustrade désigne :

  • une clôture ajourée ou non, à hauteur d'appui le long d'un escalier, d'une terrasse, d'un pont, etc.
  • dans le domaine ferroviaire, le plancher où se tient le mécanicien à l'arrière de la locomotive; et qui est garni des deux côtés d'une clôture, à hauteur d'appui, pour le garantir d'une chute.
  • dans le domaine de la marine, un garde-corps à jour placé à hauteur d'appui sur l'avant d'une dunette et aux fronteaux des gaillards.
  • une rampe[1].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]