Timothée Chalamet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Timothée Chalamet
Description de cette image, également commentée ci-après
Timothée Chalamet en 2017.
Nom de naissance Timothée Hal Chalamet
Naissance (22 ans)
New York, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américain
Drapeau de la France Français
Profession Acteur
Films notables Call Me by Your Name
Lady Bird
Séries notables Homeland

Timothée Chalamet, né le à New York, est un acteur franco-américain.

Après plusieurs seconds rôles, il est révélé au grand public par le film Call Me by Your Name, qui lui vaut une nomination au Golden Globe du meilleur acteur dans un film dramatique ainsi qu'à l'Oscar du meilleur acteur en 2018.

Origines et enfance[modifier | modifier le code]

Timothée Hal Chalamet naît le dans le quartier de Hell's Kitchen, à New York. Il est le fils du français Marc Chalamet, ayant travaillé pour l'UNICEF, et de l'américaine Nicole Flender, diplômée de Yale, actrice[1], danseuse à Broadway puis agent immobilier[2]. Il étudie au lycée LaGuardia pour jeunes artistes, d'où il sort diplômé en 2013. Il a une sœur aînée, Pauline, une actrice qui vit à Paris.

Depuis son enfance, Timothée Chalamet et sa famille ont régulièrement passé des vacances au Chambon-sur-Lignon, en Haute-Loire, dans une maison où habitaient son grand-père paternel Roger Chalamet, pasteur, et sa grand-mère Jean, une canadienne.

La famille de sa mère, d'origine juive[3] russe et autrichienne, est très présente dans le cinéma : son grand-père maternel est le scénariste Harold Flender, son oncle Rodman Flender (en) est réalisateur et producteur et sa tante Amy Lippman, épouse de celui-ci, également productrice[4],[5].

De nationalité américaine et française[6], il parle couramment l'anglais et le français.

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

2008 - 2016 : débuts[modifier | modifier le code]

Enfant, Timothée Chalamet apparaît dans plusieurs publicités et joue dans deux courts métrages d'horreur avant de faire ses débuts à la télévision sur un épisode de la série policière New York, police judiciaire[7], où il joue une victime assassinée. Il a ensuite un rôle mineur dans le téléfilm Un mariage de raison.

En 2011, il fait ses débuts sur scène dans la pièce Off-Broadway The Talls, une comédie de passage à l'âge adulte dans les années 1970, dans laquelle il joue Nicholas, un jeune sexuellement curieux de 12 ans. En 2012, il a eu des rôles récurrents dans la série dramatique Royal Pains et dans la série thriller Homeland dans laquelle il joue Finn Walden, le fils rebelle du vice-président. Avec le reste du casting, Chalamet est nommé pour un Screen Actors Guild Award de la meilleure distribution pour une série télévisée dramatique par la Screen Actors Guild

En 2014, il fait ses débuts dans un rôle mineur dans Men, Women and Children, un film de Jason Reitman. La même année, il interprète le rôle de Tom Cooper, le fils du personnage de Matthew McConaughey, dans Interstellar de Christopher Nolan. Le film reçoit des critiques positives et rapporte plus de 675 millions de dollars. Toujours en 2014, Chalamet joue la plus jeune version du second rôle dans la comédie Worst Friends (en).

En 2015, Timothée Chalamet joue le rôle de Zac dans le thriller fantastique One & Two (en) d'Andrew Droz Palermo (en). Le film est présenté pour la première fois à la Berlinale, où il reçoit des critiques principalement mitigées avant sa sortie en salle limitée. Il joue ensuite la version adolescente du personnage de James Franco, Stephen Elliott, dans Beyond Lies (titre original : The Adderall Diaries) de Pamela Romanowsky. En 2015, il joue Charlie Cooper, le petit-fils maussade des personnages de Diane Keaton et John Goodman, dans la comédie de Noël Love the Coopers, qui trouve peu d'admirateurs parmi les critiques.

En février 2016, il joue le rôle de Jim Quinn dans la pièce autobiographique Prodigal Son au Manhattan Theatre Club. Il reçoit des critiques élogieuses pour sa performance et se voit nommé pour le Drama League Award for Distinguished Performance. Il remporte le prix Lucille Lortel pour l'acteur principal exceptionnel dans une pièce de théâtre. Il partage également la vedette face à Lily Rabe dans le film indépendant Miss Stevens (en).

Depuis 2017 : consécration[modifier | modifier le code]

Timothée Chalamet (deuxième en partant de la gauche) et le casting du film à la Berlinale 2017.

En 2017, il incarne Elio dans le film Call Me by Your Name. Pour ce rôle, il obtient une nomination au Golden Globe et à l'Oscar du meilleur acteur, tous deux remportés par Gary Oldman[8]. Sa notoriété s'accroît avec les sorties de Lady Bird et du western Hostiles.

Il tourne ensuite dans A Rainy Day in New York de Woody Allen. Des accusations d'agression sexuelle visant Woody Allen (en) réapparaissant dans l'actualité, Timothée Chalamet déclare ne pas vouloir tirer profit de cette collaboration et reverser en totalité son cachet à trois associations, le mouvement anti-harcèlement Time's Up, le centre LGBT de New-York et Rape, Abuse & Incest National Network (en)[9],[10]. Amazon Studios ayant finalement annulé le tournage et la sortie du film, Timothée Chalamet accepte de tourner dans le film Beautiful Boy aux côtés de Steve Carell.

Il est ensuite annoncé, en mars 2018, dans le film The King de David Michôd. En juillet, il est annoncé pour une nouvelle adaptation du roman Les Quatre Filles du Dr March, réalisé par Greta Gerwig, avec qui il a tourné dans Lady Bird. Au cours de ce mois, il est annoncé dans le remake du film Dune de Denis Villeneuve.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Prochainement

Courts métrages[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Nicole Flender », sur IMDb (consulté le 10 mars 2018)
  2. « Timothée Chalamet, appelez-le par son nom », Libération.fr,‎ (lire en ligne)
  3. (en-US) « Jews in the News: Mike Nichols, Yael Grobglas and Dominic Fumusa | Tampa Jewish Federation », sur www.jewishtampa.com (consulté le 10 mars 2018)
  4. (en-US) « A boxy stucco eyesore is transformed into a modern, spacious charmer », NewsOK.com,‎ (lire en ligne)
  5. « Amy Lippman », sur IMDb (consulté le 10 mars 2018)
  6. https://www.lexpress.fr/culture/cinema/oscars-hollywood-s-arrache-timothee-chalamet-un-franco-americain-de-22-ans_1988833.html
  7. http://www.rtl.fr/culture/cine-series/oscars-2018-timothee-chalamet-franco-americain-oscars-call-me-by-your-name-7791957679
  8. Centre France, « Vie locale », www.leveil.fr,‎ (lire en ligne)
  9. Constance Jamet, « Timothée Chalamet, un James Dean français », Le Figaroscope, semaine du mercredi 28 février au 6 mars 2018, page 24.
  10. AlloCine, « Harcèlement : Timothée Chalamet donne aussi son salaire du prochain Woody Allen à Time's Up », AlloCiné,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]