Rebecca (film, 2020)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Rebecca
Réalisation Ben Wheatley
Scénario Jane Goldman
Joe Shrapnel
Anna Waterhouse
Acteurs principaux
Sociétés de production Netflix
Working Title Films
Pays d’origine Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre thriller
Sortie 2020


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Rebecca est un thriller dramatique britannique réalisé par Ben Wheatley, sorti en 2020 sur Netflix. Il s'agit d'une nouvelle adaptation du roman éponyme de Daphné du Maurier, déjà porté à l'écran dans le film éponyme d'Alfred Hitchcock sorti en 1940.

Synopsis[modifier | modifier le code]

La jeune héroïne, dont on ignorera toujours le nom, est la dame de compagnie de Mrs. Van Hopper, en villégiature dans un palace de Monte-Carlo. Elle y rencontre Maxim de Winter, un aristocrate plus âgé qu’elle et veuf depuis peu. Lorsque Mrs. Van Hopper tombe malade, Maxim se montre assidu et l’emmène passer des journées d’excursion dans sa Bentley. Rétablie et jalouse, Mrs. Van Hopper décide de quitter Monte-Carlo dès le lendemain, mais Maxim propose à l’héroïne de l’épouser et de vivre avec lui dans son luxueux manoir de Manderley, en Cornouailles.

La jeune Mrs. de Winter y découvre une maison où plane partout le fantôme de Rebecca, la première épouse de Maxim, fantôme dont la gouvernante, Mrs. Danvers, se charge en permanence de rappeler la présence, non sans constamment montrer à la nouvelle Mrs. de Winter qu’elle ne saurait soutenir la comparaison avec sa devancière.

Or le comportement de Maxim, qui ne supporte pas l’évocation de Rebecca, devient de plus en plus dur et froid vis-à-vis de son épouse. Celle-ci, atterrée, est convaincue de n’être qu’un substitut ne pouvant lui faire oublier son véritable amour.

Voulant renouer avec la tradition des bals costumés de Manderley, elle tombe dans un piège tendu par Mrs. Danvers, en se faisant faire le costume d’un des tableaux du château, ignorant que ce déguisement avait été utilisé lors d’un bal antérieur par Rebecca. Maxim est pétrifié et l'humilie devant tous les convives en exigeant qu'elle aille l'enlever sur-le-champ.

Mrs. de Winter apprend peu à peu que Rebecca s’est noyée en pleine nuit dans le naufrage de son bateau, et qu’elle n’a été retrouvée et identifiée par Maxim que deux mois plus tard. Cette mort est d’autant plus troublante que Rebecca avait été à Londres le jour même pour une raison inconnue et qu'elle avait écrit en rentrant à son cousin, Jack Favell, qu’elle voulait le voir d’urgence.

Après qu’un bateau de plaisance se soit échoué devant Manderley, le renflouement dégage également l’épave du bateau de Rebecca, dont on découvre avec stupeur qu’il contient toujours son corps. De plus, la coque a manifestement été percée par un harpon, ce qui exclut la possibilité d’un accident. Maxim, qui avait identifié à tort le corps, se retrouve en position d’accusé. Il raconte alors à Mrs. de Winter ce qui s’est passé : derrière le mythe entretenu, Rebecca s’était révélée peu après le mariage perverse et débauchée, et s’il ne supporte pas qu’on parle d’elle, c’est parce qu’il s’est pris pour elle d’une haine féroce.

Jack Favell le fait chanter : Rebecca était allée à Londres voir un gynécologue, elle était enceinte et sa vie ne permettait pas de savoir de qui. C’était le mobile de Maxim pour la tuer.

Pour sauver Maxim, Mrs. de Winter recherche dans les papiers de Rebecca le nom du médecin qu’elle a rencontré et part le soir même pour Londres afin d’en avoir le cœur net. Devançant pour cela les enquêteurs, elle découvre que Rebecca n’était pas enceinte et que sa consultation avait un tout autre motif…

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Photo tournage Excelsior Régina Palace à Nice.
Reconstitution du Bus de l'Excelsior Régina Palace sur le tournage de Rebecca le 3/06/2019 à Nice.

Icône signalant une information Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Distribution[modifier | modifier le code]

Version française dirigée par Jean-Philippe Puymartin chez Dubbing Brothers.

Production[modifier | modifier le code]

Le tournage a débuté le , à Nice dans Le Palace Excelsior Régina et sur la Promenade des Anglais pour y tourner une course à vélo et des scènes en extérieur.

Accueil[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

En France, le site Allociné recense une moyenne des critiques presse de 2,75, sur un total de 6 critiques presse.

Les critiques sont toutes moyennes, aucune ne voyant dans le film ni un chef d’œuvre ni un navet. Elles relèvent que son « esthétique est particulièrement léchée », mais que « le récit est lancinant, manque d'ardeur et de dynamique »[1]. Le défi d'une adaptation suivant celle d'Hitchcock était certes impossible : « Le réalisateur Ben Wheatley s'en sort plutôt honorablement, et sa version 2020, si elle n'égalera jamais l'originale, offre son lot d'émotions et quelques frissons »[2]. Elles ne saluent pas forcément « l’interprétation fiévreuse » de Lily James[2], mais celle de Kristin Scott Thomas[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Rebecca : critique qui tombe à l'eau sur Netflix », sur EcranLarge.com (consulté le )
  2. a et b AlloCine, « Rebecca: Les critiques presse » (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]