Armand Amar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Armand Amar
Naissance
Activité principale Compositeur
Genre musical Musiques de films
Labels Naive, Long Distance, Universal, Erato
Site officiel Site officiel

Armand Amar est un compositeur français, spécialisé dans la musique de film.

Après trois nominations en 2002, 2005 et en 2006, il remporte le César de la meilleure musique de film pour Le Concert en 2010.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né en 1953 à Jérusalem, Armand Amar passe son enfance au Maroc.

Il découvre la danse en 1976 avec le chorégraphe sud-africain Peter Goss[1], s'implique dans l'école de comédiens de Patrice Chéreau et enseigne au Conservatoire national supérieur sur les rapports entre la musique et la danse.

Il compose sa première musique de film en 2002 à la demande Costa-Gavras pour Amen.[1].

Il est le compositeur de nombreuses musiques pour le cinéma et la télévision, dont Le Concert de Radu Mihaileanu pour lequel il obtient le César de la meilleure musique originale, ainsi que pour la scène (spectacles de la Cathédrale d'Images (actuelle Carrières de Lumières aux Baux-de-Provence, pour le Conservatoire National Supérieur de Paris, la biennale de Lyon, le théâtre national de Mannheim, etc) et la danse (ballets pour le chorégraphe sud-africain Peter Goss, notamment). Il collabore régulièrement avec Yann Arthus-Bertrand[2].

Son oratorio Leylâ et Majnűn ou l'amour mystique, créé en 2011, est interprété Salle Pleyel en avril 2014[3]. Ses musiques ont de nombreuses références à des cultures étrangères[4].

En 2010,il remporte le César de la meilleure musique de film pour Le Concert de Radu Mihaileanu[5],[6].

Compositions[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Courts et moyens métrages[modifier | modifier le code]

  • 2009 : Moi, Van Gogh de Peter Knapp et François Bertrand
  • 2010 : L'instant T de Béryl Coutat
  • 2011 : Acht Blumen de Timo von Gunten
  • 2012 : Here and the Great Elsewhere de Michèle Lemieux
  • 2012 : Habiba d'Ingrid Lanzenberg
  • 2013 : Mantis Religiosa, Vision of the Dance d'Eva Baró
  • 2013 : The Painter de Kevin Cooper
  • 2013 : The Hunter d'Ara Arush
  • 2016 : Verdon secret de François Bertrand

Documentaires[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Documentaires[modifier | modifier le code]

Collaborations[modifier | modifier le code]

Autres créations[modifier | modifier le code]

  • 1976 à 1991 : musiques de ballet pour le chorégraphe sud-africain Peter Goss :
    • 1976 : Entre l’air et l’eau au théâtre des Champs-Élysées, puis est présentée au Festival d’Avignon et au Festival d’Apt.
    • 1978 : Sable mouvant, créé au Théâtre des Champs-Élysées.
    • 1979 : A Transformation Mystery au Théâtre de la Bastille puis au Festival de Vienne.
    • 1980 : Quatuor et Side by Side au Théâtre Mogador
    • 1981 : Marécag au Théâtre de la Porte Saint-Martin, Festival de Montpellier, Festival de Toulon, Festival d’Annecy, Festival de la culture juive.
    • 1982 : Below and Above créé dans le cadre du Festival des Bouffes du Nord.
    • 1983 : L’Aube portée par les ailes du vent, Théâtre de la porte Saint-Martin - Festival de Turin.
    • 1984 : Ties pour le Théâtre des Amandiers à Nanterre
    • 1985 : Seajoy et Gamos dans le cadre du Festival d’Automne au Centre Georges Pompidou
    • 1986 : Aller-retour et Y, Festival de Turin, Tournées en Argentine, Espagne, Italie, Allemagne.
    • 1987 : Steellight, Biennale du Val-de-Marne.
    • 1988 : Le Pouvoir du silence, Festival Vignale Danza.
    • 1989 : Circumanbulatoire à Choisy-le-Roi. Tournées en Italie et à la Réunion.
    • 1990 : Le Poids des anges, Festival de Caseres.
    • 1991 : Arbre de pluie, Allemagne, Italie, Belgique...

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) http://www.haaretz.com/culture/arts-leisure/between-sound-and-image-1.384121
  2. Isabelle Chenu, « «Human», Yann Arthus-Bertrand pose la question du sens de la vie », sur rfi.fr, (consulté le ).
  3. a et b « Leyla et Majnûn ou l'amour mystique, d'Armand Amar », sur France Musique (consulté le )
  4. « Franceinfo - Actualités en temps réel et info en direct », sur Franceinfo (consulté le ).
  5. AlloCine, « César de la Meilleure musique écrite pour un film - César », sur AlloCiné (consulté le )
  6. « César 2010 : Le César de la meilleure musique est attribué à Armand Amar pour Le Concert », Premiere.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  7. http://www.visiteursdusoir.com/fr_leylamajnun.html

Liens externes[modifier | modifier le code]