Ao, le dernier Néandertal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ao, le dernier Néandertal
Réalisation Jacques Malaterre
Musique Armand Amar
Acteurs principaux
Sociétés de production UGC, France 2 Cinéma
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Aventure
Sortie 2010


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Ao, le dernier Néandertal, est un film français réalisé par Jacques Malaterre, sorti en France le . Il s'agit d'une adaptation du roman en 3 tomes de Marc Klapczynski, Ao l'homme ancien publié aux éditions Aubéron.

Il s'agit du premier long métrage de fiction de Jacques Malaterre, qui avait réalisé précédemment des docu-fictions sur la Préhistoire et l'évolution de l'homme, notamment L'Odyssée de l'espèce, Homo sapiens et Le Sacre de l'homme.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Pendant trois cent mille ans, les Néandertaliens ont occupé l'Europe, mais leur espèce tend à disparaître : elle ne compte qu’un seul représentant, Ao. Son clan ayant été anéanti par des Homo sapiens, Ao commence à errer, sans cesse poursuivi par la vision de son frère Oa et décidé à revenir dans son vieux clan paternel. Il est capturé par une tribu d’Homo sapiens hostiles et fait la connaissance d’Aki, une femme Homo sapiens prisonnière. Tous les deux réussissent à s'échapper et avec le temps, après la méfiance et la suspicion que la femme avait initialement éprouvé envers cet homme différent, Ao et Aki commencent à se connaître et à se comprendre. À la fin Ao découvre qu'il est le dernier des Néandertaliens, mais il lui reste sa compagne, Aki, et les fruits de leur amour : sa petite fille et un nouvel enfant qui s’annonce.

Distribution[modifier | modifier le code]

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Film interdit aux moins de 10 ans (en Drapeau de la France France).

Réception[modifier | modifier le code]

À sa sortie, Ao, le dernier Néandertal a reçu des critiques mixtes, autant de la part des spectateurs que de la presse professionnelle. Le site web AlloCiné offre une moyenne de 2,41/5 au film à partir de 17 notes de titres de presse française[1].

Le public a boudé le film, puisqu'il n'a attiré que 234 203 spectateurs sur quatre semaines[2], sachant que de nombreux cinémas ont déprogrammé le film au bout de deux semaines seulement.

Parallèles avec La Guerre du feu[modifier | modifier le code]

Comme ceux de La Guerre du feu de Jean-Jacques Annaud, les personnages du film utilisent des langages imaginés, sans sous-titres. En revanche des voix off traduisent la pensée des personnages et facilitent ainsi la compréhension de l'action.

Les noms des deux personnages principaux imaginés par Marc Klapczynski, Ao et Aki, sont proches de ceux des deux personnages principaux de La Guerre du feu, Naoh et Ika.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]