Mourad Merzouki

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mourad Merzouki
Naissance
Lyon, France
Activité principale Chorégraphe, danseur
Style Danse hip-hop
Lieux d'activité Créteil, Bron
Collaborations Kader Attou, Quatuor Debussy, Jeannot Painchaud, Claudia Stavisky, Adrien Mondot, Cirque Éloize
Distinctions honorifiques Prix SACD 2006, chevalier dans l'Ordre national de la Légion d'honneur
Site internet ccncreteil.com

Mourad Merzouki, né en 1973 à Lyon en France, est un danseur et chorégraphe de danse hip-hop et l'actuel directeur du Centre chorégraphique national de Créteil et du Val-de-Marne / Compagnie Käfig. Il dirige également le Centre chorégraphique Pôle Pik qu'il a créé en 2009.

Biographie[modifier | modifier le code]

Originaire de la commune de Saint-Priest, Mourad Merzouki commence par étudier à l'école du cirque et par pratiquer les arts martiaux avant de s'intéresser au hip-hop à la fin des années 1980[1]. Il réalise alors des stages de danse, notamment auprès de Maryse Delente, Jean-François Duroure, et Josef Nadj, crée avec ses complices Kader Attou, Eric Mezzino et Chaouki Saïd la troupe Accrorap en 1989. Puis il fonde en 1996 sa propre compagnie intitulée Käfig, signifiant la cage en arabe et en allemand, afin de développer son propre univers artistique[2]. Il collabore en 1997 avec Josette Baïz, une ancienne danseuse de chez Jean-Claude Gallotta, pour développer son langage contemporain. En 2002, lors du New Europe '99 Festival organisé à New York il collabore dans le cadre de sa compagnie Käfig avec la danseuse Bintou Dembélé lors d'un atelier intitulé 'Dance theater workshop' tenu dans le Joyce Theater à Manhattan[3]. En 2003, il collabore avec Kader Attou à la création de Mekech Mouchkin - Y'a pas de problème dans le cadre de l'année de l'Algérie en France.

En 2006, il reçoit le Prix SACD du nouveau talent chorégraphique. À partir de 2006, la compagnie Käfig est en résidence à l'Espace Albert-Camus de Bron et Mourad Merzouki fonde dans la même ville en 2009 un nouveau lieu de créations et de développement : le Pôle Pik. Le , il prend la direction du Centre chorégraphique national de Créteil[4] devenant le deuxième chorégraphe issu du hip-hop (avec Kader Attou) à la tête d'un CCN en France, en succession de Dominique Hervieu et José Montalvo[2].

Principales chorégraphies[modifier | modifier le code]

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Panorama de la danse contemporaine. 90 chorégraphes, par Rosita Boisseau, Éditions Textuel, Paris, 2006, p. 374-375.
  2. a et b Mourad Merzouki : « Fédérer les énergies » dans Libération du 30 novembre 2009
  3. Anna Kisselgoff, « DANCE REVIEW; Hip-Hop Head-Spinning, But With a French Twist », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne)
  4. Entretien avec Mourad Merzouki : « La culture pour tous passe aussi par l’exigence pour tous » sur le site www.lestroiscoups.com le 18 septembre 2009.
  5. Le Cirque Éloize se dédouble, dans Le Figaro du 15 décembre 2010.
  6. Junior Ballet du Conservatoire national de danse de Paris, par Cirtiphotodanse le 1er décembre 2009.
  7. « Pixel dans la presse ! »
  8. Cérémonie de remise de décorations à Josephine Ann Endicott, Mourad Merzouki, et Marie Chouinard sur le site du Ministère de la Culture le 23 janvier 2012
  9. Mourad Merzouki distingué par la Ville de Lyon, dans Le Progrès du 17 février 2013.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Compagnie Käfig : 1996-2006, éditions Compagnie Käfig, 2006 (ISBN 978-2-9528225-0-3)
  • Passerelles. Mourad Merzouki, chorégraphe nomade, éditions du Centre chorégraphique national de Créteil et du Val-de-Marne / Compagnie Käfig, 2010 (ISBN 978-2-7466-2508-2).

Lien externe[modifier | modifier le code]