Mitra Farahani

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Mitra Farahani
Image dans Infobox.
Naissance
Nationalité
Activités
Formation

Mitra Farahani (en persan : میترا فراهانی), née le 27 Janvier 1975 à Téhéran en Iran, est une peintre et cinéaste iranienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son travail de peintre lui permet d’obtenir en 1998 une bourse à Paris. En 1999, elle étudie des cours de vidéos à l’École nationale supérieure des arts décoratifs à Paris et produit un premier documentaire qui obtient un important succès dans plusieurs festivals internationaux : intitulé Juste une femme, il montre le visage d’une femme trans à Téhéran. Ce film est sélectionné au Festival de Berlin et récompensé par le prix spécial du jury des Teddy Awards.

En 2004 elle réalise un long métrage documentaire sur l'amour et la sexualité en Iran, Tabous, qui est lui aussi sélectionné à la Berlinale.

En 2006, elle réalise Behjat Sadr : le temps suspendu, un portrait documentaire sur la peintre iranienne Behjat Sadr.

Le , Mitra Farahani est arrêtée en arrivant à l’aéroport de Téhéran. Le , elle est remise en liberté sous caution.

En 2013, sort en salles le film Fifi hurle de joie, documentaire sur le peintre iranien exilé Bahman Mohassess, que la réalisatrice a retrouvé à Rome en 2010 et « dont elle filme, sans avoir prémédité ce moment, la mort en direct. Cet instant n'occulte pas le reste du film, mais il nous sidère et nous retient à lui seul. »[1].

En 2014-2015, elle est pensionnaire de l'Académie de France à Rome - Villa Médicis[2].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. J. Mandelbaum, « "Fifi hurle de joie" : la mort en direct d'un peintre iranien »
  2. (it) « Villa medici », sur www.villamedici.it (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :