Argentinosaurus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Argentinosaurus
Description de cette image, également commentée ci-après

Argentinosaurus (vue d'artiste).

Classification
Règne Animalia
Classe Reptilia
Ordre Saurischia
Sous-ordre  Sauropodomorpha
Super-famille  Sauropoda
Famille  Titanosauridae

Genre

 Argentinosaurus
Bonaparte & Coria, 1993

Nom binominal

 Argentinosaurus huinculensis
Bonaparte & Coria, 1993

Argentinosaurus, découvert en Argentine en 1989, est l'un des plus grands genres de dinosaures jamais découvert[1] (haut comme un bâtiment de six étages et long comme trois autobus). Aussi long qu'Ultrasauros, il ne dépasse toutefois pas Seismosaurus et Amphicoelias, les deux plus longs dinosaures à ce jour découverts.

Les restes trouvés se limitant à quelques rares ossements, morceaux de vertèbres et un péroné, les estimations de sa taille sont entachées d'une marge d'erreur importante.

Comparaison des plus grands sauropodes. Amphicoelias fragillimus en rouge : les fragments sont trop incomplets pour estimer véritablement sa taille. Sauroposeidon en bleu : environ 30 m de long et 18 m de haut, le plus haut dinosaure à ce jour découvert. Argentinosaurus en violet : fut le plus lourd dinosaure connu et l'un des plus long avec 30 m pour un poids de 80 à 100 tonnes. Supersaurus et Seismosaurus (ou Diplodocus hallorum) en vert et en orange : les deux plus long dinosaures à ce jour découvert, environ 40 m chacun.

Il se pourrait que le record de taille soit détenu par un nouveau sauropode découvert en 2011 à Angeac, en France et non encore identifié ni nommé. Vieux de 130 millions d'années (Crétacé), son fémur mesure 2,20 m et son métacarpien 53 cm. Sa taille est pour l'instant évaluée à 40 mètres et sa masse - selon les critères actuels, qui révisent à la baisse les masses calculées les précédentes décennies - à 50 tonnes[2]. Un autre sauropode découvert en 2013 en Argentine est du même ordre de grandeur. Ce dernier, presque complet, n'est lui aussi, ni nommé ni identifié. Bien que le lieu et la datation puissent suggérer un Argentinosaurus, il s'agit probablement d'un type différent[3].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Argentino : argentin et saurus : saurien, soit, littéralement, lézard (dinosaure) d'Argentine.

Description[modifier | modifier le code]

  • Époque : fin du Crétacé
  • Hauteur : 8 mètres[réf. nécessaire]
  • Longueur : 30 mètres[4]
  • Masse : 20 tonnes (parfois estimée entre 60 et 80 tonnes, voire même plus de 90 tonnes)[4],[5]
  • Habitat : Argentine (Neuquen)
  • Régime alimentaire : Herbivore

Débat sur les caractéristiques physiques[modifier | modifier le code]

Comme pour beaucoup d'espèces de dinosaures de cette taille, les données de taille et de masse varient fortement d'une source à une autre. Concernant l'Argentinosaure, les estimations sont très larges. La plupart des sources indiquent une masse autour de 60-80 tonnes, pour une longueur estimée entre 30 et 40 mètres.

Systématique[modifier | modifier le code]

À ce jour, une seule espèce est connue : Argentinosaurus huinculensis (Bonaparte & Coria, 1993).

  • MCF PVPH-1: vertèbres (1,30 m), tibia (1,55 m).

En 2005, Kristi Curry Rogers l'a classé parmi les Opisthocoelicaudiinae.

Paléobiologie[modifier | modifier le code]

Comme les autres sauropodes géants, Argentinosaurus devait vivre en troupeau et migrer constamment en quête de nourriture. Il se nourrissait exclusivement de feuilles de conifères grâce à sa taille gigantesque[réf. nécessaire].

D'après Kristi Curry Rogers, la masse d'Argentinosaurus devait probablement croître d'environ 50 kilogrammes par jour à l'adolescence (le développement maximal des grands sauropodes est estimé à 56 kg/j).[citation nécessaire]

Sa masse adulte devait avoisiner 18 tonnes[5].

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Documentaire Dinosaures géants de Patagonie
  2. Un super poids lourd gobeur de feuilles, Science et Avenir n° 789, octobre 2012, p 58
  3. article du journal l'Express relatant la découverte
  4. a et b (en) David Burnie, L'encyclopédie des dinosaures, Rouge & Or, Chine, 2005, p. 88
  5. a et b Les dinosaures étaient moins massifs qu'on ne le pensait