Rinconsaurus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Rinconsaurus est un genre de dinosaure du Crétacé supérieur. Il était un sauropode titanosauridae qui vivait dans ce qui est aujourd'hui l'Argentine. L'espèce, Rinconsaurus caudamirus, fut décrite par Calvo et Riga en 2003, à partir de l'analyse de trois squelettes incomplets.

Description[modifier | modifier le code]

Comme tous les sauropodes, Rinconsaurus était un grand animal quadrupède à long cou, avec une longue queue ressemblant à un fouet. Rinconsaurus était un sauropode inhabituellement mince. Bien que les fossiles découverts sont incomplets, et qu'aucun cou complet et aucune tête complète n'aient été trouvés, un Rinconsaurus adulte pouvait atteindre une longueur de 11 mètres et 2,5 mètres de haut au garrot[1]. Bien qu'une partie d'un crâne a été découvert, Rinconsaurus devait avoir un crâne étroit, et ce selon les restes de crânes de ses cousins les titanosaures.

Découverte et espèce[modifier | modifier le code]

Des fossiles de Rinconsaurus furent découverts en 1997 par Gabriel Benítez près de Rincón de los Sauces, dans la province argentine de Neuquen. Les fossiles, trois individus (deux adultes et un jeune), ont été excavés par Jorge Calvo du Musée de paléontologie de l'université nationale de Comahue[1].

L'unique espèce connue, Rinconsaurus caudamirus, fut décrite par Calvo et Bernardo J. González Riga du Laboratoire des paléovertébrés de Mendoza situé en Argentine, en 2003. Les auteurs remarquèrent des traits uniques à cette espèce, comme des vertèbres caudales spécifiques présentant un processus d'ossification. Les restes fossiles comprenant les vertèbres, les membres, la ceinture pelvienne, la ceinture scapulaire, l'ilion, l'ischion et quelques côtes. Des fragments du crâne, une mandibule et deux dents ont également été découverts. Ces dents ressemblent à celles d'un autre titanosauridaz, Malawisaurus dixeyi[1].

La dénomination fait référence à Rincón de los Sauces, où les fossiles ont été découverts, alors que caudamirus, signifie "incroyable queue", en référence à la forme inhabituelle des vertèbres caudales[1].

Classification[modifier | modifier le code]

Rinconsaurus est un sauropode titanosauridae. Au sein des titanosaures, Coria et Riga estimèrent que ce dinosaure est un proche parent de l'Aeolosaurus sur la base de diverses caractéristiques ayant dérivé[1]. En 2007, Casal et al. attribuèrent à Rinconsaurus, Gondwanatitan, et Aeolosaurus, une base de clade commune de titanosaures[2].

Paléobiologie[modifier | modifier le code]

Régime alimentaire[modifier | modifier le code]

Des coprolithes de titanosaures du Crétacé ont révélé des phytolithes, des fragments de plantes solidifiés, qui donnent des indices sur un régime alimentaire herbivore très large. En dehors des restes de plantes qui étaient attendus, tels les cycadophytas et les conifères, des découvertes publiées en 2005 révélèrent un large spectre inattendu de monocotylédones, comprenant palmiers et herbes (Poaceae), ainsi que des ancêtres du riz et du bambou, ce qui fait naître une spéculation selon laquelle les dinosaures herbivores auraient coévolué[3].

Les dents de Titanosauridae sont généralement en forme de cuillère. Les dents découvertes et attribuées au Rinconsaurus sont décrites comme ayant une forme de pinceau ou ciseau et possèdent des facettes aiguisées et inclinées[1]. Sans capacité de hacher la nourriture, Rinconsaurus, à l'image des autres sauropodes, devait dépouiller les feuillages.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f (en) Jorge Coria, « Rinconsaurus caudamirus gen. et sp nov., a new titanosaurid (Dinosauria, Sauropoda) from the Late Cretaceous of Patagonia, Argentina », Revista Geologica de Chile, vol. 30, no 2,‎ , p. 333–353 (lire en ligne)
  2. Casal, G.; Martínez, R.D.; Luna, M.; Sciutto, J.C; and Lamanna, M.C. (2007). "Aeolosaurus colhuehuapensis sp. nov. (Sauropoda, Titanosauria) de la Formación Bajo Barreal, Cretácico Superior de Argentina [Aeolosaurus colhuehuapensis sp. nov. (Sauropoda, Titanosauria) from the Bajo Barreal Formation, Upper Cretaceous of Argentina]". Revista Brasileira de Paleontologia 10(1):53-62
  3. V. Prasad, CA Caroline A. E. Strömberg, Habib Alimohammadian, and Ashok Sahni, H Alimohammadian et A Sahni, « Dinosaur Coprolites and the Early Evolution of Grasses and Grazers », Science, vol. 310, no 5751,‎ , p. 1177–1180 (PMID 16293759, DOI 10.1126/science.1118806, lire en ligne)