Puertasaurus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Puertasaurus
Description de cette image, également commentée ci-après
Vertèbre dorsale du Puertasaurus (à droite), comparée à une vertèbre de l'Argentinosaurus.
Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Sauropsida
Super-ordre Dinosauria
Ordre Saurischia
Sous-ordre  Sauropodomorpha
Infra-ordre  Sauropoda
Super-famille  Titanosauridae
Clade  Lognkosauria

Genre

 Puertasaurus
Novas et al., 2005

Nom binominal

 Puertasaurus reuili
Novas et al., 2005

Puertasaurus est un genre de titanosaure du Crétacé supérieur (début du Maastrichtien) retrouvé en Patagonie[1]. L'espèce-type est Puertasaurus reuili, dont le nom spécifique a été donné en l'honneur de Pablo Puerta et Santiago Reuil, qui ont découvert le spécimen en janvier 2001.

Le genre est basé sur l'holotype MPM 10002, qui est constitué d'une colonne vertébrale partielle (une vertèbre cervicale, une vertèbre dorsale et deux vertèbres caudales)[1].

Fernando Novas, l'un des chercheurs ayant décrit le genre, estime que le Puertasaurus faisait de 35 à 40 mètres de long pour une masse de 80 à 100 tonnes[2], ce qui en ferait l'un des plus gros dinosaures terrestres connus. Cela étendrait également la période de temps où de très gros sauropodes auraient vécu.

Des reconstructions plus récentes suggèrent cependant une taille de 30 mètres[3].

Anatomie[modifier | modifier le code]

Restauration.

Des quatre vertèbres retrouvées, la plus imposante fait 1,06 mètre de longueur pour 1,68 mètre de large. Elle est la plus grande vertèbre de sauropode retrouvée, ce qui laisse croire que le Puertasaurus est l'un, sinon le plus gros dinosaure connus[4][source insuffisante].

Toujours d'après la forme de ses vertèbres, le Puertasaurus serait lié au clade Lognkosauria[5]. Si cela est bien le cas, le Puertasaurus serait le dernier membre connu du clade, les lognkosauriens étant communs lors du Turonien et du Coniacien alors que l'on retrouve de plus petits sauropodes à l'époque du Maastrichtien.

Son cou aurait également été particulièrement flexible dans l'axe avant-arrière, lui permettant d'atteindre les plus hautes branches situées derrière lui sans bouger son corps en entier mais résultant en un manque de souplesse latérale[6][source insuffisante].

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Puertasaurus » (voir la liste des auteurs).
  1. a et b (en) Fernando E. Novas, Leonardo Salgado, Jorge Calvo et Federico Agnolin, « Giant titanosaur (Dinosauria, Sauropoda)from the Late Cretaceous of Patagonia », Revisto del Museo Argentino de Ciencias Naturales, n.s., vol. 7, no 1,‎ , p. 37–41 (lire en ligne)
  2. (en) J. Roach, « Giant Dinosaur Discovered in Argentina », National Geographic News,
  3. (en) The Princeton Field Guide to Dinosaurs, Princeton University Press,
  4. (en) Nima, « Sauropod-art-O-rama! - commentaire »,
  5. (en) J. O. Calvo, J. D. Porfiri, B. J. González Riga et A. W. A. Kellner, « Anatomy of Futalognkosaurus dukei Calvo, Porfiri, González Riga, & Kellner, 2007 (Dinosauria, Titanosauridae) from the Neuquen Group, Late Cretaceous, Patagonia, Argentina », Arquivos do Museu Nacional, vol. 65, no 4,‎ , p. 511–526 (lire en ligne)
  6. (en) Nima, « FORGOTTEN GIANTS, #1: Puertasaurus »,