Louise de Saxe-Gotha-Altenbourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La princesse Louise de Saxe-Gotha-Altenbourg

Louise Dorothée Pauline Charlotte Frédérique Augusta de Saxe-Gotha-Altenburg, princesse de Saxe-Gotha-Altenbourg puis, par son mariage, duchesse de Saxe-Cobourg-Saalfeld et duchesse de Saxe-Cobourg-Gotha, est née le 21 décembre 1800 et est décédée le 30 août 1831. Épouse malheureuse du duc Ernest Ier de Saxe-Cobourg-Gotha, à qui elle apporta par héritage une partie du duché de Saxe-Gotha en 1825, elle est entre autres la mère du prince consort Albert du Royaume-Uni.

Famille[modifier | modifier le code]

La princesse Louise est la fille unique du duc Auguste de Saxe-Gotha-Altenbourg (1772-1822) et de sa première épouse Louise-Charlotte de Mecklembourg-Schwerin (1779-1801).

Le 31 juillet 1817, elle épouse à Gotha le duc Ernest III de Saxe-Cobourg-Saalfeld (1784-1844).

De ce mariage naissent deux enfants :

Après avoir divorcé de son premier époux, Louise se remarie secrètement, le 18 octobre 1826, au baron Alexandre von Hanstein (1804-1884).

Biographie[modifier | modifier le code]

Mariée en 1817 au duc Ernest III de Saxe-Cobourg-Saalfeld, la princesse Louise mène rapidement une existence malheureuse, ponctuée par des infidélités mutuelles. Le couple finit donc par se séparer en 1824 et Louise est éloignée de ses enfants. La princesse s’installe alors à Saint-Wendel, dans la principauté de Lichtenberg, qui appartient encore à l’époque à la Maison de Wettin.

Peu de temps après, en 1825, la princesse hérite d’une partie du duché de Saxe-Gotha mais c’est son époux qui en prend possession, transformant ainsi le duché de Saxe-Cobourg-Saalfeld en duché de Saxe-Cobourg-Gotha.

Le 31 mars 1826, le mariage de Louise et Ernest est officiellement dissout et, sept mois plus tard, elle s'unit secrètement à son amant le baron Alexandre von Hanstein. Mais son remariage est découvert en février 1831 et elle perd alors tout droit sur ses enfants.

La princesse meurt quelque temps après d’un cancer, à l’âge de 30 ans.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Rosemarie Barthel, Prinzessin Luise von Sachsen-Gotha-Altenburg. Stamm-Mutter des englischen Königshauses, Quelleninventar mit ausgewählten Dokumenten des ThStA Gotha, dans Schriften des Thüringischen Staatsarchivs Gotha, 2009, (ISSN 1612-0582)

Source[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Princess Louise of Saxe-Gotha-Altenburg (1800–1831) » (voir la liste des auteurs)