Sophie-Albertine d'Erbach-Erbach

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sophie-Albertine d'Erbach-Erbach
Image dans Infobox.
Fonction
Régente
Titres de noblesse
Duchesse
Duchesse (d)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 59 ans)
EisfeldVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Sophia Albertine von Erbach-ErbachVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Père
Mère
Fratrie
Conjoint
Enfants
Ernest-Frédéric II de Saxe-Hildburghausen
Ernst Ludwig von Sachsen-Hildburghausen (d)
Emanuel Friedrich Karl von Sachsen-Hildburghausen (d)
Sophie Amelie Elisabeth von Sachsen-Hildburghausen (d)
Elisabeth Sophie von Sachsen-Hildburghausen (d)
Friedrich August von Sachsen-Hildburghausen (d)
Élisabeth-Albertine de Saxe-Hildburghausen
Ernst Ludwig Albrecht von Sachsen-Hildburghausen (d)
Louis-Frédéric de Saxe-Hildburghausen
Georg Friedrich Wilhelm von Sachsen-Hildburghausen (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Sophie-Albertine, comtesse d'Erbach-Erbach (, à Erbach, à Eisfeld), est comtesse d'Erbach-Erbach de naissance et par mariage duchesse de Saxe-Hildburghausen. De 1724 à 1728, elle est régente de cet État de Thuringe.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sophie-Albertine est la plus jeune fille du général comte Georges-Louis d'Erbach-Erbach (1643-1693) et de son épouse la comtesse Amélie-Catherine de Waldeck-Eisenberg (1640-1697). Elle épouse le à Erbach le duc Ernest-Frédéric Ier de Saxe-Hildburghausen. Sophie-Albertine est responsable de l'éducation de leurs enfants parce que son mari est en grande partie à l'extérieur du pays, du fait de sa carrière militaire.

Après la mort de son mari en 1724 Sophie-Albertine devient régente pour son fils mineur, Ernest-Frédéric II de Saxe-Hildburghausen. Elle réussit à réduire la dette nationale par des économies. Une grande partie de la cour est dispersée, et la garde est dissoute. Elle réduit le nombre de taxes de 16 à 8. Dans une tentative pour obtenir de l'argent, elle vend la précieuse bibliothèque ducale.

Après un incendie dans la ville de Hildeburghausen en 1725, elle joue un rôle majeur dans le soutien des personnes touchées. Le hall principal dans le palais d'Hildburghausen est équipé avec une marqueterie avec un dessin en forme d'étoile, au centre de laquelle ont été placées les initiales de la duchesse "SA".

Après que son fils ait pris le gouvernement en 1728, elle se retire dans sa douaire de Eisfeld, où elle est décédée le .

Descendance[modifier | modifier le code]

Avec son mari Ernest Frédéric, elle a les enfants suivants :

  1. Ernest Louis Hollandinus (Hildburghausen, – Hildburghausen, ) ;
  2. Sophie Amélie Élisabeth (Hildburghausen, – Hildburghausen, ) ;
  3. Ernest Louis (Hildburghausen, – Hildburghausen, ) ;
  4. Ernest-Frédéric II de Saxe-Hildburghausen (Hildburghausen, – Hildburghausen, ) ;
  5. Frédéric-Auguste de Saxe-Hildburghausen (Hildburghausen, – Hildburghausen, ) ;
  6. Louis-Frédéric de Saxe-Hildburghausen (Hildburghausen, – Nimègue, ), marié le à Christine Louise de Holstein-Plön. Ce mariage n'avait pas d'enfant ;
  7. Fille Mort-né (Hildburghausen, ) ;
  8. Fille Mort-né (Hildburghausen, ) ;
  9. Élisabeth-Albertine de Saxe-Hildburghausen (Hildburghausen, – Neustrelitz, ), mariée le à Charles-Louis-Frédéric de Mecklembourg-Strelitz ;
  10. Emmanuel Frédéric Charles (Hildburghausen, –  Hildburghausen, ) ;
  11. Élisabeth Sophie (Hildburghausen, – Hildburghausen, ) ;
  12. Fille Mort-né (Hildburghausen, ) ;
  13. Georges Frédéric Guillaume (Hildburghausen, – Hildburghausen, ) ;
  14. Fils Mort-né (Hildburghausen, ).

Références[modifier | modifier le code]

  • Heinrich Ferdinand Schoeppl: Die Herzoge von Saxe-Altenbourg, Bozen, 1917, reproduit Altenburg, 1992
  • Le dr Rudolf Armin de l'Homme: Chronik der Stadt Hildburghausen, Hildburghausen, 1886

Liens externes[modifier | modifier le code]