Thugny-Trugny

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune des Ardennes
Cet article est une ébauche concernant une commune des Ardennes.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Thugny-Trugny
Mairie
Mairie
Blason de Thugny-Trugny
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Ardennes
Arrondissement Rethel
Canton Rethel
Intercommunalité Pays Rethélois
Maire
Mandat
James Vadez
2014-2020
Code postal 08300
Code commune 08452
Démographie
Population
municipale
248 hab. (2014)
Densité 18 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 29′ 06″ nord, 4° 25′ 30″ est
Superficie 13,41 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Thugny-Trugny

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Thugny-Trugny

Thugny-Trugny est une commune française, située dans le département des Ardennes en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune se situe au sud des Ardennes en Champagne-Ardenne. Elle est voisine de celles de Seuil, Coucy et Biermes.

Histoire[modifier | modifier le code]

Des traces habitation celtique furent mises en évidence par la découverte d'une tombe aristocratique. La commune de Thugny-Trugny est issue de la fusion des deux communes de Thugny et de Trugny, en 1828.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1876   Coulon[1]    
mars 2001 en cours James Vadez[2]   maire
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du début des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[4],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 248 habitants, en augmentation de 11,21 % par rapport à 2009 (Ardennes : -1,28 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
334 375 422 401 743 803 844 873 878
1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
828 820 718 630 592 550 540 546 501
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968
451 314 333 288 300 260 272 250 259
1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014 - -
237 220 227 243 218 240 248 - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006 [6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Thugny-Trugny

Les armes de Thugny-Trugny se blasonnent ainsi : écartelé : au 1) de gueules à la jumelle ondée d’argent en bande accompagnée de deux étoiles d’or, au 2) d’azur à la tour crénelée de quatre pièces d’argent ouverte et ajourée du champ, au 3) de sable au cyclamor d’argent, au 4) de gueules au sautoir d’or[7].

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Antoine Camart (1580-1650) : procureur-syndic des habitants de Rethel en 1612, il mène en cette qualité des négociations à Paris, entamées par son père, pour la défense du privilège de franc-salé, et obtient gain de cause en octobre 1612. Il devient dès lors procureur général du duc à Rethel. Il se réfugie en 1650 à Thugny lorsque les Espagnols occupent Rethel, pendant la Fronde.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Almanach historique, administratif & commercial de la Marne, de l'Aisne et des Ardennes, Matot-Braine, 1877, p233.
  2. Conseil général des Ardennes consulté le 23 juin 2008 (fichier au format PDF)
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  7. Banque du Blason
  8. « Château », base Mérimée, ministère français de la Culture
  9. « Èglise Saint-Loup », base Mérimée, ministère français de la Culture

Liens externes[modifier | modifier le code]