Terron-sur-Aisne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Terron-sur-Aisne
La mairie déléguée
La mairie déléguée
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Ardennes
Arrondissement Vouziers
Canton Vouziers
Intercommunalité Communauté de communes de l'Argonne Ardennaise
Commune Vouziers
Maire délégué Thierry Chartier
2016-2020
Code postal 08400
Code commune 08443
Démographie
Population 108 hab. (2014)
Densité 17 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 27′ 12″ nord, 4° 41′ 51″ est
Superficie 6,5 km2
Historique
Date de fusion
Commune(s) d’intégration Vouziers
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ardennes

Voir sur la carte administrative des Ardennes
City locator 15.svg
Terron-sur-Aisne

Géolocalisation sur la carte : Ardennes

Voir sur la carte topographique des Ardennes
City locator 15.svg
Terron-sur-Aisne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Terron-sur-Aisne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Terron-sur-Aisne

Terron-sur-Aisne est une commune déléguée de Vouziers et une ancienne commune française, située dans le département des Ardennes en région Grand Est.

Par arrêté du , depuis le , Vrizy et Terron-sur-Aisne sont rattachées à la commune de Vouziers pour former une commune nouvelle[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Suivant une charte de l'année 650 environ, Grimoald donna à l’évêque Remacle et aux monastères de Malmédy et de Stavelot dont il était abbé, la villa Germiniacum située dans le pagus Remensis avec tous ses accessoires à savoir deux moulins sur la Suippe (suos molendinos in Supia), une vigne in Boterio et une autre appendicia que dicitur Terune juxta fluviolum Axina. À cette époque, Terron-sur-Aisne semble donc être, au moins pour partie, une dépendance de Germigny-Pend-la-Pie et surtout, l'on y cultive déjà la vigne.

La rue principale de la commune se nomme " Rue de Vaulx-en-Velin " : Durant la guerre de 14/18, des centaines de village de France ont été détruits par les bombardements incessants de l’armée allemande. La région de Verdun et les Ardennes ont été les terrains les plus touchés, des millions d’obus ayant été envoyés. Après la guerre, il a fallu reconstruire les villages, les routes, les rails, les ponts... Cela réclamait des sommes gigantesques pour une région sinistrée : le gouvernement fit alors appel à la solidarité nationale et créa le Ministère de la Reconstruction et des régions sinistrées. Un système de parrainage fut proposé aux communes moins ou peu touchées par les obus : Vaulx-en-Velin, toujours à l’avant-garde dans toute œuvre solidaire se proposa tout de suite pour participer au financement de la reconstruction du village de Terron sur Aisne. Le conseil municipal vota les subventions nécessaires (sur 5 ans) et la population de Terron-sur-Aisne retrouva son petit village en 1924/1925. Pour remercier cette ville du Rhône, Terron-sur-Aisne attribua alors le nom de sa rue principale "rue de Vaulx-en-Velin".

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 mars 2014 Pascal Afchain[2]    
mars 2014 Thierry Chartier    
Les données manquantes sont à compléter.

Liste des maires déléguées successifs[modifier | modifier le code]

Liste des maires délégués successifs
Période Identité Étiquette Qualité
en cours Thierry Chartier    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[4],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 108 habitants, en diminution de -6,09 % par rapport à 2009 (Ardennes : -1,28 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
626 540 656 702 694 476 635 615 643
1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
522 479 447 430 388 362 379 358 356
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968
334 247 279 250 218 199 216 173 144
1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014 - -
132 127 118 114 116 108 108 - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]