1276

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Chronologies
Années :
1273 1274 1275  1276  1277 1278 1279
Décennies :
1240 1250 1260  1270  1280 1290 1300
Siècles :
XIIe siècle  XIIIe siècle  XIVe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Croisades Santé et médecine Terrorisme
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Musulman · Persan · Républicain

Cette page concerne l'année 1276 du calendrier julien.

Événements[modifier | modifier le code]

Afrique[modifier | modifier le code]

Asie[modifier | modifier le code]

  • 26 janvier : reddition de Hangzhou. Le général mongol Bayan entre dans la capitale Song. Une partie de la cour s'enfuit à Guangdong. Le jeune empereur et sa mère cependant y restent et sont conduits à Pékin où Kubilai les fait honorer[2].
    • La chute de Hangzhou marque une étape capitale de l'histoire de la Chine, parce qu'elle entraîne la réunification de l'espace chinois, mais réunification sous domination étrangère et dans un ensemble beaucoup plus important : l'empire mongol dont les limites allaient de la Mandchourie à la Méditerranée (Pétite Arménie, et de Canton au centre de l'actuelle Turquie en incluant l'Iran et l'Irak.[3]
  • Au Japon, Ippen (1239-1289) prêche l’enseignement de l’école de l’ « Instant » (Ji shū). Il suffit d’appeler un instant Amida, au moment du grand passage, pour bénéficier de sa miséricorde[5].

Proche-Orient[modifier | modifier le code]

Europe[modifier | modifier le code]


Naissances en 1276[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Naissance en 1276.

Décès en 1276[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Décès en 1276.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Histoire du Maroc, par Coissac de Chavrebière Publié par Payot, 1931
  2. Grousset, L'empire des Steppes : « L’impératrice régente, découragée, rendit la place (janvier-février 1276). [Le général] Bayan envoya le petit empereur à Khoubilaï qui devait le traiter avec humanité (25 février 1276). »
  3. La société chinoise est tout entière bouleversée. La population est divisée officiellement en quatre ensembles. Les Mongols occupent la première place et sont privilégiés en toutes choses. Puis viennent les peuples non-Han d'Asie centrale, dont les Ouïgours, ayant certains avantages. Ensuite on trouve les chinois du nord qui dépendaient auparavant des Jin, enfin les chinois du sud qui dépendaient des Song. Ce classement vexatoire est omniprésent, que ce soit notamment dans l'administration, l'armée, dans le droit. De principe les Chinois n'ont désormais plus qu'une position subalterne, se voyant de plus interdire de porter des armes, d'étudier, se voyant appliquer un couvre-feu.
  4. René Grousset, L’empire des steppes, Attila, Gengis-Khan, Tamerlan, Paris, Payot, 1938, quatrième édition, 1965, (.pdf) 669 p. (présentation en ligne, lire en ligne)
  5. Dictionnaire historique du Japon, par Seiichi Iwao, Teizō Iyanaga, Maison franco-japonaise Tōkyō, Susumu Ishii, Shōichirō Yoshida Publié par Maisonneuve & Larose, 2002 (ISBN 978-2-7068-1575-1)
  6. L'île de Chypre, sa situation présente et ses souvenirs du Moyen Âge, par Louis Mas Latrie Publié par Firmin-Didot et cie, 1861
  7. a, b, c et d Joseph Epiphane Darras, Histoire générale de l'église depuis le commencement de l'ère chrétienne, vol. 3, Librairie de Louis Vivès, (présentation en ligne)
  8. Archives israélites publié par Bureau des Archives Israelites, 1861
  9. Les Juifs dans le Moyen Âge, par Georges-Bernard Depping Publié par Imprimerie royale, 1844
  10. Dictionnaire encyclopédique de la théologie catholique, par Heinrich Joseph Wetzer, Benedikt Welte, Isidore Goschler
  11. Recherches historiques et critiques sur l'ancien comté et les comtes de Clermont en Beauvoisis, du xie au xiiie siècle, par Eugène de Lépinois Publié par D. Père, 1877
  12. Nuova istoria della repubblica di Genova : Epoca terza (1270-1339): I capitani del popolo, par Michele Giuseppe Canale Publié par F. Le Monnier, 1860
  13. Nouvelle biographie universelle, par Hoefer, 1855
  14. Histoire des Français, par Jean-Charles-Léonard Simonde de Sismondi
  15. Homenatge a Josep M. de Casacuberta, par Josep Maria de Casacuberta, Associació Internacional de Llengua i literatura Catalanes Publié par L'Abadia de Montserrat, 1980 (ISBN 978-84-7202-410-6)
  16. Les plus belles églises du monde, par Jean Jacques Bourassé Publié par A. Mame, 1857
  17. Magister Johannes Hus und der Abzug der deutschen Professoren und Studenten aus Prag, 1409, par Karl Adolf Constantin Höfler Publié par F. Tempsky, 1864
  18. Biographie universelle (Michaud) ancienne et moderne …, par Eugène Ernest Desplaces, Joseph Fr Michaud, Louis Gabriel Michaud Publié par Madame C. Desplaces, 1855
  19. Études sur l'histoire des institutions, de la littérature et des beaux arts en Espagne, par Louis Viardot, 1835

Liens externes[modifier | modifier le code]