Shikken

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Shikken (執権?) est le titre donné aux régents des shoguns de Kamakura. Après la mort de Minamoto no Yoritomo, le premier shogun de Kamakura, Tokimasa Hōjō intrigue avec sa fille pour enlever le pouvoir à son petit-fils Minamoto no Yoriie, le nouveau shogun, et diriger le gouvernement.

Par la suite, les shikken, tous membres du clan Hōjō, gouvernaient effectivement en lieu et place du shogun (et en son nom), et étaient également chefs du mandokoro (sorte de « ministère des finances » du bakufu) et Yoshitoshi, le second shogun, en fit aussi les chefs du Samurai-dokoro (sorte de «ministère des affaires militaires »), après avoir éliminé le clan Wada, ce qui fait du poste de shikken le plus important dans le gouvernement du Japon, ayant bien plus de pouvoir que le shogun ou de l'empereur.

À partir de 1224, les shikken furent parfois secondés par un rensho (cosignataire). Si le début de la liste se confond avec celle des tokusō (chefs du clan Hōjō), Hōjō Tokiyori sépare les deux postes en installant Hōjō Nagatoki en tant que shikken et son fils Tokimune à sa succession en tant que tokuso. Le pouvoir effectif passe alors des shikken aux tokuso.

Liste des shikken[modifier | modifier le code]

Rang Nom Dates de vie Dates de gouvernement
1 Hōjō Tokimasa 1138 - 1215 1199 - 1205
2 Hōjō Yoshitoki 1163 - 1224 1205 - 1224
3 Hōjō Yasutoki 1183 - 1242 1224 - 1242
4 Hōjō Tsunetoki 1224 - 1246 1242 - 1246
5 Hōjō Tokiyori 1227 - 1263 1246 - 1256
6 Hōjō Nagatoki 1229 - 1264 1256 - 1264
7 Hōjō Masamura 1205 - 1273 1264 - 1268
8 Hōjō Tokimune 1251 - 1284 1268 - 1284
9 Hōjō Sadatoki 1271 - 1311 1284 - 1301
10 Hōjō Morotoki 1275 - 1311 1301 - 1311
11 Hōjō Munenobu 1259 - 1312 1311 - 1312
12 Hōjō Hirotoki 1279 - 1315 1312 - 1315
13 Hōjō Mototoki  ? - 1333 1315
14 Hōjō Takatoki 1303 - 1333 1316 - 1326
15 Hōjō Sadaaki 1278 - 1333 1326
16 Hōjō Moritoki  ? - 1333 1327 - 1333

Source[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]