Éric Bothorel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Éric Bothorel
Illustration.
Fonctions
Député de la 5e circonscription des Côtes-d'Armor
En fonction depuis le
(3 ans et 29 jours)
Élection 17 juin 2012 (suppléant)
Législature XIVe
Groupe politique LREM
Prédécesseur Corinne Erhel
Conseiller municipal de Paimpol
En fonction depuis le
(6 ans, 2 mois et 12 jours)
Élection 23 mars 2014
Maire Jean-Yves de Chaisemartin
Conseiller général des Côtes-d'Armor
élu dans le canton de Paimpol

(4 ans et 2 jours)
Élection 27 mars 2011
Prédécesseur Alain Le Guyader
Successeur Jean-Yves de Chaisemartin
Monique Nicolas
Biographie
Date de naissance (53 ans)
Lieu de naissance Paimpol (Côtes-d'Armor)
Nationalité Française
Parti politique Parti socialiste (jusqu'en 2017)
LREM (depuis 2017)
Profession Chargé d'affaires numérique

Éric Bothorel, né le à Paimpol, est un homme politique français. Après avoir rejoint La République en marche, il devient député de la 5e circonscription des Côtes-d'Armor en 2017 après le décès de Corinne Erhel, dont il était le suppléant, et est réélu lors des élections législatives la même année.

D'abord engagé au Parti socialiste, il est conseiller général des Côtes-d'Armor de 2011 à 2015, et conseiller municipal d'opposition à Paimpol depuis 2014.

Formation et carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Né le à Paimpol[1], Éric Bothorel est titulaire d'un brevet de technicien supérieur en informatique de gestion[1] et d'un master en qualité[2]. Il est cadre du secteur privé dans le numérique[3].

Parcours politique[modifier | modifier le code]

Mandats locaux[modifier | modifier le code]

Il est élu conseiller général du canton de Paimpol lors des cantonales de 2011[4].

Après avoir annoncé sa candidature aux législatives de 2012, Corinne Erhel le désigne comme suppléant[5],[6].

En mars 2014, il est tête de liste PS à Paimpol lors des élections municipales[7],[8],[9]. Il est conseiller municipal d'opposition.

Député[modifier | modifier le code]

Il soutient Emmanuel Macron à la présidentielle de 2017[10],[11],[12].

Le , Éric Bothorel devient député de la 5e circonscription des Côtes-d'Armor à la suite du décès de Corinne Erhel[13]. Il est réélu député en juin 2017[14].

Il est membre de la commission des Affaires économiques et de la commission des Affaires européennes.

Activité législative[modifier | modifier le code]

À l'automne 2017, il publie avec Laure de La Raudière (Les Constructifs) un rapport sur la couverture très haut débit du territoire[15].

En mai 2018, il fait adopter un amendement qui permet aux utilisateurs de choisir librement leur navigateur et leur moteur de recherche, et non ceux pré-installés et proposés par défaut sur les smartphones et les tablettes, comme Safari et Google sur les iPhone[16].

En octobre 2018, il fait adopter un amendement visant à appliquer un tarif réduit concernant la taxe intérieure de consommation finale d’électricité (TICFE) en direction des datacenters[17],[18].

En novembre 2018, il publie un troisième rapport sur la fiscalité du numérique avec Marietta Karamanli[19].

En mars 2019 il est nommé rapporteur de la proposition de loi intitulée "intérêt défense et sécurité nationale de l'exploitation des réseaux radioélectriques mobiles"[20].

Membre de la commission spéciale[21], il dépose une série d'amendements dans le cadre du projet de loi Pacte[22], avec ceux qu'on appellera les crypto-députés[23] pour offrir un cadre attractif à la nouvelle économie de la crypto-monnaie[24].

Au sein de LREM et du groupe LREM[modifier | modifier le code]

Il est porte-parole de La République En Marche dans les Côtes-d'Armor[25].

Avec Marie Guévenoux, il copilote le groupe d’une vingtaine de parlementaires impliqués dans l’organisation du grand débat national consécutif au mouvement des Gilets jaunes[26].

En 2019, avec d'autres députés LREM, il se désolidarise d'Aurore Bergé, porte-parole de LREM, lorsque celle-ci annonce son intention de voter une proposition de loi des Républicains interdisant le port du voile aux femmes qui accompagnent des groupes d’élèves en sortie scolaire[27].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Armelle Menguy, « Municipalement vôtre. Éric Bothorel », sur letelegramme.fr, .
  2. « Le jury du hackathon », sur hackathon.la-matrice.org.
  3. « M. Eric Bothorel », sur lesbiographies.com.
  4. Résultats des élections cantonales 2011
  5. http://legislatives2012.ouest-france.fr/actualite/le-ps-inaugure-sa-permanence-21-05-2012-3427
  6. http://www2.assemblee-nationale.fr/deputes/fiche/OMC_PA331282
  7. https://www.ouest-france.fr/bretagne/paimpol-22500/pour-eric-bothorel-cest-la-permanence-de-tous-1921828
  8. Résultats des élections municipales 2014
  9. http://www.ville-paimpol.fr/module-Contenus-viewpub-tid-12-pid-27.html
  10. Présidentielles : le Paimpolais Bothorel en marche avec Macron, Ouest-France, 16 novembre 2016.
  11. Éric Bothorel. Soutien à Emmanuel Macron, Le Télégramme, 18 novembre 2016.
  12. Paimpol. Soutien d’Emmanuel Macron, Éric Bothorel "dans la dynamique", Ouest-France, 30 janvier 2017.
  13. La députée Corinne Erhel, soutien de Macron, décède après un malaise, Le Figaro, 5 mai 2017.
  14. Ministère de l'Intérieur, « Élections législatives 2017 », sur elections.interieur.gouv.fr, (consulté le 19 mai 2018).
  15. https://www.degroupnews.com/breves/mission-information-thd-parlementaires-veulent-100-fibre-2025
  16. « Moteurs de recherche : vers plus de concurrence sur les smartphones », sur Les Echos, (consulté le 3 avril 2019)
  17. Julien Lausson, « Coût de l'électricité : les data centers en France obtiennent une aide fiscale de l'Assemblée nationale - Politique », sur Numerama, (consulté le 2 avril 2019)
  18. xavier@nextinpact.com, « L’Assemblée accorde un coup de pouce fiscal aux datacenters français », sur www.nextinpact.com, (consulté le 2 avril 2019)
  19. « Les cinq dossiers chauds qui attendent Cédric O au Numérique », sur www.lefigaro.fr, (consulté le 2 avril 2019)
  20. Julien Lausson, « 5G et espionnage : la loi taillée contre Huawei avance malgré les critiques - Politique », sur Numerama, (consulté le 2 avril 2019)
  21. « Commission spéciale chargée d'examiner le projet de loi relatif à la croissance et la transformation des entreprises - Assemblée nationale », sur www2.assemblee-nationale.fr (consulté le 2 avril 2019)
  22. « Dossiers législatifs - Projet de loi relatif à la croissance et la transformation des entreprises (ECOT1810669L) | Legifrance », sur www.legifrance.gouv.fr (consulté le 2 avril 2019)
  23. « « Faire de la France une crypto-nation » : le rapport Person fait débat », sur La Tribune (consulté le 2 avril 2019)
  24. « Wolters Kluwer France : Actualités du droit », sur www.actualitesdudroit.fr (consulté le 2 avril 2019)
  25. « Législatives à Lannion. République en Marche : Bothorel vise l'investiture », sur https://www.ouest-france.fr
  26. Manuel Jardinaud et Ellen Salvi, « Le «grand débat» de Macron fait déjà polémique », sur Mediapart, (consulté le 27 décembre 2018).
  27. Nicolas Berrod, « #NotInMyName : des députés LREM se désolidarisent d’Aurore Bergé sur le voile en sortie scolaire », sur leparisien.fr, (consulté le 30 octobre 2019).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]