Luc Frieden

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

image illustrant un homme politique image illustrant une personnalité image illustrant luxembourgeois
Cet article est une ébauche concernant un homme politique et une personnalité luxembourgeoise.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Frieden.

Luc Frieden, né le 16 septembre 1963 à Esch-sur-Alzette, est un homme politique luxembourgeois, membre du Parti populaire chrétien social, CSV. Il a été ministre des Finances et du Budget de 2009 à 2013. Depuis mars 2015 il est président de la Deutsche Bank Luxembourg[1].

Formation et début de carrière[modifier | modifier le code]

Après ses études secondaires à l'Athénée de Luxembourg (1982), Luc Frieden fait des études de droit à Luxembourg, à Paris (maîtrise en droit, 1986), à Cambridge (Master of Comparative Law and Legal Philosophy, 1987) et à Harvard (Master of Laws, 1988). En parallèle, il suit des cours à la John F. Kennedy School of Government.

De 1989 à 1989, Luc Frieden est avocat au barreau de Luxembourg-ville et enseigne le droit aux Cours supérieurs de Luxembourg (le précurseur de la future Université du Luxembourg). De 1981 à 1994, il présente régulièrement des émissions de droit et de politique internationale sur la chaîne en langue luxembourgeoise de RTL.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

En 1994, Luc Frieden est élu à la Chambre des députés sur la liste électorale du Parti populaire chrétien social.

Le 4 février 1998, il est nommé ministre de la justice, du budget et des relations avec le parlement au sein du gouvernement Juncker-Poos. Il est aussi chargé de l'élaboration des modalités de l'introduction de l'Euro.

Après les élections législatives de juillet 1999, il est reconduit dans les mêmes fonctions ministérielles (gouvernement Juncker-Polfer).

De 2004 à 2009, il est à nouveau ministre de la justice, du budget et de la défense (ce dernier poste jusqu'en février 2006) du gouvernement Juncker-Asselborn I.

À partir du 23 juillet 2009, Luc Frieden a été ministre des finances et du budget au sein du gouvernement Juncker-Asselborn II.

Il a été de 2008 à 2014 président de la Fondation de Luxembourg.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Luc Frieden est marié et père de deux enfants.

Citations[modifier | modifier le code]

« Notre place financière est totalement européenne et applique toutes les règles de lutte contre la criminalité financière »

— Luc Frieden, juin 2006

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Memorial C », sur www.etat.lu (consulté le 6 septembre 2015)

Sur les autres projets Wikimedia :