Église évangélique en Rhénanie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Logo de l'Église évangélique en Rhénanie
Territoire de l'Église évangélique en Rhénanie

L'Église évangélique en Rhénanie (en allemand : Evangelische Kirche im Rheinland, abbr. EKiR) est une église protestante présente dans certaines parties des états allemands de Rhénanie du Nord-Westphalie, Rhénanie-Palatinat, de la Sarre et de la Hesse (Wetzlar). C'est en fait le territoire par l'ancienne province prussienne de Rhénanie. En , cette église comptait 2 453 379 membres répartis en 668 paroisses.[1] L'Église évangélique en Rhénanie est l'une des 20 églises constitutives de l'Église évangélique en Allemagne (EKD).

Histoire[modifier | modifier le code]

L'Église évangélique en Rhénanie a été créée le , lorsque la province ecclésiastique de Rhénanie de l'Église évangélique de l'Union prussienne devint une église indépendante à la suite de la division de l'Allemagne. Elle est cependant resté membre de l'organisation héritière de l'Église évangélique de l'Union prussienne, devenue simple organe de coordination.

Historiquement, l'Église évangélique de l'Union prussienne est une "église unie", c'est-à-dire que ses paroisses ont accepté la liturgie commune et le double rattachement luthéro-réformé que le souverain Frédéric-Guillaume III de Prusse - lui-même réformé marié à une luthérienne - voulut imposer à tous ses sujets en 1817 (à l'occasion du 3e centenaire de la Réforme).

Théologie, discipline et rattachement[modifier | modifier le code]

L'enseignement théologique remonte à Martin Luther mais comporte aussi les confessions de foi réformées. Le site de l'Église fait d'abord référence à la Bible comme "source et ligne directrice pour la foi et pour la vie", rappelle l'attachement de l'Église évangélique en Rhénanie aux nombreuses confessions de foi qui engagent l'église et la relient aux autres églises, citant notamment le Symbole des Apôtres ("prononcé dans les offices religieux presque tous les dimanches") et la Déclaration de Barmen (1934), sans oublier de préciser que ces expressions de la foi de l'église sont datées et ont un besoin permanent de discussion et de critique à chaque génération[2].

L'ordination des femmes est autorisée. La bénédiction des unions de même sexe a été autorisée par le synode et dépend de l'administration de l'église locale (allemand: Presbyterium, français: conseil presbytéral).

Outre son rattachement à l'Église évangélique en Allemagne (EKD), l'Église évangélique en Rhénanie est par ailleurs membre de l'Union des Églises évangéliques et de l'Alliance réformée allemande. Elle a aussi adhéré à la Communion des Églises protestantes en Europe (CEPE) et à la Conférence des Églises sur le Rhin.

Gouvernance[modifier | modifier le code]

Le siège de l'église est à Düsseldorf. Le chef de l'église est un président dénommé "praeses" (en allemand : Präses, du mot latin praeses, praesides désignant un gouverneur). L'actuel praeses est Manfred Rekowski.

L'assemblée législative de l'Église évangélique en Rhénanie est le synode régional (Landessynode). L'élection du synode a lieu tous les quatre ans. Depuis 1975, le synode se réunit chaque année en janvier à Bad Neuenahr-Ahrweiler (c'était à Bad Godesberg auparavant). Son président élu (praeses) est également le président de l'église.

Le corps législatif, alors appelé le synode provincial (Provinzialsynode), était déjà établi lorsque l'église rhénane formait encore une province ecclésiastique de l'Église évangélique de l'ancienne Union prussienne. Les praesides de l'époque étaient seulement les modérateurs du synode mais le chef spirituel de la province ecclésiastique était le surintendant général (Generalsuperintendent), tandis que le responsable légal et juridique de l'église était le président du consistoire (Präsident des Konsistoriums). C'est seulement depuis que la province ecclésiastique est devenue une église indépendante que ces fonctions ont fusionné.

Bâtiments[modifier | modifier le code]

L'Église ne comporte pas de cathédrale. Elle dispose en revanche d'une salle de conférence importante appelée Evangelische Akademie de Bonn-Bad Godesberg.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Evangelische Kirche in Deutschland – Kirchemitgliederzahlen Stand 31. Dezember 2019 EKD, October 2020
  2. (de) « Bibel und Bekenntnis », sur le site de l'Église évangélique en Rhénanie (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]