Consonne occlusive nasale vélaire voisée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis API ŋʷ)
Aller à : navigation, rechercher
Consonne occlusive nasale vélaire voisée
Symbole API ŋ
Numéro API 119
Unicode U+014B
X-SAMPA N
Kirshenbaum N

La consonne occlusive nasale vélaire voisée est un son consonantique existant dans de nombreuses langues du monde. Son symbole dans l'alphabet phonétique international est [ŋ].

Il existe plusieurs variétés de cette consonne, outre le [ŋ] plein, il existe le [ŋ̊] sourd, le [ŋ̍] syllabique, le [ŋ̈] murmuré, le [ŋ̃] craqué, etc.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Voici les caractéristiques de la consonne occlusive nasale vélaire voisée :

  • Son mode d'articulation est occlusif, ce qui signifie qu'elle est produite en obstruant l’air du chenal vocal.
  • Son point d'articulation est vélaire, ce qui signifie qu'elle est articulée la partie antérieure de la langue (le dorsum) contre le palais mou (ou velum).
  • Sa phonation est voisée, ce qui signifie que les cordes vocales vibrent lors de l’articulation.
  • C'est une consonne nasale, ce qui signifie que l’air peut s’échapper par le nez.
  • C'est une consonne centrale, ce qui signifie qu’elle est produite en laissant l'air passer au-dessus du milieu de la langue, plutôt que par les côtés.
  • Son mécanisme de courant d'air est égressif pulmonaire, ce qui signifie qu'elle est articulée en poussant l'air par les poumons et à travers le chenal vocatoire, plutôt que par la glotte ou la bouche.

En français[modifier | modifier le code]

Le français standard ne possède pas le son [ŋ]. Ceci dit, on le trouve bien dans le parler méridional (le fameux "accent du Midi de la France"), où le mot "pain" est prononcé [pɛŋ], au lieu de [pɛ̃] en français standard.

Il apparaît également dans certains mots, on le trouve dans l'onomatopée bing! (/biŋg/), et dans les mots d'origine étrangère apparus ultérieurement, comme parking, ou gong où il s'écrit ng. Les français prononcent [ŋg] voire [ŋ], mais pas les Québécois.

Autres langues[modifier | modifier le code]

La consonne [ŋ] est très courante dans de nombreuses langues très différentes.

Toutes les langues germaniques le possèdent.

L'italien possède le [ŋ], par exemple dans les mots fango, unghia et piango. Ainsi que l'espagnol dans les mots tango, ganga ou rango.

En Asie du Sud-Est, comme en cantonais, il peut être à lui seul un nom propre (Ng).

En grec ancien, il fut sans doute un allophone de /n/. Le γ placé devant κ, γ, χ et ξ, se prononçait ainsi. Le latin le prononçait lorsque le n se trouvait devant le c et le g, ou après le g (agnus se prononçait classiquement [ˈaŋnus]).

En same du Nord, [ŋ] s'écrit ŋ.

En malgache, [ŋ] s'écrit .

Le polonais possède le [ŋ], par exemple dans les mots bank, cyngiel, ongiś.

Voir aussi[modifier | modifier le code]